Syrie : l’ONU déclare que les détentions de Mazen Darwish, Mohamed Hani Al Zaitani et Hussein Hammad Ghrer sont arbitraires.

13/12/2013
Impact
en es fr

Selon l’avis qu’il a adopté en sa soixante-huitième session, le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire (WGAD) a déclaré que la détention des trois défenseurs sus-nommés des droits de l’homme était arbitraire et a demandé leur libération immédiate.

Mazen Darwish est journaliste et directeur du Centre syrien des média et de la liberté d’expression (SCM), organisation membre de la FIDH. Le SCM a joué un rôle crucial en matière de diffusion des informations concernant la situation en Syrie. Avec ses collègues de la SCM, Mohamed Al Zaitani, professeur d’université, et Hussein Ghrer, blogger bien connu dans la sphère des droits de l’homme, il a été arrêté le 16 février 2012 lorsque les bureaux de la SCM ont été investis par des membres des services de renseignements aériens, l’AFI (Air Force Intelligence), à l’occasion d’une action clairement orchestrée pour faire taire leurs activités légitimes et reconnues en matière de défense des droits de l’homme.

Depuis leur arrestation, la FIDH n’a cessé de plaider pour leur libération et se félicite de la déclaration des Nations Unies qui confirme l’opinion selon laquelle le seul but des autorités nationales syriennes est de sanctionner et prévenir l’exercice de droits humains universellement reconnus, en particulier le droit à la liberté d’expression et à la liberté d’association.

Voir la déclaration des Nations Unies ci-jointe.

Lire la suite
impact