Thaïlande : Rejet des poursuites en diffamation contre les défenseurs des droits humains Nan Win et Sutharee Wannasiri

Le 8 juin 2020, le tribunal pénal de Bangkok a déclaré M. Nan Win et Mme Sutharee Wannasiri non coupables de diffamation et a rejeté les poursuites engagées contre eux par l’entreprise avicole thaïlandaise Thammakaset. Les deux défenseurs des droits humains avaient mené des actions de plaidoyer mettant en lumière des violations présumées des droits du travail par Thammakaset. L’entreprise a considéré leur travail comme diffamatoire. La Cour a cependant considéré les informations fournies par Nan Win et Sutharee Wannasiri comme des critiques légitimes et des commentaires justes qui ne constituaient pas une diffamation.

Depuis fin 2018, la FIDH, dans le cadre de son Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, a plaidé pour que le procès contre les deux défenseurs soit rejeté et que Thammakaset mette fin à leur harcèlement. La FIDH se félicite de l’abandon de ces charges visant à faire taire la voix des défenseurs des droits humains.

Depuis 2016, Thammakaset a engagé au moins 38 procédures pénales et civiles contre 22 accusés, dont des défenseurs des droits humains, des travailleurs et un journaliste, pour diffamation présumée, dans ce que les experts des droits de l’homme de l’ONU ont condamné en mars 2020 comme une "utilisation abusive continue des procédures judiciaires" pour harceler et réduire au silence les défenseurs des droits humains.

Pour en savoir plus, visitez Thammakaset Watch , une page web régulièrement mise à jour par la FIDH pour documenter le harcèlement judiciaire continu auquel Thammakaset soumet les défenseurs des droits de l’homme et les travailleurs.

Lire la suite
impact