La FIDH et l’AMDH exigent la libération immédiate du président et la restauration de l’ordre constitutionnel

14/08/2008
Communiqué

La FIDH et l’AMDH renouvellent leur appel au général Mohamed Ould Abdel Aziz pour la libération immédiate et inconditionnelle du président mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi, ainsi que de toutes les autres personnes arrêtées à l’occasion du coup d’état.

La FIDH et l’AMDH condamnent également le recours à la force pour disperser les manifestations pacifiques d’opposition au coup d’Etat et appellent la junte militaire à respecter les droits de réunion et de manifestation pacifique.

Enfin, inquiètes qu’en dépit des appels unanimes de l’Union africaine et de toute la communauté internationale, la junte n’ait pas permis le rétablissement de l’ordre constitutionnel, la FIDH et l’AMDH demandent l’ouverture d’un dialogue politique inclusif avec le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi ainsi que les acteurs de la vie politique et de la société civile, afin de trouver une issue négociée à la crise, respectueuse des principes de démocratie et des normes internationales de protection des droits de l’Homme.

Lire la suite
communique