Arrestation d’un partisan du projet d’autonomie du Sahara occidental par le front Polisario

30/09/2010
Communiqué

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) exprime sa vive inquiétude suite à la détention arbitraire de M. Moustapha Salma Oueld Sidi Mouloud par les autorités en charge de l’administration des camps de réfugiés du Sahara occidental en Algérie, le front Polisario

Selon nos informations M. Salma Ould Sidi Mouloud, Inspecteur général de la police du Polisario et membre de sa direction générale, a été arrêté et conduit vers un lieu inconnu par les forces de l’ordre du Polisario le 21 septembre 2010 alors qu’il rejoignait sa famille dans le camp de réfugiés sahraouisà de Tindouf, en Algérie. Il revenait d’un séjour au Maroc, au cours duquel il avait annoncé au mois d’août dernier son soutien au projet d’autonomie du Sahara occidental tel que proposé par les autorités marocaines, et son intention de faire campagne en sa faveur dans les camps de réfugiés.

Si son lieu de détention est tenu secret, les autorités du Polisario ont annoncé que M. Mostafa Salma Oueld Sidi Mouloud serait jugé par un tribunal militaire sous douze jours. Il est notamment accusé d’espionnage en faveur des autorités marocaines, et d’avoir divulgué des informations secrètes susceptibles de mettre en danger le front Polisario. Il risque entre cinq et dix années de prison pour chacun de ces actes d’accusation.

Au regard des informations reçues, la FIDH s’inquiète de ce que l’arrestation et les poursuites à l’encontre de M.Mostafa Salma ne visent uniquement qu’à sanctionner son droit à la liberté d’opinion et d’expression.

La FIDH appelle le front Polisario à respecter les standards internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’Homme et à :

* révéler le lieu de détention de Mostafa Oueld Sdi Mouloud

* garantir son droit à la vie et son intégrité physique

* demander sa libération immédiate

La FIDH, en concertation avec ses organisations membres et partenaires, reste mobilisée pour suivre la situation de M. Mostafa Salma Oueld Sidi Mouloud.

Lire la suite
communique