Turquie : libération provisoire de 10 défenseurs des droits de l’homme d’origine kurde

Détenus arbitrairement depuis novembre 2011, ces défenseurs des droits de l’homme, 9 avocats et 1 journaliste, ont été libérés provisoirement le 18 mars par la cour pénale d’Istanbul qui ne pouvait poursuivre leur maintien détention en l’absence de chef d’accusation.
L’Observatoire [1] a travaillé activement pour obtenir leur libération. Il a également dénoncé leur procès, un simulacre de procès parmi de nombreux autres intentés contre des intellectuels et des activistes kurdes, comme un acte de harcèlement judiciaire destiné à couper court à leurs activités de défense des droits de l’homme. Tous ont été emprisonnés dans le cadre d’une opération de lutte contre le terrorisme pour leur appartenance présumée à la Ligue des Communauté du Kurdistan (KCK) et ils ont été accusés d’« appartenance à une organisation illégale » et de « direction d’une organisation illégale ».
La FIDH appelle les autorités judiciaires de la Turquie à abandonner sans condition toutes les poursuites et elle demeure préoccupée par les cas de 47 avocats, un journaliste, un secrétaire juridique et deux chauffeurs toujours en détention.
Lire tout l’article ici

Lire la suite
impact