Deux attentats suicides en 24 heures

20/09/2002
Communiqué

La FIDH exprime son horreur après les deux attentats-suicide perpétrés en Israël les 18 et 19 septembre à Oum el Fahm en Galilée et à Tel Aviv, provoquant la mort de 8 personnes (dont les deux kamikazes) et une soixantaine de blessés. La FIDH s’inquiète de la reprise des attentats suicides, dont le dernier remontait au 4 août.

La FIDH condamne avec la plus grande vigueur ces attentats dont les populations civiles sont les premières victimes et que rien ne saurait justifier. La FIDH rappelle que l’attaque contre des civils constitue une violation grave du droit international en toute circonstance.

La FIDH appelle avec force l’Autorité palestinienne à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires, et conformément aux normes universelles de protection des droits de la personne, pour que les commanditaires et autres auteurs de ces attentats soient arrêtés et traduits en justice.

Elle appelle le gouvernement israélien à se conformer strictement à ses obligations internationales et en particulier au droit international humanitaire dans le cadre des mesures de réaction à ces attentats. A cet égard, la FIDH condamne la nouvelle incursion israélienne à Ramallah dès le soir du 19 septembre en réaction à ces attentats, qui ne fait qu’accentuer la spirale de la violence.

La FIDH appelle les autorités israéliennes et palestiniennes à tout mettre en œuvre pour que cesse la logique des violences et des représailles et à la reprise du dialogue.

Lire la suite
communique