DECISION DE LA COUR SUPREME AMERICAINE RELATIVE A L’UTILISATION DE L’INJECTION LETALE

17/04/2008
Communiqué
en fr

La Coalition mondiale contre la peine de mort condamne la décision de la Cour Suprême américaine datée du 16 avril 2008, qui confirme le caractère légal de l’injection létale comme méthode d’exécution d’une personne condamnée à mort.

La peine de mort est l’illustration la plus flagrante de l’échec de la politique publique en matière de Justice. Cette décision (relative à l’affaire Baze c. Rees, Etat du Kentucky) ne répond en rien aux interrogations croissantes du public concernant les failles de l’application de la peine de mort. En autorisant les Etats-Unis à poursuivre leur "bricolage avec la machine de la mort", la Cour maintient le pays au ban de la communauté internationale, majoritairement abolitionniste (135 nations du monde entier n’utilisent plus à ce jour la peine capitale).

Depuis la dernière exécution aux Etats-Unis, il y a 7 mois, l’Assemblée Générale des Nations unies a appelé les Etats du monde à adopter un moratoire universel sur les exécutions et l’Etat du New Jersey a aboli la peine de mort.

Pendant ce temps, aux Etats-Unis, quatre personnes de plus ont été innocentées et libérées après avoir passé à eux trois 79 ans dans les couloirs de la mort, attendant leur exécution pour des crimes qu’ils n’avaient pas commis. Depuis 1976, les échecs du système judiciaire ont envoyé 128 innocents dans les couloirs de la mort américains.

La Coalition Mondiale contre la Peine de Mort appelle les Etats-Unis, et ses 36 Etats rétentionistes, à reconnaître ce que beaucoup d’Américains savent déjà, y compris les deux juges de la Cour Suprême ayant exprimé une opinion dissidente et le juge John Paul Stevens : il est désormais temps pour les Etats-Unis de reconnaître que la peine de mort est un châtiment cruel et inhumain et que l’abolition sur tout le territoire américain s’impose.

Contacts :

- Cécile MARCEL, Coordinatrice des campagnes,

  • cmarcel@abolition.fr, 0033157210753

- Aux Etats-Unis : Elizabeth ZITRIN

  • eaz@ZitrinLaw.com, 00 1 415-824-5974
Lire la suite
communique