RCA : La CPI reconnaît Jean-Pierre Bemba coupable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité

Le 21 mars 2016, la Chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a reconnu Jean-Pierre Bemba coupable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité perpétrés sous forme de

viols


, d’assassinats et de pillages en République centrafricaine (RCA) entre le 2 octobre 2002 et le 15 mars 2003.

Soutien du Président de la RCA en exercice à l’époque, M. Patassé, Bemba était le chef militaire du Mouvement de Libération du Congo (MLC) et commandait les groupes armés qui “en toute connaissance de cause et délibérément” ont commis de multiples actes de viol contre des personnes âgées, hommes et femmes, des femmes et des enfants. L’instruction de cette affaire signifie que, pour la première fois, il a été rendu justice aux victimes de violences sexuelles dont les cas ont été portés devant la CPI et que ces victimes pourront demander réparation. Ce verdict est aussi le premier rendu par la CPI qui condamne un individu en sa qualité de supérieur hiérarchique pour des crimes commis par d’autres individus placés sous ses ordres.

Les informations transmises à la CPI par la FIDH n’ont pas seulement été utiles à la procureure générale pendant son enquête mais ont aussi été reprises dans le verdict.La FIDH et ses organisations membres en RCA ont joué un rôle essentiel au cours des 15 dernières années en contribuant aussi bien à l’établissement des faits qu’à la fourniture de preuves. En 2002, la mission d’établissement des faits de la FIDH s’est conclue par la parution d’un rapport sur les ‘crimes de guerre en RCA’ qui a été soumis à la CPI et un appel à l’ouverture d’une enquête. D’autres missions ont suivi et les rapports en résultant ont été transférés à la CPI et cités comme preuves à l’appui des faits établis. La FIDH a fait paraître un rapport complet ainsi qu’un document d’information (questions et réponses) et une vidéo sur le sujet à l’occasion du verdict rendu par la CPI dans cette affaire.

Lire la suite