#FreeNasrin : Solidarité avec Nasrin Sotoudeh, enfermée depuis un an dans les prisons iraniennes.

13/06/2019
Déclaration
en es fa fr

Ce jeudi, 13 juin à l’initiative d’Amnesty International France, une manifestation doit se tenir de 18h à 19h30 devant l’ambassade d’Iran, 24 Avenue d’Iéna dans le 16 ème arrondissement à Paris. La FIDH y sera. Tout comme l’ensemble des ONG de défense des droits humains, mobilisées depuis bientôt une décennie pour Nasrin. La communauté iranienne exilée en France sera là aussi. Et nous invitons tous ceux qui voudraient montrer leur solidarité avec Nasrin à venir manifester avec nous.

COMPRENDRE

Le 13 juin 2018, l’éminente avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, grande figure de la lutte pour les droits humains, est arrêtée. Quelques mois plus tard, en mars 2019, elle est condamnée, à la suite d’un autre procès inique, à 33 ans d’emprisonnement et 148 coups de fouet. Parmi les charges retenues contre elle : incitation à la prostitution, troubles à l’ordre public ou encore conspiration contre la sécurité nationale. Dans les faits, Nasrin Sotoudeh n’a rien fait d’autre que de se mobiliser comme elle le fait depuis toujours pour que toutes les femmes d’Iran soient libres de choisir de porter, ou non, le hijab. Libres aussi de se vêtir ou de parler comme elles le souhaitent.

C’est donc le triste anniversaire d’une longue année de détention que la FIDH rappelle aujourd’hui. Séparée de son mari, l’activiste Reza Khandan, et de ses deux enfants, Nasrin a refusé de faire appel pour dénoncer un procès injuste. Cette détermination à lutter pour ce qui est juste, au prix de sa propre liberté ou de sa santé (elle a déjà mené des mouvements de grève de la faim dans le passé) fonde l’engagement de Nasrin.

Ce n’est pas son premier passage en prison. Arrêtée en 2010, il aura fallu une large mobilisation internationale, que l’ONU déclare en 2011 cette détention arbitraire et illégale ainsi que l’obtention en 2012 du prestigieux prix Sakharov (prix de l’Union européenne distinguant chaque année une figure mondiale de la défense des droits humains), pour que l’avocate soit finalement libérée en 2013. Elle sera de nouveau inquiétée en 2015 après avoir mené une longue action de protestation de 9 mois lorsque les autorités lui ont retiré sa licence d’avocate.

La Ville de Paris a déclaré Nasrin Sotoudeh Citoyenne d’Honneur en avril 2019.

La FIDH s’est toujours très fortement investie pour soutenir Nasrin Sotoudeh. En mobilisant l’ONU et en organisant des campagnes médiatiques pour alerter sur cette détention injuste. A sa sortie de prison en 2013 , un documentaire, soutenu par la FIDH lui est consacré. Cette petite bulle vidéo émouvante et poétique, se déroulant dans un taxi iranien en est extrait.

Aujourd’hui la FIDH continue sans relâche de demander la libération sans conditions de Nasrin. Ainsi que celle de l’ensemble des défenseurs des droits humains toujours détenus en Iran.

Signez la pétition pour demander la libération immédiate de Nasrin Soutoudeh

Le visuel utilisé pour cet article a été gracieusement réalisé par l’artiste franco-iranien A.Z Kiaray. Et nous l’en remercions.

Lire la suite
statement