La condamnation dans l’affaire Berta Cáceres au Honduras : un jugement historique

© Jackie McVicar

La FIDH se félicite de la condamnation, le 5 juillet 2021, de l’officier de renseignement militaire et ancien dirigeant de l’entreprise hydroélectrique Desarrollos Energéticos (DESA), David Castillo, pour le meurtre, le 2 mars 2016, de la leader lenca et défenseure des droits autochtones, de la terre et de l’environnement Berta Cáceres. Dans sa sentence, le tribunal condamne David Castillo en tant que co-auteur du crime, et considère que le motif du meurtre était de mettre fin à l’opposition au projet hydroélectrique Agua Zarca des communautés autochtones de Río Blanco, menées par Berta Cáceres, en tant que coordinatrice du Conseil des organisations populaires et autochtones du Honduras (COPINH).

La FIDH avait dénoncé le harcèlement contre Berta Cáceres avant son assassinat, et n’a jamais cessé de se mobiliser, démontrant la force de l’unité et de la constance des différentes organisations qui ont participé et accompagné la recherche de la justice et de la vérité dans cette affaire. Dans le cadre de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (FIDH-OMCT), elle a participé, avec d’autres organisations internationales et latino-américaines de défense des droits humains - dont des organisations membres de la FIDH telles que CAJAR, CALDH et CIPRODEH - à la Mission d’observation qualifiée dans l’affaire Berta Cáceres. Ce groupe a observé les audiences de l’affaire, publié des analyses des audiences et des rapports sur l’avancement du processus, et a publié nombreuses lettres ouvertes aux autorités honduriennes appelant au respect d’une procédure équitable.

L’Observatoire a participé à une mission de terrain au Honduras en juin 2021, à des réunions de plaidoyer dans le cadre de la Mission d’observation qualifiée et a publié plusieurs appels urgents, des communiqués de presse et une série d’articles analysant les audiences. L’Observatoire a également été un élément moteur de cette Mission d’observation qualifiée, lors du premier procès en 2018 contre les auteurs matériels de l’assassinat de Berta, pour lequel 7 personnes ont été condamnées en janvier 2019. Tout au long des plus de cinq années qui se sont écoulées depuis le meurtre de Berta, nous avons accompagné sa famille et le COPINH pour demander justice pour Berta.

Cette condamnation est un jugement historique dans la lutte contre l’impunité pour les meurtres de défenseur.e.s de la terre et de l’environnement au Honduras et souligne la valeur de la défense de la nature et des droits des peuples autochtones et paysans. Il s’agit d’un précédent dont il faudra tenir compte lorsqu’il s’agira de rendre justice dans d’autres affaires, à commencer par l’affaire de corruption dans laquelle David Castillo est impliqué et qui débutera à la fin du mois de juillet 2021.

Lire la suite
impact