Soudan, encore cinq années de régime sanguinaire ?

10/04/2015
Communiqué
en es fr

Le 13 avril 2015, les Soudanais seront appelés aux urnes pour élire leur président et leurs députés. Les résultats ne feront aucun doute. Ces élections, les deuxièmes, depuis l’arrivée au pouvoir en 1989 d’Omar Al-Bachir par un coup d’Etat militaire, n’auront rien d’équitable ni de crédible.

 

Lire la tribune de Karim Lahidji, président de la FIDH et Amir Suliman, co-fondateur de l’African Center for Justice and Peace Studies (ACJPS) publiée sur Lemonde.fr le 8 avril 2015.

Amir Suliman est un avocat soudanais et le co-fondateur du Centre africain d’études sur la justice et la paix (ACJPS). Il s’est installé à Kampala (Ouganda) en 2009, après avoir été contraint de fuir le Soudan, par crainte des représailles du gouvernement pour son travail sur les droits humains et la justice internationale. Lire le portrait d’Amir : « Après l’annonce du mandat d’arrêt émis à l’encontre d’Omar El-Béchir, de gros camions et des hommes armés sont apparus au siège de notre organisation. ».

Lire également notre Questions & réponses sur le Soudan et la Cour pénale internationale (CPI).

Lire la suite
communique