La FIDH dupe la fachosphère et déconstruit les idées reçues sur les migrant-e-s

16/12/2016
Communiqué
en fr

(Paris) La FIDH a publié hier sur son site internet une information fictive : « Décision de l’Union européenne : tout citoyen ayant un logement de plus de 60m2 devra accueillir un migrant ». Les objectifs de cette opération inhabituelle : dénoncer, en amont de la Journée internationale pour les droits des migrant-e-s, le 18 décembre prochain, la désinformation et les techniques de la fachosphère sur les réseaux sociaux, et déconstruire certaines idées reçues sur les migrant-e-s, qui alimentent un discours de haine et de repli sur soi dans un trop grand nombre de pays.

En moins de 24 heures, plus de 100 000 personnes se sont rendues sur le site de la FIDH pour lire l’article en question. Qui dévoilait bien sûr le concept de l’opération : « Bien sûr, cette information est totalement fausse. Mais si vous lisez ceci, c’est que vous avez cliqué et peut-être y avez-vous même cru… » et déconstruisait sept idées reçues sur la politique migratoire européenne et les migrant-e-s.

La FIDH n’a pas directement communiqué cette fausse information. L’organisation de défense des droits humains avait demandé à des journalistes, personnalités et proches de l’association de diffuser le canular sur Twitter et Facebook.

Ces publications ont déjà fait l’objet de près de 8 000 partages sur Facebook.

La fachosphère si prompte à lancer de fausses informations pour générer des clics et des partages (« les photos d’Aylan ont été mises en scène », « les migrants refusent la nourriture non-hallal » ou « les migrants incendient leur centre parce qu’il n’y a pas assez de Nutella ») a été prise à son propre piège !

Le site Fdesouche ("Français de souche"), l’un des principaux sites d’extrême droite français avec plus d’un million de visites par mois, a publié la fausse nouvelle de la FIDH sur son site.

Ont-ils changé de positionnement éditorial ? Dans tous les cas, le site Fdesouche continue à cette heure de relayer nos demandes « d’abandon de la politique migratoire sécuritaire européenne » et d’adoption d’une « réforme en profondeur centrée sur le respect des droits humains des migrants ».

Autre constat très surprenant et inquiétant : le site d’information Yahoo.com/news a été amené, probablement au travers d’algorithmes, à publier cette information sur son site en anglais, sans aucun commentaire, en reprenant simplement les 700 premiers caractères de l’article.

Par cette action, la FIDH souhaite rappeler l’urgence d’une refonte de la politique d’accueil européen, alors que les institutions européennes se targuent d’avoir repris le contrôle des flux migratoires. Pour Antoine Bouhey, responsable du bureau droits des migrant-e-s de la FIDH : « Non, l’Europe ne traverse pas une crise migratoire, ce sont les politiques d’accueil qui sont en crise. L’Europe viole chaque jour un peu plus les droits des migrant-e-s qui fuient des crises comme le massacre d’Alep, en les détenant dans des conditions inhumaines ou en les rejetant vers des pays autoritaires ou en crise, comme l’Afghanistan, la Turquie ou la Libye. Elle doit réformer sa politique d’accueil de toute urgence ».

Plus d’information sur les droits des migrant-e-s.

La FIDH remercie les étudiant-e-s du Master 2 en communication politique du CELSA qui ont aidé à concevoir cette campagne.

Lire la suite