Colombie : un juge rejette les demandes des entreprises et autorise la poursuite de la procédure contre le barrage Hidroituango d’EPM

Malgré les exceptions soulevées par les entreprises et les autorités, la procédure visant à obtenir l’annulation du permis environnemental pour le mégaprojet Hidroituango se poursuivra. Suite à une audience qui s’est tenue le 30 octobre 2020, une décision a été rendue qui rejette toutes les exceptions préliminaires soulevées par les organismes défendeurs : l’ANLA, Autoridad nacional de licencias ambientales, le ministère de l’Environnement et du Développement durable, Corantioquia, Corpouraba, Hidroituango S.A. E.S.P. et EPM E.S.P.

En mars 2017 la FIDH et son organisation membre, ainsi que des représentants des victimes, ont déposé un recours contestant la légalité du permis environnemental, en invoquant la non prise en compte du droit fondamental à la participation effective des communautés concernées, certaines irrégularités de procédure et des impacts sur la culture paysanne et communautaire ancestrale dans les territoires concernés.

Hidroituango est un projet d’Empresas Públicas de Medellín (EPM) qui prévoit la construction d’un barrage hydroélectrique visant à produire 2 440 MW, avec un réservoir de 79 kilomètres de long et une retenue haute de 225 mètres, qui porte atteinte à une douzaine de municipalités du bassin du fleuve Cauca, à Antioquia. Les travaux ont déjà commencé, provoquant des déplacements forcés de populations, l’exploitation forestière et des répercussions négatives sur la forêt tropicale sèche de la région.

La FIDH s’est impliquée activement dans cette affaire, en déposant le 3 octobre 2019 un amicus curiae dans le cadre de la plainte déposée le 27 mars 2017 contre le permis environnemental accordé au mégaprojet énergétique Hidroituango. La FIDH s’est jointe aux efforts de plaidoyer en vue de mobiliser la communauté internationale sur la situation à laquelle fait face la population frappée par le projet Hidroituango et le mouvement Ríos Vivos Antioquia (Rivières vivantes d’Antioquia).

La procédure se poursuivra et une audience de présentation des preuves a été convoquée pour le 24 février 2021.

Lire la suite
impact