Réunion du Conseil Européen : 150 ONG exigent la fin des violations des droits des migrants

AFP

(Bruxelles, Paris) A l’occasion de la réunion du Conseil Européen des 9 et 10 mars, la FIDH s’est associée à plus de 150 ONG pour adresser aux chefs d’Etat et de gouvernement une déclaration collective appelant à la fin des politiques migratoires xénophobes de l’UE. La déclaration demande la prise d’actions en faveur du respect des droits des migrants et réfugiés plutôt que de leur mise en danger.

Aux chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’UE,

Nous sommes des organisations de la société civile, soutenues collectivement par des dizaines de milliers de personnes dans toute l’Europe. Nous travaillons auprès des plus démunis pour leur fournir une aide essentielle, réduire la pauvreté et défendre les droits humains.

Face à l’augmentation du populisme xénophobe en Europe et au niveau mondial, ce texte est un appel aux dirigeants européens pour promouvoir la défense et le respect des droits et valeurs qui sont les principes fondateurs de l’Union Européenne depuis 60 ans.

Ensemble, nous devons empêcher que les inquiétudes légitimes concernant la gestion des flux migratoires soient utilisées pour détourner et faire déraper le projet européen.

Nous sommes les témoins chaque jour d’une solidarité largement répandue envers les personnes fuyant des guerres brutales, les persécutions, les violations des droits humains, l’instabilité et l’extrême pauvreté. Dans toute l’Europe et le monde, nous voyons des gens accueillir les réfugiés et les migrants dans leurs communautés, ouvrir leur maison, donner de l’argent, de l’aide matérielle ou de leur temps pour les aider. Cette semaine, nombre de ces citoyens sont venus à Bruxelles pour vous appeler à respecter vos engagements concernant la relocalisation de demandeurs d’asile depuis la Grèce, et à les « Amener ici ». Nous entendons également beaucoup des personnes exprimer leurs inquiétudes sur le futur, demandant à leur gouvernement de faire preuve de leadership face à l’arrivée d’un large nombre de personnes.

Nous sommes fiers des engagements de l’UE vis-à-vis du respect du droit international et des droits humains, et nous attendons de vous que vous encouragiez et promouviez ces engagements au sein de l’UE et ailleurs. Cependant, lorsque le nombre de personnes dans le besoin arrivant en Europe a augmenté durant l’été 2015, l’Europe a échoué à répondre à ces arrivées de façon collective et avec humanité, dignité et solidarité. A ce jour, les Etats européens sont toujours peu disposés à répondre à ces arrivées en respectant leurs obligations vis-à-vis du droit international et européen, se limitant à garder les migrants et les réfugiés au plus loin et hors de leur vue.

Nous vous entendons répéter votre engagement pour les valeurs européennes – le respect de la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, l’Etat de droit et les droits humains. Mais nous demandons à voir ces principes appliqués également dans vos actions.

Trop de dirigeants ont été occupés à empêcher les réfugiés et les migrants d’atteindre l’Europe, au risque de réduire l’accès à la protection pour ceux qui en ont le plus besoin.

Vous avez la responsabilité de gérer les questions migratoires de façon juste, en répondant aux inquiétudes légitimes des citoyens européens. Cela doit être basé sur des principes et des faits, non sur une rhétorique populiste. Etre fort ne signifie pas tourner le dos à ceux qui ont le plus besoin d’aide. Etre fort, c’est montrer une direction qui respecte nos valeurs.

En outre, si l’UE et ses Etats membres veulent rester des acteurs internationaux crédibles, ils ne peuvent pas attendre de pays comme la Turquie, la Jordanie ou le Liban qu’ils accueillent des millions de réfugiés, tandis que l’UE rejette les migrants et les réfugiés aux frontières de l’Europe, ou bloque des milliers de personnes dans des conditions inhumaines sur les îles grecques, le long de la route des Balkans ou dans une zone de conflit incontrôlée comme la Libye. Vos décisions sont une question de vie ou de mort. Si vous continuez à diminuer les standards d’accueil, les autres pays vous suivront.

Plutôt que de contrer l’augmentation des discours populistes et xénophobes, la réponse de l’Europe a été trop souvent d’appliquer leurs recettes. Mais une approche basée sur la dissuasion et la fermeture des frontières n’équivaut pas à une politique efficace sur le long terme.

Nous espérons des dirigeants européens qu’ils défendent les principes d’humanité et de dignité et qu’ils répondent aux inquiétudes de chacun, plutôt que de nourrir ces peurs. Nous souhaitons des politiques migratoires durables et basées sur une vision de long terme, qui garantissent les droits des individus, plutôt que de les renvoyer vers un danger certain. Ces solutions incluent l’expansion de voies sûres et régulières vers l’Europe, comme les visas humanitaires, la réinstallation, la réunification familiale et la mobilité des travailleurs, quel que soit leur niveau de compétences. D’autres préoccupations globales, comme les conflits, l’instabilité, les inégalités et les changements climatiques doivent également rester à l’agenda européen.

Vous et votre gouvernement devez mesurer l’impact de vos politiques sur les droits humains et les conditions de vie des femmes, hommes et enfants migrants, ainsi que sur l’engagement de longue date de l’Europe à respecter les droits et améliorer les vies des populations dans le monde entier.

A la veille du soixantième anniversaire de l’Union Européenne, nous vous demandons de faire preuve de solidarité, de respect pour les principes d’humanité et de dignité, et de responsabilité. Nous vous demandons d’être des dirigeants réellement inspirants. Notre engagement pour les valeurs fondatrices de l’Union Européenne ne doit pas faiblir. Seule une Europe défendant vraiment ses valeurs peut être un leader mondial, fort et crédible, dans un monde secoué par le populisme et les « faits alternatifs ».

L’histoire européenne est remplie de personnes qui ont dû quitter leur foyer à cause de guerres et de persécutions. Le travail que les peuples européens ont enduré pour développer et protéger les droits humains durant les 70 dernières années ne doit pas être perdu. Seule une Europe qui défend les droits de tous, sans exception, peut être une Europe dont nous pouvons être fiers.

Lire la suite

  • Co-signataires

    1. Fundación Atabal
    2. A Proposito di Altri Mondi Onlus
    3. ACAT 
    4. ACF
    5. ACRA
    6. ACT Alliance EU
    7. Action Against Hunger
    8. ActionAid Italy
    9. ADP Amici dei Popoli
    10. African Media Association Malta
    11. Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme
    12. AI.BI. Amici dei Bambini
    13. AIDOS
    14. Albanian Human Rights Group (AHRG)
    15. AMERA International
    16. Amnesty International
    17. Anna Lindh National Network in Finland
    18. AOI – Associazione Organizzazioni Italiane cooperazione e solidarietà internazionale
    19. Arsis
    20. ASGi - Associazione Studi Giuridici Immigrazione
    21. Asociacion en Prevencion y Asistencia de la Violencia APAV
    22. Asociación pro derechos humanos de España (APDHE)
    23. ASPEm Onlus
    24. Associació Salut i Família
    25. Association Européenne pour la Défense des Droits de l’Homme
    26. Associaton for Integration and Migration (SIMI)
    27. Associazione K_Alma
    28. ASTI - Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés
    29. Austrian Red Cross
    30. Care International
    31. CARITAS - Luxembourg 
    32. Caritas Europa
    33. CEFA Onlus
    34. CEFIS 
    35. CELIM
    36. Centar za integraciju mladih
    37. Centro per la Formazione alla Solidarietà Internazionale
    38. Cercle de Coopération 
    39. CESVI
    40. CIAI
    41. CICSENE
    42. CIES
    43. CIRÉ (coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers)
    44. CISV Onlus
    45. Civic Committee for Human Rights from Croatia (CCHR)
    46. CLAE 
    47. CODE - Coordination des ONG pour les droits de l’enfant
    48. COMI
    49. Comitato Collaborazione Medica CCM
    50. Committee on the Administration of Justice (CAJ)
    51. Concord Italia
    52. CONCORD Sweden
    53. Consejo de la Juventud de España
    54. Consortium of Migrants Assisting Organizations in the Czech Republic
    55. Consorzio Ong Piemontesi COP
    56. Coordinamento Italiano NGO Internazionali
    57. Cordaid
    58. COSPE Onlus
    59. CrEA Onlus
    60. CVM Comunità Volontari per il Mondo
    61. Danish Refugee Council
    62. Detention Action
    63. Diaconia - Center of Relief and Development
    64. DNK - German National Committee for International Youth Work
    65. Doras
    66. Dorcas Aid International
    67. Dutch Council for Refugees
    68. Dutch League for Human Rights (DLHR)
    69. EMERGENCY ONG – ONLUS
    70. EU-CORD
    71. EuroMed Rights
    72. European Evangelical Alliance
    73. European Non-Governmental Sports Organisation ENGSO Youth
    74. European Youth Forum
    75. Federación de Asociaciones para la Defensa y Promoción de los Derechos Humanos España
    76. FIDH
    77. Finnish League for Human Rights (FLHR)
    78. Finnish Lutheran Overseas Mission
    79. Finnish Refugee Council
    80. FMSI
    81. FOCSIV – Federazione Organismi Cristiani Servizio Internazionale Volontario
    82. Fondazione Fontana
    83. Generation 2.0 for Rights ,Equality and Diversity
    84. GVC
    85. Habitat for Humanity International, Europe, Middle East and Africa
    86. Handicap International
    87. Hellenic League for Human Rights (HLHR)
    88. Human Rights Watch
    89. International Aid Services
    90. International Association For Refugees
    91. International Rehabilitation Council for Torture Victims
    92. International Rescue Committee
    93. International Young Naturefriends - IYNF
    94. INTERSOS
    95. IPSIA
    96. Islamic Relief UK
    97. JRS
    98. JRS Belgium
    99. KISA - Action for Equality, Support, Antiracism
    100. Kopin
    101. La Strada International
    102. Lafede.cat- Federació catalana
    103. Latin American Wome’s Rights Service (LAWRS) - UK
    104. Latvian Human Rights Committee (LHRC)
    105. Le Monde des Possibles ASBL
    106. Legambiente
    107. LIDU - Lega italiana dei Diritti dell’Uomo
    108. Ligue des Droits de l’homme en Belgique (LDH)
    109. Ligue suisse des droits de l’homme (LSDH)
    110. Link2007 – Cooperazione in rete
    111. LVIA
    112. Macedonian Young Lawyers Association
    113. MANI TESE
    114. Marche solidali – coordinamento organizzazioni marchigiane di cooperazione e solidarietà internazionale
    115. Menedek - Hungarian Association for Migrants
    116. Migrant Rights Centre Ireland
    117. Missing Children Europe
    118. Movimento Shalom onlus
    119. Naga
    120. Nasc, the Irish Immigrant Support Centre
    121. Norwegian Centre against Racism
    122. One Third Sweden
    123. ONG para el Desarrollo
    124. Osservatorio AIDS
    125. Overseas
    126. Oxfam
    127. Pax for Peace
    128. PICUM
    129. Platform Kinderen op de vlucht – Plate-forme Mineurs en exil
    130. Polish Helsinki Foundation for Human Rights
    131. Polish Migration Forum
    132. Polish Society of Anti-Discrimination Law (PSAL)
    133. Pro asyl
    134. PRO.DO.C.S.
    135. ProgettoMondo Mlal
    136. Rainbow for Africa
    137. Red Acoge
    138. Save the Children
    139. Secours Islamique France
    140. SKOP - The National Platform of Maltese Development NGOs
    141. SONIA per un Mondo Nuovo e Giusto
    142. SPARK15
    143. stichting LOS (National Support Organisation for the Undocumented)
    144. Stichting Vluchteling
    145. Swedish Refugee Advice Centre
    146. Terra Nuova
    147. Terre des Hommes
    148. The Finnish NGDO Platform to the EU Kehys
    149. The Migrants’ Rights Network
    150. Trócaire
    151. U.V.I.S.P.-ASSISI
    152. United Protestant Church in Belgium
    153. Welthungerhilfe
    154. WeWorld
    155. with the support of CONCORD Europe
    156. World Vision


Agir

statement