20 chiffres pour saisir l’ampleur de la crise humanitaire en Syrie

11/03/2016
Communiqué
ar en fa fr

Il y a 5 ans, des manifestations pacifiques ont eu lieu en Syrie et le pays est devenu l’épicentre de la plus grande crise humanitaire et politique de notre génération. Voici 20 faits qui font la lumière sur les souffrances endurées au quotidien avec courage par les syriens.

CRISE HUMANITAIRE

- 13,5 millions de syriens, soit environ 70 % de la population, dépendent aujourd’hui de l’aide humanitaire en termes d’eau, de nourriture, de logement, et de services de santé. [1]
- Rien que cette année, la réponse à la crise humanitaire en Syrie et dans la région devrait nécessiter près de 8 milliards de dollars. [2]
- L’espérance de vie a chuté de plus de 20 ans depuis 2011. [3]
- Plus de 3 syriens sur 4 vivent à présent en-dessous du seuil de pauvreté. [4]
- Les images satellites montrent que plus de 83 % des lumières se sont éteintes en Syrie depuis le début de la guerre. [5]

SIÈGES & DÉTENTIONS

- Dans les villes assiégées, jusqu’à 1 million de personnes sont privées de nourriture, d’eau et de médicaments, acheminés par camions dont le passage est volontairement bloqué. [6]
- 49 des 52 zones assiégées (soit 94 %) sont encerclées par les forces du président syrien, Bashar al-Assad. [7]
- Des dizaines de milliers de syriens sont détenus illégalement en Syrie, dans des prisons où la mort est omniprésente. Le responsable de la Commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie a déclaré que « le nombre considérable de décès de prisonniers suggère que le gouvernement syrien a procédé à des exécutions constituant un crime contre l’humanité ». [8]

ENFANTS

- 7,5 millions d’enfants syriens n’ont jamais connu autre chose que la guerre 1. [9]
- 6 millions d’enfants ont besoin d’aide humanitaire nécessaire à leur survie. [10]
- 2,1 millions d’enfants syriens grandissent en tant que réfugiés. [11]
- Depuis 2011, plus de 3 000 enfants par jour fuient leur maison. [12]
- Dans certaines régions syriennes, le taux de scolarisation n’est que de 6 %. [13]

ATTAQUES

- D’après l’ONU, au moins 250 000 personnes ont été tuées. D’autres organisations estiment que le bilan pourrait s’élever à plus de 450 000 morts. [14]
- Entre juin et août 2015, tous les deux jours, un centre médical subissait une attaque aérienne. Le gouvernement syrien et ses forces alliées sont responsables de 90 % des attaques visant les centres médicaux et de 95 % des attaques sur le personnel médical. [15]
- Les secouristes syriens non-armés ont déjà sauvé 50 000 vies et continuent d’en sauver. [16]
- Plus de 4 000 attaques visant des écoles ont été rapportées depuis 2011. [17]

DÉPLACEMENT

- Plus de 10,5 millions de syriens ont été obligés de quitter leur foyer par peur. [18]
- Les syriens constituent désormais la population de réfugiés la plus nombreuse au monde. En 2012, première année complète de combats, 100 000 Syriens ont quitté leur pays. Ce nombre s’élève aujourd’hui à 4,3 millions et continue d’augmenter. [19]
- En moyenne, depuis 2011, 50 familles syriennes doivent quitter leur foyer chaque heure de chaque jour. [20]

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de campagne de #WithSyria.

Lire la suite