Un défenseur des droits de l’homme syrien reçoit le Prix Martin Ennals 2005

11/10/2005
Communiqué
en es fr

Monsieur Aktham Naisse, Président du Comité pour la Défense des Libertés Démocratiques et des Droits de l’Homme en Syrie (CDF), est le lauréat 2005 du Prix Martin Ennals pour les défenseurs des droits de l’Homme (MEA).

Monsieur Naisse recevra le Prix des mains de Madame Louise Arbour, Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme. La cérémonie aura lieu à Genève au Bâtiment des Forces Motrices, dans le cadre du Festival International Media Nord-Sud, le mercredi 12 octobre 2005 à 17h00.

Le Président du Jury du MEA, Hans Thoolen, a déclaré que Aktham Naisse "est un exemple extraordinaire d’un homme qui a lutté pour les droits fondamentaux malgré le harcèlement et les menaces constantes dont il a fait l’objet". Il est le digne représentant de la lutte pour la démocratie en Syrie, pour laquelle il s’est engagé depuis plus de 30 ans. Il est l’un des fondateurs du Comité pour la Défense des Libertés Démocratiques et des Droits de l’Homme (CDF), créé en 1989 , et de la publication "Sawt al-Dimokratiyyah" (la Voix de la Démocratie) ; il a écrit plusieurs articles et pris courageusement la parole dans des conférences nationales, régionales et internationales en matière des droits de l’homme. Il a été arrêté à six reprises pour avoir demandé publiquement le respect des droits de l’homme. Ces dernières années il était accusé d’"opposition aux objectifs de la révolution" et de "dissémination de fausses informations dans le but d’affaiblir l’Etat", risquant une peine d’emprisonnement de 15 ans. Grâce à la pression internationale, finalement, le 26 juin 205, il fut acquitté par la Cour suprême de sûreté de l’Etat. Quelques jours avant le procès, Aktham Naisse s’adressait à la Fondation Martin Ennals dans ces termes : "Je me sens davantage motivé et heureux parce qu’il existe des personnes qui s’intéressent à notre problème, des gens qui se soucient de nous et nous soutiennent dans notre lutte pour la liberté humaine. Je suis particulièrement touché parce que je sais que nous ne sommes pas seuls à combattre les violations des droits de l’homme."

La collaboration unique entre onze des plus importantes organisations internationales des droits de l’homme fait que le MEA soit devenu le principal prix du mouvement des droits de l’Homme. Les membres du JURY sont : Amnesty International, Human Rights Watch, Human Rights First, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, la Commission Internationale des Juristes, l’Organisation Mondiale contre la Torture, Diakonie Allemagne, le Service International pour les Droits de l’Homme, International Alert, DCI et HURIDOCS.

Le Prix Martin Ennals jouit du soutien moral de Asma Jahangir, José Ramos-Horta, Barbara Hendricks, Adama Dieng, Leandro Despouy, Robert Fulghum et Theo van Boven.

Les lauréats des années précédentes sont : Lida Yusupova, Russie (2004) ; Alirio Uribe Muñoz, Colombie (2003) ; Jacqueline Moudeina, Tchad (2002) ; les Brigades de Paix Internationales (2001) ; Immaculée Birhaheka, RDC (2000) ; Natasha Kandic, Yougoslavie (1999) ; Eyad El Sarraj, Palestine (1998) ; Samuel Ruiz García, Mexique (1997) ; Clément Nwankwo, Nigeria (1996) ; Asma Jahangir, Pakistan (1995) ; Harry Wu, Chine (1994).

Pour toute autre information concernant le MEA, veuillez contactez Luis Marreiros, Coordonnateur, +41 22 80949 25 marreiros@martinennalsaward.org) ou consulter le site : www.martinennalsward.org

Lire la suite
communique