Tunisie : la FIDH soutient les syndicalistes de Latelec en grève de la faim

01/07/2014
Communiqué

Paris, Tunisie, le 1er juillet 2014 - La FIDH exprime sa solidarité avec les syndicalistes de Latelec - Fouchana ayant entamé depuis le 19 juin 2014 une grève de la faim pour revendiquer leur réintégration à leur usine et leurs droits socio-économiques.

Depuis plus d’un an et demi, un conflit social perdure au sein de l’usine Latelec de Fouchana dans la banlieue de Tunis, qui est une filiale de la multinationale française Latécoère. La direction de l’usine a décidé le licenciement de 10 ouvriers, essentiellement des ouvrières, dont certaines représentantes syndicales.
Malgré les différentes formes de lutte menées par les ouvrières et leurs déléguées syndicales, l’usine Latelec -Fouchana s’est refusée à toute véritable négociation et refuse toujours leur réinsertion.

Les syndicalistes ont décidé, à cet effet, une grève de la faim.
La FIDH qui suit le dossier aux côtés des ses organisations membres tunisiennes, réitère son soutien aux ouvrières en grève et appelle la multinationale française Lactéoère et sa filiale en Tunisie à cesser leur harcèlement, à respecter le droit national et international du travail et particulièrement des droits économiques et sociaux de l’ensemble de ses ouvriers et ouvrières.

Lire la suite
communique