Recrutement

La fidh recrute, rejoignez-nous !

La FIDH (Fédération internationale pour les droits humains) est une organisation non gouvernementale internationale dont la vocation est de favoriser le respect des principes inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Elle fédère 192 associations nationales de défense des droits humains actives sur les cinq continents.

Nos offres

  • APPEL D’OFFRE : ACCOMPAGNEMENT CONSEIL ET TECHNIQUE POUR LA CÉRÉMONIE DU CENTENAIRE DE LA FIDH

    Synthèse de la prestation
    Projet/Service
    Assistance conseil et technique sur l’organisation de la Cérémonie du Centenaire de la FIDH – 23 octobre 2022 à l’Hôtel de Ville de Paris
    Objectifs de la Consultance
    Accompagnement sur l’organisation de la Cérémonie - format hybride (diffusion et connexion de participants), incluant :
    1. Soutien à l’équipe d’organisation (aide à la conceptualisation, la décision et les choix techniques)
    2. Assistance technique, coordination et suivi de la mise en œuvre technique de la Cérémonie
    Lieu de la mission
    Paris, France en présentiel
    Digital (couverture Amérique Latine, Afrique, Asie, Europe, Maghreb et Moyen Orient)
    Référente au sein de la FIDH
    Mme Audrey Couprie (coordonnatrice du Congrès) acouprie@fidh.org
    Période de la mission
    Du 2 mai au 23 octobre 2022
    Durée totale de la consultance Nombre de jours à estimer

    I - Présentation de la FIDH

    La FIDH (Fédération internationale pour les droits humains) est une ONG internationale de défense des droits humains.
    Depuis 1922, la FIDH est engagée dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration Universelle des droits de l’Homme.

    Quelles sont notre mission et nos actions ?

    Nous attirons l’attention de la communauté internationale sur les droits humains partout où ils ont besoin d’être soutenus et protégés. Nos organisations membres sont présentes au niveau national et local et s’associent pour dénoncer les violations de ces droits, demander des comptes aux responsables et militer pour un changement sociétal.

    Notre spécificité / valeur ajoutée ?

    Fédérant plus de 192 organisations membres qui œuvrent dans 117 pays à travers les 5 continents, nous sommes le plus ancien organisme international dédié aux droits humains.
    Nous sommes là pour unir tous ceux qui luttent pour un monde plus juste.

    Comment faisons-nous bouger les lignes ?

    Nous alertons la communauté internationale sur les droits humains partout où ils doivent être respectés, protégés et mis en œuvre.
    Nous apportons notre soutien pour renforcer notre réseau de défenseurs des droits humains et d’organisations de la société civile. Nous faisons bloc afin que chaque membre puisse parler d’une voix puissante et déterminée pour défendre les droits universels dans le cadre de notre fédération internationale.
    Nous enquêtons là où les droits humains sont bafoués et apportons des preuves fiables et vérifiables permettant aux décideur.e.s d’agir, sur la base de documents établissant les faits et les responsabilités.
    Nous utilisons nos travaux de recherches et nos analyses pour inciter les gouvernements, les législateurs et les entreprises à faire respecter le droit international relatif aux droits humains. Nous sensibilisons le public aux problèmes majeurs afin d’encourager un changement basé sur la justice, les droits sociaux et environnementaux, l’égalité, l’inclusivité et le respect des libertés de toutes et tous.
    Nous exigeons des gouvernements qu’ils prennent la mesure des obligations des acteurs économiques en matière de droits humains et qu’ils les inscrivent dans la loi afin de pouvoir poursuivre ceux qui bafouent ces droits devant les tribunaux.

    II- Contexte du projet : Cérémonie du Centenaire de la FIDH

    Tous les trois ans, la FIDH organise son congrès international lors duquel sont invité.e.s des représentants de l’ensemble des 192 organisations membres de la FIDH.
    Les trois derniers congrès se sont ainsi déroulés à Istanbul, Turquie en 2013, Johannesburg, Afrique du Sud en 2016, Taipei, Taiwan en 2019. Le 41ème congrès de la FIDH doit se tenir à Paris, France du 23 au 27 octobre 2022.
    Temps fort symbolique, marquant 100 ans d’histoire et de luttes citoyennes pour la défense des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, ce Congrès sera un événement résolument tourné vers l’avenir et prenant en considération les enjeux actuels du combat universel pour le respect des droits humains.
    Moment unique dédié avant tout aux organisations membres de notre fédération, le Congrès comprend la Cérémonie du Centenaire de la FIDH, célébrant l’anniversaire de la FIDH. Celui-ci se déroulera le 23 octobre 2022 dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris, en présence physique ou digitale des organisations membres de la FIDH, des hautes autorités françaises, des représentations diplomatiques étrangères, des institutions européennes et internationales et de la société civile locale et régionale, des bailleurs de fonds ainsi que d’artistes engagés.

    Format de la Cérémonie

    La Cérémonie du Centenaire aura lieu en format hybride, c’est à dire en présentiel à Paris (300 personnes) mais avec la participation à distance « connectée et digitale » de ses organisations membres et d’autres invité.e.s. (100 à 200 personnes connectées)

    II - Éléments logistiques

    Objectif
    Les objectifs de la Cérémonie sont de :
    • Célébrer le centenaire : fêter et inspirer et mettre en valeur les organisations membres qui fêtent les 100 ans de leur organisation
    • Créer un moment d’internationalité et d’universalité / de positionnement de la FIDH (transmettre des messages fort)
    • S’affirmer, fédérer nos organisations membres, renforcer notre engagement pour l’avenir
    • Remercier certains bailleurs et séduire d’autres, construire du soutien pour la FIDH

    Langues
    La Cérémonie du Centenaire se déroule en 5 langues minimum (anglais, français, espagnol, arabe, russe) :
    - Un prestataire assurera l’équipement d’interprétariat
    - Une équipe d’interprètes professionnels bénévoles assurera l’interprétation
    Le medium privilégié pour connecter les personnes à distance est Zoom
    La connectivité des membres de la FIDH (venant de tous les pays du monde) doit être assurée et des moyens spécifiques doivent être mis en place en fonction des besoins.

    Participant.es
    Les invités sont les hautes autorités de la République française (dont le.la Président.e de la République), des autorités étatiques représentées en France, les autorités européennes, les institutions internationales, des représentants de la société civile internationale et française, les membres de la FIDH, ainsi que des partenaires stratégiques et financiers de la FIDH.
    Une attention particulière sera apportée aux membres de la FIDH présents à distance et mis en scène pour les valoriser à l’occasion de l’anniversaire de leur fédération et porter le message politique de la FIDH.

    III - Mission

    Le.s consultant.es devront assurer la mission suivante :
    • Soutien à la conceptualisation de l’événement public
    • Assurer la retransmission et la connexion des participant.es à distance,
    • Conseils et direction technique,
    • Conseils et accompagnement scénographique,
    • Soutien à la rédaction et trame de l’événement,
    • Direction technique le jour de l’événement.

    Conseil conceptualisation
    Soutien à l’équipe de coordination :
    • aide à la conceptualisation de l’événement,
    • Proposition de choix techniques
    • aide à la décision

    Assistance technique
    Soutien technique à l’équipe de coordination :
    • coordination technique de l’événement
    • suivi de la mise en œuvre technique de l’événement

    Le dispositif technique doit comprendre à minima :
    - Moyens techniques de diffusion
    - Régie + personnel
    Le dispositif technique pourra être affiné après une visite des lieux de l’événement.

    IV – Organisation de la mission de consultance

    Le suivi est assuré par la responsable de l’organisation du Congrès, en lien avec la Direction générale, la direction de la Communication, la direction du plaidoyer et le responsable du service IT.
    Les consultant.e.s doivent se rendre disponibles pour le suivi mensuel ou hebdomadaire de leur mission (assurée en comité de pilotage congrès – mensuel ou hebdo)
    Les consultant .e.s doivent prendre en compte les exigences FIDH en termes de confidentialité des échanges et de sécurité de données et des participant.e.s aux événements du Congrès.

    V – Procédure de sélection

    Critères
    1. Compréhension des besoins
    2. Méthodologie proposée
    3. Expérience dans des missions similaires (à indiquer dans l’offre technique et financière)
    4. Expérience avec des ONG ou réseaux mondiaux
    5. Pertinence de la proposition financière

    Compétences et expérience souhaitées
    Le.a consultant.e idéal.e aura les aptitudes et compétences suivantes :

    - Expérience avérée, étayée par un portfolio, dans l’organisation et/ou le soutien de
    de grands événements et conférences virtuels ;
    - Solides compétences techniques en matière de production d’événements en ligne et de diffusion d’événements sur des plateformes de médias sociaux.
    - Bonnes compétences interpersonnelles et de communication ;
    - Excellent anglais écrit ; une bonne maîtrise du français et de l’espagnol ;
    - Expérience de travail avec des ONG et compréhension des questions liées aux droits humains serait un véritable atout.

    VI - Réponse à l’appel d’offres

    Le.a.es consultant.e.s devra.ont envoyer par écrit :
    - une manifestation d’intérêt incluant l’offre technique et financière de moins de 1,000 mots, expliquant leur intérêt pour ce projet et fournissant des détails sur leur expérience antérieure en matière de plates-formes de conférence à distance et/ou dans l’organisation et le soutien à l’organisation de grands événements virtuels en ligne ;
    - l’offre technique doit inclure l’équipe et le lead consultant avec CV,
    - le prix indiqué doit être TTC (non négociable) et préconiser un taux journalier et le nombre de jours nécessaires à la réalisation de la mission,
    - offres à transmettre par email avant le : 25 avril 2022
    - par email à l’adresse suivante : acouprie@fidh.org “consultance – Cérémonie du Centenaire FIDH 2022” dans le sujet.
    - date de début de consultance souhaitée : 2 mai 2022
    Seul.es les candidat.es retenu.es seront contacté.es

  • APPEL D’OFFRE : ACCOMPAGNEMENT CONSEIL POUR L’ORGANISATION DU CONGRÈS DE LA FIDH

    Synthèse de la prestation
    Projet/Service
    Assistance conseil pour l’organisation du congrès de la FIDH du 23 au 27 octobre 2022 à Paris, France
    Objectifs de la Consultance
    Accompagnement sur l’organisation du congrès pour permettre un processus inclusif des participant.es connecté.es – y compris les membres de la FIDH ne pouvant pas voyager, incluant :
    1. Soutien à l’équipe d’organisation (conceptualisation Forum et congrès interne)
    2. Assistance technique pour la recherche et la mise en place d’outils numériques (type plateforme événementielle),
    3. Soutien à la coordination et suivi de la mise en œuvre de l’événement,
    3. Réalisation d’un retour d’expérience pour améliorer les éditions futures
    Lieu de la mission
    peut être en présentielle (Paris, France) ou à distance.
    Digital (couverture Amérique Latine, Afrique, Asie, Europe, Maghreb et Moyen Orient)
    Référente au sein de la FIDH
    Mme Audrey Couprie (coordonnatrice du Congrès) acouprie@fidh.org
    Période de la mission
    Du 2 mai au 27 octobre 2022
    Durée totale de la consultance Nombre de jours à estimer

    I - Présentation de la FIDH

    La FIDH (Fédération internationale pour les droits humains) est une ONG internationale de défense des droits humains.
    Depuis 1922, la FIDH est engagée dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration Universelle des droits de l’Homme.

    Quelles sont notre mission et nos actions ?

    Nous attirons l’attention de la communauté internationale sur les droits humains partout où ils ont besoin d’être soutenus et protégés. Nos organisations membres sont présentes au niveau national et local et s’associent pour dénoncer les violations de ces droits, demander des comptes aux responsables et militer pour un changement sociétal.

    Notre spécificité / valeur ajoutée ?

    Fédérant plus de 192 organisations membres qui œuvrent dans 117 pays à travers les 5 continents, nous sommes le plus ancien organisme international dédié aux droits humains.
    Nous sommes là pour unir tous ceux qui luttent pour un monde plus juste.

    Comment faisons-nous bouger les lignes ?

    Nous alertons la communauté internationale sur les droits humains partout où ils doivent être respectés, protégés et mis en œuvre.
    Nous apportons notre soutien pour renforcer notre réseau de défenseurs des droits humains et d’organisations de la société civile. Nous faisons bloc afin que chaque membre puisse parler d’une voix puissante et déterminée pour défendre les droits universels dans le cadre de notre fédération internationale.
    Nous enquêtons là où les droits humains sont bafoués et apportons des preuves fiables et vérifiables permettant aux décideur.e.s d’agir, sur la base de documents établissant les faits et les responsabilités.
    Nous utilisons nos travaux de recherches et nos analyses pour inciter les gouvernements, les législateurs et les entreprises à faire respecter le droit international relatif aux droits humains. Nous sensibilisons le public aux problèmes majeurs afin d’encourager un changement basé sur la justice, les droits sociaux et environnementaux, l’égalité, l’inclusivité et le respect des libertés de toutes et tous.
    Nous exigeons des gouvernements qu’ils prennent la mesure des obligations des acteurs économiques en matière de droits humains et qu’ils les inscrivent dans la loi afin de pouvoir poursuivre ceux qui bafouent ces droits devant les tribunaux.

    II- Contexte du projet : Le Congrès de la FIDH

    Tous les trois ans, la FIDH organise son congrès international lors duquel sont invité.e.s des représentants de l’ensemble des 192 organisations membres de la FIDH.
    Les trois derniers congrès se sont ainsi déroulés à Istanbul, Turquie en 2013, Johannesburg, Afrique du Sud en 2016, Taipei, Taiwan en 2019. Le 41ème congrès de la FIDH doit se tenir à Paris, France du 23 au 28 octobre 2022.
    Temps fort symbolique, marquant 100 ans d’histoire et de luttes citoyennes pour la défense des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, ce Congrès sera un événement résolument tourné vers l’avenir et prenant en considération les enjeux actuels du combat universel pour le respect des droits humains.
    Moment unique dédié avant tout aux organisations membres de notre fédération, le Congrès comprend trois temps. Le premier sera la Cérémonie du Centenaire de la FIDH, célébrant l’anniversaire de la FIDH. Celui-ci se déroulera le 23 octobre 2022 à l’Hôtel de Ville de Paris, en présence physique ou digitale des organisations membres de la FIDH, des hautes autorités françaises, des représentations diplomatiques étrangères, des institutions européennes et internationales et de la société civile locale et régionale. Le deuxième sera ouvert aux représentants des autorités, d’organisations intergouvernementales, du corps diplomatique et enfin de la société civile de la région hôte permet aux organisations membres d’échanger, de partager leur expériences et, ensemble, d’élaborer des solutions face aux violations dont ils sont témoins et d’adapter leurs stratégies face aux évolutions du contexte des droits humains. En 2022, ce Forum ouvert portera sur la question de l’universalisme et sur l’appropriation voire la réappropriation des droits par les citoyens. Enfin, le troisième temps de ce Congrès est le congrès interne consacré à la gouvernance du mouvement et plus particulièrement à la définition de nouvelles orientations politiques et stratégiques, à l’examen de la situation des membres, ou encore à l’élection de ses organes dirigeants.
    Lors des événements de ce Congrès, ces militants et militantes se rencontrent, apprennent les uns des autres et puisent la force indispensable à la poursuite de leur combat : tous les droits pour tous et toutes.

    Le Congrès de la FIDH se décompose en trois temps :
    1 - La Cérémonie du Centenaire : Anniversaire et temps politique fort de la FIDH
    2 - Le Forum de la FIDH : événement ouvert au public sur les enjeux des droits humains dans le monde
    3 - Le Congrès interne de la FIDH : ouvert au membres de la FIDH uniquement

    Format

    La Cérémonie du Centenaire aura lieu en format hybride, c’est à dire en présentiel à Paris (250 personnes) mais avec la participation à distance « connectée et digitale » de ses organisations membres et d’autres invité.e.s. (100 à 200 personnes connectées)

    Le Forum et le Congrès interne, se tiendront en présentiel à Paris :
    - Le Forum aura lieu le 24 octobre 2022 dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris
    - Le Congrès interne aura lieu les 25, 26 et 27 octobre au Novotel Paris Est (Porte de Bagnolet)

    Digitalisation

    En raison des contraintes de déplacements internationaux, de la situations sanitaires et des contextes sécuritaires graves dans nombre de pays, beaucoup de personnes n’effectueront pas le déplacement pour participer physiquement au congrès. Par ailleurs, la connectivité dans certains pays où opèrent les organisations membres de la FIDH est très compliquée. Il est impératif que les outils et la technologie proposées prennent ce point en compte. De plus, la FIDH s’engage vers une transformation digitale qui permettra de continuer à travailler et de communiquer dans de meilleures conditions avec et entre ses membres à travers le monde.

    Afin donc de permettre au plus grand nombre de personnes de participer aux événements du Congrès de la FIDH à distance, la FIDH a décidé de s’engager dans un processus hybride pour l’organisation de son Forum et de son Congrès interne.

    II - Éléments logistiques

    La Cérémonie du Centenaire
    La Cérémonie du Centenaire n’est pas concernée par cet appel d’offre.

    Le Forum de la FIDH
    Le Forum est un temps de connexion, de partage d’expérience et construction de solutions entre membres de la société civile international (membres de la FIDH et partenaires), d’acteurs.rices de la communauté international (représentants des institutions régionales et internationales, de mécanismes internationaux de protection des droits humains, représentant.e.s de la Cour Pénale Internationale, etc.), de représentants étatiques.

    Quatre tables rondes se tiendront les unes après les autres dans la salle principale (300 personnes dans la salle environ)

    En parallèle, dans une seconde salle, seront organisés des discussions au format plus petit. (30-50 personnes dans la salle environ)

    Différents formats pourraient être envisagés.

    Le congrès interne
    Le congrès interne de la FIDH n’est ouvert qu’aux membres de la FIDH et du personnel du secrétariat international (SI). Il se déroule sur 3 jours avec des temps statutaires, des temps stratégiques et des temps de convivialités
    Quelques moments importants :
    - Six Réunions géographiques (3-4 heures) (entre 20 et 50 participants par réunion)
    - Plénières statutaires (4 temps de 1 à 2 heures) (Environ 150 personnes)
    - Réunions plénières sur des thématiques spécifiques (1 à 2 heures) (150 personnes)
    - Un vote électronique pour élire le nouveau bureau international – non concerné par cet appel d’offre
    - Des moments de convivialités et d’échange

    Langues
    Les sessions du Forum et du Congrès interne seront interprétées en 5 langues (anglais, français, espagnol, arabe, russe) :
    - Un prestataire assurera l’équipement d’interprétariat
    - Une équipe d’interprètes professionnels bénévoles assurera l’interprétation

    III - Mission

    Le.s consultant.es devront assurer la mission suivante :
    • Soutien à l’équipe d’organisation (conceptualisation Forum et congrès interne)
    • Assistance technique pour la recherche et la mise en place d’outils numériques (type plateforme événementielle),
    • Soutien à la coordination et suivi de la mise en œuvre de l’événement,
    • Réalisation d’un retour d’expérience pour améliorer les éditions futures

    IV – Organisation de la mission de consultance

    Le suivi est assuré par la responsable de l’organisation du Congrès, en lien avec l’équipe de coordination du congrès ainsi que la Direction générale, la direction du plaidoyer, la direction de la Communication et le responsable du service IT.
    Les consultant.e.s doivent se rendre disponibles pour le suivi mensuel ou hebdomadaire de leur mission (assurée en comité de pilotage congrès – mensuel ou hebdo)
    Les consultant .e.s doivent prendre en compte les exigences FIDH en termes de confidentialité des échanges et de sécurité de données et des participant.e.s aux événements du Congrès.

    V – Procédure de sélection

    Critères
    1. Compréhension des besoins
    2. Méthodologie proposée
    3. Expérience dans des missions similaires (à indiquer dans l’offre technique et financière)
    4. Expérience avec des ONG ou réseaux mondiaux
    5. Pertinence de la proposition financière

    Compétences et expérience souhaitées

    Le.a consultant.e idéal.e aura les aptitudes et compétences suivantes :

    Conseil et orientation et support informatique
    - Expérience avérée, étayée par un portfolio, dans l’organisation et/ou le soutien de
    de grands événements et conférences virtuels ;
    - Solides compétences techniques en matière de production d’événements en ligne et de diffusion d’événements sur des plateformes de médias sociaux.
    - Compréhension avancée des plateformes et des fonctionnalités en ligne, par exemple inscriptions, gestion et suivi des voyages (traveling) à l’aide de sondages et d’enquêtes, mode interprète, chat box et Q&A, etc.
    - Bonnes compétences interpersonnelles et de communication ;
    - Excellent anglais écrit ; une bonne maîtrise du français et de l’espagnol ;
    - Expérience de travail avec des ONG et compréhension des questions liées aux droits humains serait un véritable atout.

    VI. Réponse à l’appel d’offres

    Le.a.es consultant.e.s devra.ont envoyer par écrit :
    - une manifestation d’intérêt incluant l’offre technique et financière de moins de 1,000 mots, expliquant leur intérêt pour ce projet et fournissant des détails sur leur expérience antérieure en matière de plates-formes de conférence à distance et/ou dans l’organisation et le soutien à l’organisation de grands événements virtuels en ligne ;
    - l’offre technique doit inclure l’équipe et le lead consultant avec CV,
    - l’offre technique peut inclure une estimation basse et haute de la durée (nombre de jours anticipés)
    - le prix indiqué doit être TTC (non négociable) et préconiser un taux journalier et le nombre de jours nécessaires à la réalisation de la mission,
    - offres à transmettre par email avant le : lundi 25 avril 2022
    - par email à l’adresse suivante : acouprie@fidh.org “consultance – Cérémonie du Centenaire FIDH 2022” dans le sujet.
    - date de début de consultance souhaitée : 2 mai 2022
    Seul.es les candidat.es retenu.es seront contacté.es

  • APPEL D’OFFRES : MISSION D’ÉVALUATION FINALE DU PROJET « PROTECTION DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS : RENFORCER LA PROTECTION DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS LES PLUS VULNÉRABLES » / DEUXIÈME PHASE

    La FIDH recherche une consultance pour une mission d’évaluation finale du projet « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables » / Deuxième phase

    Couverture géographique : global.

    Champs de compétences : Évaluation.

    Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme : Mission d’évaluation finale du projet « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables » / Deuxième phase

    I. Présentation générale de l’évaluation du projet « Protection des défenseurs des droits humains » (voir termes de référence [TdR], à demander avant le 4 mai 2022 en envoyant un e-mail à hgabbero@fidh.org et ibutunoi@fidh.org)
    Les offres compètes doivent être adressées avant le 13 mai 2022 à hgabbero@fidh.org, ibutunoi@fidh.org avec pour objet : « Offre évaluation Défenseurs ».)

    I.1 Présentation de la FIDH (voir TdR disponibles sur demande)

    I.2 Genèse et contexte du projet (voir TdR)

    II. Le projet « Protection des défenseurs des droits humains » : objectifs, partenariats, enjeux (voir TdR)

    1. Intitulé : « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables »

    2. Date de démarrage : 01/07/2019

    3. Durée totale du projet : 36 mois, du 1er juillet 2019 au 30 septembre 2022

    4. Budget : 1 497 132 EUR

    5. Objectifs global et spécifique

    Objectif Global : Contribuer au renforcement de la protection des défenseur.es des droits humains les plus vulnérables victimes de harcèlement et de répression.
    Objectif Spécifique 1 : Les défenseur.es des droits humains et leurs organisations, victimes de harcèlement, bénéficient d’actions de protection adaptées.
    Objectif Spécifique 2 : Les défenseur.es des droits humains et leurs organisations bénéficient de mesures de renforcement de leur capacité d’influence et de protection.
    Résultats attendus et Activités (voir détails dans les TdR)

    6. Cibles et bénéficiaires
    Les bénéficiaires directs de ce projet sont les « défenseurs », tels que définis par l’article premier de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs, en particulier celles et ceux qui sont particulièrement vulnérables à la répression et à la discrimination. Les outils de protection de la FIDH ont vocation à être actionnés en faveur de tout individu qui, de par son action en faveur des droits humains, est exposé à des représailles, quels que soient sa qualité, son titre ou sa fonction, et pour lequel l’action de la FIDH pourrait avoir une valeur ajoutée. Les victimes des violations des droits humains en faveur desquelles les défenseurs interviennent et qu’ils protègent constituent les bénéficiaires indirects de ce projet.

    7. Partenaires, co-porteurs et acteurs bénéficiaires de l’action
    Plusieurs structures ont été impliquées dans la mise en œuvre du projet. La FIDH est un mouvement fédéraliste en interaction constante avec ses 192 organisations membres, avec des organisations partenaires et dans le cadre de ce projet, de nombreuses OSC locales ont été activement impliquées (voir détails dans les TdR).

    III. Objectifs, méthodologie, calendrier de l’évaluation (voir détails dans les TdR)

    III.1 Les objectifs de l’évaluation (voir détails dans les TdR)

    Cette évaluation finale est contractuelle et a été prévue dès la conception du projet. Elle doit permettre aux différentes parties prenantes et aux partenaires techniques et financiers de disposer d’un avis externe sur la conduite du programme, ses réussites et ses faiblesses et les pistes d’amélioration et d’approfondissement en vue d’une troisième phase. Elle permet également de poser des recommandations prospectives sur la stratégie de sortie du projet et sa préparation pendant la troisième phase.
    Elle doit permettre, à travers les outils méthodologiques proposés par l’équipe d’évaluation et suivant les critères d’évaluation du CAD de l’OCDE « pertinence, cohérence, efficacité, efficience, impact et durabilité » d’atteindre quatre objectifs :

    Objectif N°1 : Analyser la cohérence et la pertinence des objectifs, des modalités opérationnelles et des résultats attendus.
    • Évaluer la pertinence et la cohérence de la logique d’intervention pour le projet dans son ensemble et pour chacun des deux axes.
    • Analyser la pertinence du dispositif mis en place pour protéger les défenseurs victimes de harcèlement et de répression (documentation, alerte, soutien) et leur adéquation aux besoins et attentes des bénéficiaires.
    • Analyser dans quelle mesure les actions pour soutenir la capacité d’influence et de protection des défenseur.seuses et leurs organisations ont permis d’améliorer l’environnement de travail de ces dernier.es.
    • Apprécier dans quelle mesure la mobilisation des réseaux sociaux et des médias sur les défenseur.seuses ont permis de mieux rendre visible auprès de l’opinion publique la situation des défenseur.seuses.
    • Apprécier dans quelle mesure le soutien individuel aux défenseurs a été adapté et répond à leurs besoins.

    Objectif N°2 : Évaluer qualitativement et quantitativement la mise en œuvre du projet : appréciation des résultats par rapport aux objectifs et moyens mis en œuvre dans les 2 axes du projet.
    • Analyser le niveau de réalisation des activités prévues et l’atteinte des résultats tels que définis dans le cadre logique. Présenter les forces et faiblesses du projet et tirer les enseignements des observations.
    • Évaluer les résultats obtenus au regard des moyens humains et financiers mis en œuvre.
    • Apprécier les résultats du soutien des défenseur.seuses en termes de réactivité, construction de solutions et d’adaptation d’outils au contexte et aux enjeux locaux.
    • Analyser le degré d’adaptabilité de la mise en œuvre des activités au contexte sanitaire.

    Objectif N°3 : Apprécier les évolution de contexte et relations partenariales entretenues dans le cadre du projet
    • Apprécier les évolutions du contexte mondial (crise du multilatéralisme, crise sanitaire, crises politiques, etc.) et ses répercussions sur les défenseur.seuses depuis la phase 1, les relations avec les différents partenaires dans le cadre du projet, leur complémentarité et la pérennité de leur engagement (notamment dans le cadre de l’élaboration de la troisième phase, cf. Objectif N°4).

    Objectif N°4 : Analyser la pérennité des actions et formuler des recommandations pour une 3° phase
    • Apprécier la démarche de pérennisation du dispositif de soutien aux défenseur.euses en danger : évaluer l’atteinte des résultats et formuler des recommandations pour que cette action puisse être démultipliée, mise à l’échelle et pérennisée par les acteurs institutionnels et les partenaires travaillant dans le domaine des droits humains.
    • Discuter des orientations et pistes d’action pour la troisième phase, et analyser la pertinence et la cohérence des dispositifs et actions envisagés.
    • Identifier les prémices de la stratégie de sortie après la phase 3 du projet et les scenarios proposés par les partenaires.

    III.2 Méthodologie proposée pour l’évaluation (voir détails dans les TdR)

    III.3 Budget : 25 000 euros.

    III.4 Calendrier suggéré pour l’évaluation (voir détails dans les TDR)
    – Lieu de travail : Mobile (Paris-Genève-Bruxelles-pays cible)
    – Durée : mai-septembre 2022
    – Date de démarrage : la mission d’évaluation débutera au plus tard le 20 mai 2022 ; les missions sur le terrain débuteront au plus tard le 24 juin 2022

    IV. Modalités pratiques, livrables, contacts, procédure de sélection

    IV.1 Profil des candidats
    Une équipe de deux consultant(s) ayant des :

    • - Compétences en suivi-évaluation de programmes et projets dans le secteur de la coopération mondiale ;
    • - Connaissances et expériences sur les thématiques des droits humains, des défenseurs des droits humains et de la démocratie participative et de l’État de droit. Une expérience de l’approche mondiale de promotion et de protection des droits humains et du travail en réseaux serait un plus.
    • - Savoir-faire avéré en termes d’animation et de conduite d’entretiens et focus group.
    • - Expériences d’analyse des partenariats multi-acteurs ;
    • - Bonne capacité de synthèse et aisance rédactionnelle en français et en anglais ; la compréhension de l’espagnol est souhaitable ; la connaissance de l’arabe/russe est un fort atout.

    IV.2 Articulation Consultant/Coordinateur du projet
    Le responsable du bureau « défenseurs » sera le principal interlocuteur de l’équipe de consultants durant la durée de l’évaluation (mise à disposition des ressources, validation de la note méthodologique, calendrier, etc.).
    Pendant la mission de terrain, l’équipe d’évaluation sera responsable de l’animation. Les points focaux FIDH sur le terrain seront leurs principaux interlocuteurs pour transmettre les informations utiles, organiser les entretiens et les focus group, faciliter la logistique, etc.

    IV.3 Livrables attendus (voir détails dans les TdR)

    IV.4 Procédure pour déposer une offre, modalités d’évaluation
    Les termes de référence sont disponibles sur demande avant le 4 mai, en envoyant un e-mail à hgabbero@fidh.org et ibutunoi@fidh.org
    Les offres compètes doivent être adressées avant le 13 mai 2022 à hgabbero@fidh.org, ibutunoi@fidh.org avec pour objet : « Offre évaluation Défenseurs ».
    Elles devront comprendre :

    • • Une offre technique comprenant :
    • ◦ Une note de compréhension des TdR ;
    • ◦ Une note de présentation de l’équipe de consultants soulignant son expertise et son adéquation avec la prestation ;
    • ◦ Une note présentant les différentes étapes de la démarche d’évaluation avec, pour chaque étape, les livrables envisagés (type, contenu).
    • • Une offre financière détaillée libellée en euros TTC faisant apparaître l’ensemble des rubriques, coûts unitaires, nombre d’unités, etc.

    Les principaux critères d’évaluation des offres seront :

    • La compréhension et l’interprétation des termes de références
    • La méthodologie proposée au regard des objectifs à atteindre
    • L’expérience du consultant

    (Les critères ne sont pas hiérarchisés, liste non exhaustive).

  • Offre de stage : Stagiaire pour le Bureau Europe de l’Est et Asie Centrale - 6 mois à Paris

    La FIDH (Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme) est une ONG internationale de défense des droits humains. Depuis 1922, nous sommes engagés dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

    Nous fédérons 192 associations nationales de défense des droits humains actives dans 117 pays. Pour nous, la transformation des sociétés est d’abord du ressort des acteurs locaux. Nos activités visent à renforcer leur capacité d’action et leur influence.

    Le Secrétariat International de la FIDH est une organisation à taille humaine (45 salariés à Paris et plusieurs bureaux à l’étranger) et composé d’une équipe internationale engagée. Nos locaux sont situés dans un quartier vivant et central de Paris (proche de Bastille et Gare de Lyon).

    La FIDH recrute un-une stagiaire pour son bureau Europe de l’Est et Asie Centrale.
    Le-la stagiaire participera aux activités du bureau « Europe de l’Est et Asie Centrale », comme par exemple :

    1. La préparation de missions d’enquête et missions d’observation judiciaire

    2. La recherche sur des violations des droits humains et du droit humanitaire en Europe de l’Est et en Asie centrale, notamment dans le cadre de la guerre en Ukraine et des contextes répressifs en Russie et au Belarus.

    3. La veille sur les développements et sur les décisions relatives aux questions de défense des droits humains en Europe de l’Est et Asie Centrale

    4. La rédaction des rapports, documents de plaidoyer et des outils de communication (communiqués de presse, articles, etc.)

    5. La préparation d’événements (workshops, conférences) en Europe ou ailleurs

    6. La relecture, l’editing, la traduction des rapports, publications et autres documents internes

    Profil du-de la stagiaire :

    A. Préparer un diplôme de 3ème cycle de type Master en droit / droit international / droits humains / relations internationales / sciences politiques et profils similaires

    B. Savoir communiquer et rédiger couramment en anglais et ukrainien ou russe, français apprécié

    C. Avoir un intérêt prononcé pour le droit international et la défense des droits humains

    Conditions :
    - Stage à plein temps (35 heures par semaine) pour 6 mois ;
    - Prise en charge de l’abonnement du titre de transport à hauteur de 50% ;
    - 1 ticket restaurant par jour travaillé pris en charge par la FIDH à hauteur de 60% ;
    - Le montant de la gratification est fixé à 3,90€ de l’heure soit 591€ (151h67) ;
    - Convention de stage obligatoire.

    Période : juin 2022 – novembre 2022

    Lieu : Le stage se déroulera au Secrétariat international de la FIDH à Paris.

    Vous vous retrouvez dans la description du profil recherché ?

    Envoyez votre CV et une lettre de motivation, avant le 8 mai 2022, en précisant “Stage EEAC” dans l’objet, à l’adresse eeac@fidh.org.

  • Stage 6 mois Bureau « Afrique » basé à Paris

    La FIDH (Fédération Internationale pour les Droits humains) est une ONG internationale de défense des droits humains. Depuis 1922, nous sommes engagés dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.
    Nous fédérons 192 associations nationales de défense des droits humains actives dans 117 pays, avec lesquelles nous travaillons au quotidien. Pour nous, la transformation des sociétés est d’abord du ressort des acteurs locaux. Nos activités visent à renforcer leur capacité d’action et leur influence.
    Le Secrétariat International de la FIDH est une organisation à taille humaine (47 salarié.s. à Paris et 13 répartis sur plusieurs bureaux à l’étranger) et composé d’une équipe internationale multiculturelle engagée. Nos locaux sont situés dans un quartier vivant et central de Paris (proche de Bastille et Gare de Lyon).
    Vous pouvez nous retrouver sur nos réseaux sociaux : https://www.fidh.org/fr
    https://www.instagram.com/fidh/
    https://www.facebook.com/FIDH.HumanRights
    https://twitter.com/fidh_fr
    https://www.youtube.com/c/FidhOrg/videos

    Nous recrutons un.e : STAGIAIRE AU BUREAU AFRIQUE (H/F)

    Le.la stagiaire participera aux activités du Bureau Afrique et apportera son appui aux nombreuses activités en cours. Il.elle sera particulièrement associé.e aux activités suivantes :

    - Participation à la diffusion et à la dissémination des productions du bureau Afrique sur le site internet de la FIDH et sur les réseaux sociaux :
    • Faciliter la diffusion des rapports, notes, communiqués de presse, déclarations et autres documents produits par le Bureau Afrique sur le site internet de la FIDH, en français et en anglais, en coordination avec le département Communication de la FIDH, ainsi que les documents produits dans le cadre de la session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) d’avril 2022
    • Relayer les informations ci-dessus énoncées, ainsi que toute autre information pertinente, sur les réseaux sociaux, y compris sur le compte Twitter Afrique, en coordination avec le département Communication de la FIDH
    • Produire et diffuser la revue de presse du bureau Afrique de manière hebdomadaire.

    - Faciliter l’animation du réseau FIDH et l’interaction avec les ligues :
    • Faciliter l’organisation et le suivi des réunions avec les ligues africaines et les membres du BI Afrique
    • Faciliter l’organisation et le suivi des réunions d’information sur le Congrès et le Centenaire de la FIDH entre le Bureau Afrique, les ligues, les membres du BI (Bureau International) Afrique, les partenaires éventuels, et les autres départements et bureaux de la FIDH impliqués.
    • Coordonner les réponses et le partage d’informations d’ordre général entre le bureau Afrique, les ligues, les membres du BI Afrique et les autres départements et bureaux de la FIDH
    • Contribuer à la production, en français et en anglais, d’une Newsletter Afrique couvrant le premier semestre 2022, regroupant des informations sur les activités du bureau Afrique et sur le contexte sur le continent, à destination des ligues, des membres du BI, des partenaires et des bailleurs.

    - Apporter un soutien à l’équipe Afrique dans la réalisation de ses tâches quotidiennes, y compris dans l’organisation de missions de plaidoyer et d’ateliers qui doivent se dérouler entre juin et novembre 2022, notamment :
    • La préparation de missions de plaidoyer et/ou d’enquête
    • La rédaction de documents, communiqués de presse, et articles
    • La préparation d’événements, y compris des réunions de plaidoyer, en Europe ou à l’international
    • La veille relative aux développements, tendances et décisions sur les questions de défense des droits humains en Afrique
    • La relecture, l’editing, la traduction des publications et autres documents internes.

    Profil du.de la stagiaire :
    • Il-elle est en cours de préparation d’un diplôme de 3ème cycle de type Master en droit / droit international / droits humains / relations internationales
    • Il-elle sait communiquer et rédiger couramment en anglais (C1) et en français (C1)
    • Il-elle a un intérêt prononcé pour le droit international et la défense des droits humains
    • Il-elle a un intérêt pour les réseaux sociaux et la communication
    • Intérêt pour le milieu associatif très apprécié.

    Conditions :
    • Stage à temps plein (35 heures par semaine) de juin à décembre 2022 (6 mois).
    • Début de stage souhaité : à partir du mercredi 01/06/2022 (merci d’indiquer vos disponibilités).
    • Condition obligatoire : avoir une convention de stage délivrée par un établissement scolaire..
    • Gratification mensuelle de 591 € (soit 3,90 euros par heure). Carte dématérialisée de tickets restaurant d’une valeur faciale de 9€, prise en charge à 60% par la FIDH. Prise en charge à 50% de l’abonnement transport en commun sur justificatif. 
    • 12 jours RTT sur la période.
    • Le stage se déroulera au siège de la FIDH à Paris, et compte-tenu de la situation sanitaire en partie en télétravail.
    • Vous êtes en total accord avec les valeurs au travail du Secrétariat international de la FIDH (professionnalisme, respect, engagement, égalité, intégrité, participation, audace), ainsi qu’avec les combats portés par la FIDH pour la défense des droits humains de toutes et tous, partout dans le monde, explicités notamment dans ses statuts et au travers de ses publications accessibles depuis son site internet : www.fidh.org
    • La FIDH recherche la diversité et s’engage en faveur de l’égalité, en ne faisant aucune discrimination dans ses pratiques d’embauches, sans distinction aucune, fondée sur la race, la religion, l’âge, la situation d’handicap, le sexe, l’état matrimonial, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’état de santé ou toute autre situation protégée par le droit français et le droit international relatif aux droits humains.
    • Pour les personnes en situation de handicap, nous vous demandons d’indiquer dans votre lettre de motivation les éventuelles adaptations qui seraient utiles pour vous permettre de participer au processus de recrutement de façon optimale.

    Pourquoi nous rejoindre ?
    Ce stage sera très formateur et un bon tremplin pour commencer une carrière dans le milieu des droits humains et du développement.

    Envoyez votre CV et une lettre de motivation à recrutement@fidh.org en indiquant obligatoirement dans l’objet du mail la référence AFRIQUE 05 22, à l’attention de Hassatou Ba-Minté, Responsable du Bureau Afrique de la FIDH

    Les entretiens se feront au fur et à mesure de la réception des candidatures.
    Seul.e.s les stagiaires dont les dossiers auront été retenus seront contacté.e.s

  • Un.e Chargé.e de programmes mondialisation hispanophone (H/F) basé.e à Paris ou à Bruxelles

    La FIDH (Fédération Internationale pour les Droits humains) est une ONG internationale de défense des droits humains. Depuis 1922, nous sommes engagé.e.s dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

    Nous fédérons 192 associations nationales de défense des droits humains actives dans 117 pays. Pour nous, la transformation des sociétés est d’abord du ressort des acteurs locaux. Nos activités visent à renforcer leur capacité d’action et leur influence.

    Le Secrétariat International de la FIDH est une organisation à taille humaine (45 salarié.e.s à Paris et 14 salarié.e.s répartis dans plusieurs bureaux à l’étranger) et composé d’une équipe internationale engagée.

    Nous recrutons : Un.e Chargé.e de programmes mondialisation hispanophone (H/F)
    basé.e à Paris ou à Bruxelles.

    Objectif général du poste :
    Au sein du Bureau Mondialisation composé de 5 salarié.e.s avec vous, sous la supervision de la Responsable, vous contribuez à consolider les liens avec les acteurs internes et externes et à mettre en œuvre les activités.

    Vos principales responsabilités :
    • Contribuer à la documentation des violations des droits humains et de l’environnement, commises par les entreprises et les acteurs économiques, notamment dans les pays d’Amérique Latine ;
    • Assurer la poursuite et l’accès à la justice des victimes ;
    • Assurer le plaidoyer auprès des OIG et des États sur la protection des droits humains et de l’environnement vis à vis des violations commises par les entreprises, en lien avec les activités des membres et partenaires de la FIDH et des autres bureaux ;
    • Contribuer au développement de la théorie de changement du bureau Mondialisation ;
    • Contribuer à la consolidation et au développement du lien avec les membres et partenaires de la FIDH notamment ceux d’Amérique Latine ;
    • Assurer l’accompagnement des défenseurs et partenaires sur le terrain à travers le soutien de leurs activités ;
    • Faciliter la transmission d’informations entre les partenaires, le bureau Mondialisation et les autres bureaux de la FIDH.
    • Assurer et coordonner la rédaction des documents de recherche et dénonciation (rapports, positions publiques, notes de plaidoyer, communiqués de presse, etc.) ;
    • Participer à la programmation et au reporting des activités du bureau ;
    • Participer aux réponses et aux appels d’offres des bailleurs, aux suivis financier et narratif des programmes.

    Profil recherché
    • De formation supérieure en droits humains ou droit international ou sciences politiques, vous avez au moins 2 ans d’expériences professionnelles dans l’associatif, dans les thématiques citées ci- dessus.
    • Bonne connaissance du contexte, des enjeux et des problématiques dans le domaine spécifique « Entreprises et droits humains » et/ou « Environnement et droits humains ».
    • Expérience et/ou connaissance des enjeux liés au contentieux stratégique dans des cas concernant les violations des droits humains et de l’environnement commises par des entreprises transnationales.
    • Excellente capacité rédactionnelle et d’expression orale en espagnol (niveau C1) indispensable. Bonne capacité rédactionnelle et d’expression orale en anglais (niveau B2) indispensable. Connaissance du français souhaitée.
    • Appétence pour le travail en équipe. Fortes capacités d’adaptation aux changements de contexte.
    • Très bon relationnel vous permettant d’entretenir des relations professionnelles avec différents types d’acteurs (ligues, entreprises, autorités, médias, partenaires).
    • Vous êtes rigoureux.se et organisée.
    • Vous travaillerez avec l’environnement Ubuntu.

    Vous êtes en total accord avec les valeurs au travail du Secrétariat international de la FIDH (professionnalisme, respect, engagement, égalité, intégrité, participation, audace), ainsi qu’avec les combats portés par la FIDH pour la défense des droits humains de toutes et tous, partout dans le monde, explicités notamment dans ses statuts et au travers de ses publications accessibles depuis son site internet : www.fidh.org

    La FIDH recherche la diversité et s’engage en faveur de l’égalité, en ne faisant aucune discrimination dans ses pratiques d’embauches, sans distinction aucune, fondée sur la race, la religion, l’âge, la situation d’handicap, le sexe, l’état matrimonial, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’état de santé ou toute autre situation protégée par le droit français et le droit international relatif aux droits humains.

    Pour les personnes en situation de handicap, nous vous demandons d’indiquer dans votre lettre de motivation les éventuelles adaptations qui seraient utiles pour vous permettre de participer au processus de recrutement de façon optimale.

    Modalités et conditions salariales
    • CDI. Statut Employé.
    • Poste basé à Paris ou à Bruxelles. En fonction de la localisation du.de la candidat.e, un contrat de travail de droit néerlandais ou suisse peut être envisagé ; la FIDH ayant également un bureau à La Haye et Genève.
    • Si poste basé à Paris :
    ◦ Salaire à partir de 31 900 € brut annuel sur 13 mois, selon l’expérience.
    ◦ Télétravail possible avec un minimum de 4 jours de travail en présentiel par mois.
    ◦ 25 jours de congés payés et 24 jours de RTT par an.
    ◦ Complémentaire santé : participation de l’employeur de 84,86 € par mois.
    ◦ Titres restaurant d’une valeur faciale de 9 €, pris en charge à 60 % par la FIDH.
    ◦ Prise en charge à 50 % du coût des abonnements aux transports publics.
    • Si poste basé à Bruxelles :
    ◦ Salaire à partir de 31 900 € brut annuel, selon l’expérience.
    ◦ 25 jours de congés payés et 24 jours de RTT.
    ◦ Assurance maladie complémentaire : contribution de l’employeur de 80 € par mois.
    ◦ Titres restaurant d’une valeur faciale de 8 €, pris en charge à 86 % par la FIDH.
    ◦ Prise en charge à 70 % du coût des abonnements aux transports publics.
    • Si poste basé à La Haye ou Genève :
    ◦ Les conditions seront précisées avec le.a candidat.e.

    Poste à pourvoir : dès que possible.

    Vous vous retrouvez dans la description du profil recherché ?

    Envoyez votre CV et une lettre de motivation à recrutement@fidh.org en indiquant impérativement la référence CH-MOND 05 22 dans l’objet du mail au plus tard le 31 mai 2022 à l’attention de Maddalena NEGLIA, Responsable du Bureau Mondialisation.

    Les entretiens se feront au fur et à mesure de la réception des candidatures.

    La FIDH se réserve le droit de clôturer le recrutement avant la date limite de dépôt des candidatures.

    Seul.e.s les candidat.e.s dont les dossiers auront été retenus seront contacté.e.s.

  • UN.E DIRECTEUR.TRICE DES RESSOURCES HUMAINES (H/F) BASE.E A PARIS

    La FIDH (Fédération Internationale pour les Droits humains) est une ONG internationale de défense des droits humains. Depuis 1922, nous sommes engagé.e.s dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Vous pouvez nous retrouver sur nos réseaux sociaux :
    https://www.fidh.org/fr
    https://www.instagram.com/fidh/
    https://www.facebook.com/FIDH.HumanRights
    https://twitter.com/fidh_fr
    https://www.youtube.com/c/FidhOrg/videos

    Nous fédérons 192 associations nationales de défense des droits humains actives dans 117 pays. Pour nous, la transformation des sociétés est d’abord du ressort des acteurs locaux. Nos activités visent à renforcer leur capacité d’action et leur influence.

    Le Secrétariat International de la FIDH est une organisation à taille humaine et composé d’une équipe internationale engagée. Notre bureau parisien est situé dans un quartier vivant et central de Paris (près de Bastille et Gare de Lyon).

    Nous recrutons : UN.E DIRECTEUR.TRICE DES RESSOURCES HUMAINES (H/F)

    Membre du Comité de Direction, sous la responsabilité de la Directrice Générale, nous vous confions les clés du département des Ressources Humaines & Techniques composé de 4 salariées avec vous.
    Vous gérez un périmètre de 49 salarié.e.s en France, 20 salarié.e.s et 8 stagiaires réparti.e.s dans plusieurs bureaux à l’étranger (Belgique, Genève, La Haye, Bangkok, Tunis), 16 consultant.e.s permanents.

    Vos principales responsabilités
    • Définir et mettre en oeuvre la stratégie RH, conduire les projets RH, accompagner les managers dans leurs prises de décisions RH et managériales.
    • Etre garant de la bonne gestion de l’administration des RH dans le respect de la législation sociale, légale et fiscale applicable. Effectuer la veille juridique.
    • Etre garant de la bonne gestion du développement des RH : gérer les recrutements, gérer la formation, organiser les campagnes d’évaluations et d’entretiens professionnels. Organiser et mettre en place les outils nécessaires au suivi individuel du personnel (coaching, …), être force de proposition en matière de gestion des carrières et de mobilité. Définir et mettre en place une gestion des risques professionnels.
    • Animer et gérer les relations avec le CSE, en lien avec la Directrice Générale. Concevoir, préparer et négocier les accords collectifs.
    • Etre responsable du suivi et de l’analyse de son activité : procédures RH, budget RH, communication RH.
    • Superviser les services généraux et l’accueil : accompagner l’assistante Services généraux dans la priorisation des activités et dans la mise en place de solutions adaptées. Elaborer et suivre le budget Services généraux.
    • Manager l’équipe : 2 salarié.e.s aux RH (Chargée de gestion RH, Assistante RH en alternance) et 1 Assistante des Services généraux.

    Profil requis
    • Formation Bac + 5 Master II RH / Droit Social.
    • 15 ans au moins d’expérience ressources humaines dont 5 à 7 ans au moins en tant que RRH généraliste opérationnelle avec du management d’équipe. Idéalement, vous avez une première expérience de DRH adjoint.e ou DRH. Une expérience de GRH en multisite est un atout.
    • Expérience dans le secteur associatif et si possible dans une ONG internationale. Expérience de gestion RH à l’international (droit local, expatriation,…).
    • Autonomie et savoir-faire recherchés sur l’ensemble des questions RH. Maîtrise du droit du travail et des relations sociales.
    • Capacité à identifier les priorités stratégiques et opérationnelles et à trouver des solutions.
    • Vision humaniste des relations humaines. Idéalement familier.e avec la gestion de projets de conduite du changement. Vision globale. Hauteur de vue. Esprit d’équipe.
    • Nous misons sur votre sens des responsabilités, votre assertivité, votre pragmatisme, votre organisation, votre rigueur, votre aisance à négocier, vos qualités d’écoute, vos talents de communicant.e et votre intelligence relationnelle pour vous confier les clés du département RH.
    • Français (C2) et anglais (B2).
    • Vous travaillerez avec l’environnement Ubuntu et Libre Office.
    • Intérêt pour la supervision des services généraux.

    Vous êtes en total accord avec les valeurs au travail du Secrétariat international de la FIDH (professionnalisme, respect, engagement, égalité, intégrité, participation, audace), ainsi qu’avec les combats portés par la FIDH pour la défense des droits humains de toutes et tous, partout dans le monde, explicités notamment dans ses statuts et au travers de ses publications accessibles depuis son site internet : www.fidh.org

    La FIDH recherche la diversité et s’engage en faveur de l’égalité, en ne faisant aucune discrimination dans ses pratiques d’embauches, sans distinction aucune, fondée sur la race, la religion, l’âge, la situation d’handicap, le sexe, l’état matrimonial, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’état de santé ou toute autre situation protégée par le droit français et le droit international relatif aux droits humains.

    Pour les personnes en situation de handicap, nous vous demandons d’indiquer dans votre lettre de motivation les éventuelles adaptations qui seraient utiles pour vous permettre de participer au processus de recrutement de façon optimale.

    Conditions d’emploi
    • CDI. Poste basé à Paris.
    • Salaire à partir de 57 K€ brut par an sur 13 mois, selon expérience.
    • Télétravail possible avec un minimum de 4 jours de présentiel par mois.
    • 25 jours de congés payés et 24 jours de RTT par an.
    • Complémentaire santé : participation de l’employeur de 85 € par mois.
    • Titres restaurant d’une valeur faciale de 9 €, pris en charge à 60 % par la FIDH.
    • Prise en charge à 50% du coût des abonnements aux transports en commun.

    Poste à pourvoir  : entre le 18 juillet et le 1er août 2022. Une passation sera organisée avec la titulaire du poste.

    Vous correspondez au profil que nous recherchons ?
    Envoyez votre CV et une lettre de motivation à recrutement@fidh.org en indiquant la référence DRH 2022 dans l’objet du mail au plus tard le 19 juin 2022 à l’attention de Eléonore MOREL, Directrice Générale.

    Les entretiens se feront au fur et à mesure de la réception des candidatures.

    La FIDH se réserve le droit de clôturer le recrutement avant la date limite de dépôt des candidatures.

    Seul.e.s les candidat.e.s dont les dossiers auront été retenus seront contacté.e.s.

  • UN.E CHARGÉ·E COMMUNICATION ÉDITORIALE ET PRESSE (H/F) , BASE.E A PARIS

    La FIDH (Fédération Internationale pour les Droits humains) est une ONG internationale de défense des droits humains. Depuis 1922, nous sommes engagé.e.s dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Vous pouvez nous retrouver sur nos réseaux sociaux :
    https://www.fidh.org/fr
    https://www.instagram.com/fidh/
    https://www.facebook.com/FIDH.HumanRights
    https://twitter.com/fidh_fr
    https://www.youtube.com/c/FidhOrg/videos

    Nous fédérons 192 associations nationales de défense des droits humains actives dans 117 pays. Pour nous, la transformation des sociétés est d’abord du ressort des acteurs locaux. Nos activités visent à renforcer leur capacité d’action et leur influence.

    Le Secrétariat International de la FIDH est une organisation à taille humaine et composé d’une équipe internationale engagée (49 salarié.e.s en France, 20 salarié.e.s. réparti.e.s dans plusieurs bureaux à l’étranger (Belgique, Genève, La Haye, Bangkok, Tunis). Notre bureau parisien est situé dans un quartier vivant et central de Paris (près de Bastille et Gare de Lyon).

    Nous recrutons : UN.E CHARGÉ·E COMMUNICATION ÉDITORIALE ET PRESSE (H/F)

    Objectif général du poste :
    Sous la responsabilité hiérarchique du Responsable communication éditoriale et presse, vous mettez en œuvre, en coordination avec les départements des Opérations et du Plaidoyer, ainsi que les organisations membres ou partenaires, le plan de communication de la FIDH dans les médias et tous supports.

    Vos principales responsabilités
    • Réaliser les plans médias ;
    • Mettre en œuvre les activités presse : animer et développer les contacts avec les journalistes, préparer les interview, répondre aux demandes des médias, développer la surface médiatique dans la sphère anglophone, élaborer et diffuser les dossiers de presse, organiser des voyages de presse, gérer la base de données médias, assurer la veille des informations FIDH dans les médias ;
    • Rédiger des textes (tribunes, articles, newsletter…), éditer des textes produits en anglais par les Bureaux, contribuer aux choix éditoriaux de la FIDH ;
    • Coordonner un pool de traducteur.trice.s, ainsi que d’autres consultant.e.s externes ;
    • Contribuer au reporting des activités du service : compiler et analyser les principales retombées presse.

    Profil requis
    • Master II en communication, sciences politiques, sciences humaines, droit ou expérience équivalente.
    • Au moins trois ans d’expérience professionnelle dans la fonction.
    • Anglais (niveau C2 sur l’échelle européenne) et français (niveau C1) impératifs. Excellentes capacités rédactionnelles, notamment en anglais.
    • Excellente connaissance des médias à l’international et notamment dans le monde anglophone. Bonne pratique des réseaux sociaux.
    • Rigueur, autonomie, sens du détail, entregent et adaptabilité.
    • Sens politique et ouverture d’esprit.
    • Capacité à travailler dans un environnement international multiculturel et multilinguistique.
    • Vous travaillerez avec l’environnement Ubuntu et Libre Office.

    Vous êtes en total accord avec les valeurs au travail du Secrétariat international de la FIDH (professionnalisme, respect, engagement, égalité, intégrité, participation, audace), ainsi qu’avec les combats portés par la FIDH pour la défense des droits humains de toutes et tous, partout dans le monde, explicités notamment dans ses statuts et au travers de ses publications accessibles depuis son site internet : www.fidh.org

    La FIDH recherche la diversité et s’engage en faveur de l’égalité, en ne faisant aucune discrimination dans ses pratiques d’embauches, sans distinction aucune, fondée sur la race, la religion, l’âge, la situation d’handicap, le sexe, l’état matrimonial, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’état de santé ou toute autre situation protégée par le droit français et le droit international relatif aux droits humains.

    Pour les personnes en situation de handicap, nous vous demandons d’indiquer dans votre lettre de motivation les éventuelles adaptations qui seraient utiles pour vous permettre de participer au processus de recrutement de façon optimale.

    Conditions d’emploi
    • CDI. Poste basé à Paris.
    • Salaire : 31,9 K€ brut par an sur 13 mois, selon expérience.
    • Télétravail possible avec un minimum de 4 jours de présentiel par mois.
    • 25 jours de congés payés et 24 jours de RTT par an.
    • Complémentaire santé : participation de l’employeur de 85 € par mois.
    • Titres restaurant d’une valeur faciale de 9 €, pris en charge à 60 % par la FIDH.
    • Prise en charge à 50% du coût des abonnements aux transports en commun.

    Poste à pourvoir  : le lundi 4 juillet 2022. Une passation sera organisée avec la titulaire du poste.

    Vous correspondez au profil que nous recherchons ?

    Envoyez votre CV et une lettre de motivation à recrutement@fidh.org en indiquant la référence COM 05-22 dans l’objet du mail au plus tard le 12 juin 2022 à l’attention de Raphaël LOPOUKHINE, Responsable communication éditoriale et presse et Adéa GUILLOT Directrice communication.

    Les entretiens se feront au fur et à mesure de la réception des candidatures.

    La FIDH se réserve le droit de clôturer le recrutement avant la date limite de dépôt des candidatures.

    Seul.e.s les candidat.e.s dont les dossiers auront été retenus seront contacté.e.s.

Candidature spontanée

benevolat@fidh.org

suivez nous sur linkedin