Nabeel Rajab condamné à 3 ans de prison

16/08/2012
Communiqué
ar en fr

Aujourd’hui, le 16 Août 2012, Nabeel Rajab, secrétaire général adjoint de la FIDH, a été condamné par la Cour pénale du Bahreïn à trois ans de prison pour "des appels à des marches non autorisées” et pour "sa participation à des réunions et rassemblements illégaux". La FIDH condamne fermement cette décision et appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de Nabeel Rajab.

La présidente de la FIDH, Souhayr Belhassen, a déclaré : "cela fait maintenant plus d’un an que la population du Bahreïn appelle pacifiquement au respect des droits humains et à la démocratie. Les arrestations arbitraires de défenseurs des droits humains n’empêcheront pas la population d’aspirer à plus de liberté et à un changement démocratique. Nous espérons que la communauté internationale condamnera fermement cette décision scandaleuse et appellera à la libération de Nabeel."

Le même jour, la Haute cour d’appel a décidé de différer au 23 août le verdict dans l’appel contre la décision de la Cour pénale criminelle, qui avait condamné Nabeel Rajab à 3 mois de prison pour avoir twitté, le 2 juin 2012, un message demandant la démission du Premier Ministre Khalifa.

Lire la suite
communique