Ales Bialiatski, 2 ans en prison, la solidarité continue

01/08/2013
Communiqué
en fr ru

Deux ans après son arrestation, Ales Bialiatski, Vice Président de la FIDH et Président de Viasna est toujours derrière les barreaux, tout comme 11 autres prisonniers politiques dont il a défendu les droits jusqu’à son dernier jour de liberté. Le 4 août 2013 marque le deuxième anniversaire de sa détention.

Malgré tout et en dépit du travail quotidien obligatoire avec ses codétenus dans la colonie pénitentiaire de Bobrouisk, Ales continue à faire entendre sa voix.

Les conditions de détention d’Ales sont difficiles et sa santé en souffre. Aucun codétenu n’a le droit de lui adresser la parole. Sous des prétextes fallacieux, les visites de son épouse ont été interdites depuis décembre 2012 et il est régulièrement privé de son droit aux colis alimentaires, alors que la nourriture fournie aux détenus est déjà plus que limitée. Cela fait des mois qu’il n’a pas vu de fruits ou de légumes frais.

Malgré une vaste campagne de diffamation des autorités bélarusses qui tentent de présenter Ales Bialiatski comme un criminel de droit commun, son combat et son sort ne laissent pas le monde indifférent. Ales Bialiatski a été nominé pour le prix Nobel de la paix, pour le Prix Vaclav Havel de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Il a par ailleurs reçu de nombreuses distinctions et des prix prestigieux, dont le prix Lech Walesa pour la paix, la collaboration solidaire des nations, la liberté et le respect des droits de l’Homme, le Prix Petra Kelly ou US Department of State’s Human Rights Defenders Prize.

Renouvellant sa confiance, le 38me Congrès mondial de la FIDH a réélu en mai 2013 Ales Bialiatski comme Vice-président, envoyant un message fort de solidarité et de soutien à leur collègue.

L’année dernière, le 4 août a été proclamé journée de solidarité internationale avec la société civile au Bélarus. Aidez la campagne pour soutenir Ales et la société civile au Bélarus, diffusez l’information autour de vous via twitter @freeales et @soli-days et le hashtag #freeales .
- > http://by-soliday.org
- > www.freeales.fidh.net

Vous pouvez également rejoindre la campagne Thunderclap en soutien à Ales Bialiatski en vous connectant dès maintenant et ce jusqu’au 4 août sur ce lien.

Plus que jamais, nous réclamons la libération immédiate d’Ales Bialiatski, Président de Centre des droits de l’Homme Viasna et Vice-Président de la FIDH. La communauté internationale ne doit pas céder face au régime qui joue avec la vie et la liberté de ses citoyens. Elle doit exiger la libération d’Ales Bialiatski et de tous les prisonniers politiques au Bélarus !

Lire la suite
communique