Persévérance de la haine ethnique et des violations massives et systématiques des droits de l’Homme à Bunia

21/09/2003
Rapport
RDC

De toutes les graves crises qui ont secoué la République Démocratique du Congo (RDC), le conflit inter-ethnique de l’Ituri est l’une des plus dramatiques au regard non seulement du nombre de morts, mais aussi du nombre de personnes déplacées et de la destruction du tissu économique.


Persévérance de la haine ethnique et des violations massives et systématiques des droits de l’Homme à Bunia


1. Considérations liminaires

2. Quelques éléments de mise en contexte

2.1. Entre absence de gestion politique et instrumentalisation de la crise inter-ethnique
2.1.1. Le RCD/Kisangani de Wamba
2.1.2. Le MLC de Jean Pierre Bemba
2.1.3. Le RCD/ML de Mbusa Nyamwisi
2.1.4. L’UPC/Thomas Lubanga
2.1.5. Le gouvernement de Kinshasa

2.2. Tentative délicate de règlement du conflit : La Commission de pacification de l’Ituri
2.2.1. Mise en place des mécanismes intérimaires
2.2.2. Dédoublement des organes de transition et entraves au travail

2.3. Les enjeux de la présence internationale : MONUC et Force multilatérale d’intervention

3. Enquête des chargés de mission à Bunia

3.1. Violations massives des droits de l’Homme : une systématisation de l’horreur
3.1.1. Massacres inter-ethniques
3.1.2. Femmes et enfants, premières victimes des conflits

3.2. Menaces contre les défenseurs des droits de l’Homme

3.3. Difficiles conditions de travail des organisations humanitaires

3.4 Conséquences des violations massives des droits de l’Homme sur le droit à l’éducation et le droit à la santé
3.4.1 Une économie détruite
3.4.2 Déstabilisation des cycles scolaires
3.4.3 Obstacles au droit à la santé

3.5. La persistance de l’impunité : conséquence de l’absence de justice
3.5.1 Le rôle de la Cour pénale internationale
3.5.2 Articulation entre la lutte contre l’impunité des crimes passés et la Cour pénale internationale

4. Recommandations

Lire la suite
rapport