Recrutement

La fidh recrute, rejoignez-nous !

La FIDH (Fédération internationale pour les droits humains) est une organisation non gouvernementale internationale dont la vocation est de favoriser le respect des principes inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Elle fédère 192 associations nationales de défense des droits humains actives sur les cinq continents.

Nos offres

  • APPEL D’OFFRES : MISSION D’ÉVALUATION FINALE DU PROJET « PROTECTION DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS : RENFORCER LA PROTECTION DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS LES PLUS VULNÉRABLES » / DEUXIÈME PHASE

    La FIDH recherche une consultance pour une mission d’évaluation finale du projet « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables » / Deuxième phase

    Couverture géographique : global.

    Champs de compétences : Évaluation.

    Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme : Mission d’évaluation finale du projet « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables » / Deuxième phase

    I. Présentation générale de l’évaluation du projet « Protection des défenseurs des droits humains » (voir termes de référence [TdR], à demander avant le 4 mai 2022 en envoyant un e-mail à hgabbero@fidh.org et ibutunoi@fidh.org)
    Les offres compètes doivent être adressées avant le 13 mai 2022 à hgabbero@fidh.org, ibutunoi@fidh.org avec pour objet : « Offre évaluation Défenseurs ».)

    I.1 Présentation de la FIDH (voir TdR disponibles sur demande)

    I.2 Genèse et contexte du projet (voir TdR)

    II. Le projet « Protection des défenseurs des droits humains » : objectifs, partenariats, enjeux (voir TdR)

    1. Intitulé : « Protection des défenseurs des droits humains : Renforcer la protection des défenseurs des droits humains les plus vulnérables »

    2. Date de démarrage : 01/07/2019

    3. Durée totale du projet : 36 mois, du 1er juillet 2019 au 30 septembre 2022

    4. Budget : 1 497 132 EUR

    5. Objectifs global et spécifique

    Objectif Global : Contribuer au renforcement de la protection des défenseur.es des droits humains les plus vulnérables victimes de harcèlement et de répression.
    Objectif Spécifique 1 : Les défenseur.es des droits humains et leurs organisations, victimes de harcèlement, bénéficient d’actions de protection adaptées.
    Objectif Spécifique 2 : Les défenseur.es des droits humains et leurs organisations bénéficient de mesures de renforcement de leur capacité d’influence et de protection.
    Résultats attendus et Activités (voir détails dans les TdR)

    6. Cibles et bénéficiaires
    Les bénéficiaires directs de ce projet sont les « défenseurs », tels que définis par l’article premier de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs, en particulier celles et ceux qui sont particulièrement vulnérables à la répression et à la discrimination. Les outils de protection de la FIDH ont vocation à être actionnés en faveur de tout individu qui, de par son action en faveur des droits humains, est exposé à des représailles, quels que soient sa qualité, son titre ou sa fonction, et pour lequel l’action de la FIDH pourrait avoir une valeur ajoutée. Les victimes des violations des droits humains en faveur desquelles les défenseurs interviennent et qu’ils protègent constituent les bénéficiaires indirects de ce projet.

    7. Partenaires, co-porteurs et acteurs bénéficiaires de l’action
    Plusieurs structures ont été impliquées dans la mise en œuvre du projet. La FIDH est un mouvement fédéraliste en interaction constante avec ses 192 organisations membres, avec des organisations partenaires et dans le cadre de ce projet, de nombreuses OSC locales ont été activement impliquées (voir détails dans les TdR).

    III. Objectifs, méthodologie, calendrier de l’évaluation (voir détails dans les TdR)

    III.1 Les objectifs de l’évaluation (voir détails dans les TdR)

    Cette évaluation finale est contractuelle et a été prévue dès la conception du projet. Elle doit permettre aux différentes parties prenantes et aux partenaires techniques et financiers de disposer d’un avis externe sur la conduite du programme, ses réussites et ses faiblesses et les pistes d’amélioration et d’approfondissement en vue d’une troisième phase. Elle permet également de poser des recommandations prospectives sur la stratégie de sortie du projet et sa préparation pendant la troisième phase.
    Elle doit permettre, à travers les outils méthodologiques proposés par l’équipe d’évaluation et suivant les critères d’évaluation du CAD de l’OCDE « pertinence, cohérence, efficacité, efficience, impact et durabilité » d’atteindre quatre objectifs :

    Objectif N°1 : Analyser la cohérence et la pertinence des objectifs, des modalités opérationnelles et des résultats attendus.
    • Évaluer la pertinence et la cohérence de la logique d’intervention pour le projet dans son ensemble et pour chacun des deux axes.
    • Analyser la pertinence du dispositif mis en place pour protéger les défenseurs victimes de harcèlement et de répression (documentation, alerte, soutien) et leur adéquation aux besoins et attentes des bénéficiaires.
    • Analyser dans quelle mesure les actions pour soutenir la capacité d’influence et de protection des défenseur.seuses et leurs organisations ont permis d’améliorer l’environnement de travail de ces dernier.es.
    • Apprécier dans quelle mesure la mobilisation des réseaux sociaux et des médias sur les défenseur.seuses ont permis de mieux rendre visible auprès de l’opinion publique la situation des défenseur.seuses.
    • Apprécier dans quelle mesure le soutien individuel aux défenseurs a été adapté et répond à leurs besoins.

    Objectif N°2 : Évaluer qualitativement et quantitativement la mise en œuvre du projet : appréciation des résultats par rapport aux objectifs et moyens mis en œuvre dans les 2 axes du projet.
    • Analyser le niveau de réalisation des activités prévues et l’atteinte des résultats tels que définis dans le cadre logique. Présenter les forces et faiblesses du projet et tirer les enseignements des observations.
    • Évaluer les résultats obtenus au regard des moyens humains et financiers mis en œuvre.
    • Apprécier les résultats du soutien des défenseur.seuses en termes de réactivité, construction de solutions et d’adaptation d’outils au contexte et aux enjeux locaux.
    • Analyser le degré d’adaptabilité de la mise en œuvre des activités au contexte sanitaire.

    Objectif N°3 : Apprécier les évolution de contexte et relations partenariales entretenues dans le cadre du projet
    • Apprécier les évolutions du contexte mondial (crise du multilatéralisme, crise sanitaire, crises politiques, etc.) et ses répercussions sur les défenseur.seuses depuis la phase 1, les relations avec les différents partenaires dans le cadre du projet, leur complémentarité et la pérennité de leur engagement (notamment dans le cadre de l’élaboration de la troisième phase, cf. Objectif N°4).

    Objectif N°4 : Analyser la pérennité des actions et formuler des recommandations pour une 3° phase
    • Apprécier la démarche de pérennisation du dispositif de soutien aux défenseur.euses en danger : évaluer l’atteinte des résultats et formuler des recommandations pour que cette action puisse être démultipliée, mise à l’échelle et pérennisée par les acteurs institutionnels et les partenaires travaillant dans le domaine des droits humains.
    • Discuter des orientations et pistes d’action pour la troisième phase, et analyser la pertinence et la cohérence des dispositifs et actions envisagés.
    • Identifier les prémices de la stratégie de sortie après la phase 3 du projet et les scenarios proposés par les partenaires.

    III.2 Méthodologie proposée pour l’évaluation (voir détails dans les TdR)

    III.3 Budget : 25 000 euros.

    III.4 Calendrier suggéré pour l’évaluation (voir détails dans les TDR)
    – Lieu de travail : Mobile (Paris-Genève-Bruxelles-pays cible)
    – Durée : mai-septembre 2022
    – Date de démarrage : la mission d’évaluation débutera au plus tard le 20 mai 2022 ; les missions sur le terrain débuteront au plus tard le 24 juin 2022

    IV. Modalités pratiques, livrables, contacts, procédure de sélection

    IV.1 Profil des candidats
    Une équipe de deux consultant(s) ayant des :

    • - Compétences en suivi-évaluation de programmes et projets dans le secteur de la coopération mondiale ;
    • - Connaissances et expériences sur les thématiques des droits humains, des défenseurs des droits humains et de la démocratie participative et de l’État de droit. Une expérience de l’approche mondiale de promotion et de protection des droits humains et du travail en réseaux serait un plus.
    • - Savoir-faire avéré en termes d’animation et de conduite d’entretiens et focus group.
    • - Expériences d’analyse des partenariats multi-acteurs ;
    • - Bonne capacité de synthèse et aisance rédactionnelle en français et en anglais ; la compréhension de l’espagnol est souhaitable ; la connaissance de l’arabe/russe est un fort atout.

    IV.2 Articulation Consultant/Coordinateur du projet
    Le responsable du bureau « défenseurs » sera le principal interlocuteur de l’équipe de consultants durant la durée de l’évaluation (mise à disposition des ressources, validation de la note méthodologique, calendrier, etc.).
    Pendant la mission de terrain, l’équipe d’évaluation sera responsable de l’animation. Les points focaux FIDH sur le terrain seront leurs principaux interlocuteurs pour transmettre les informations utiles, organiser les entretiens et les focus group, faciliter la logistique, etc.

    IV.3 Livrables attendus (voir détails dans les TdR)

    IV.4 Procédure pour déposer une offre, modalités d’évaluation
    Les termes de référence sont disponibles sur demande avant le 4 mai, en envoyant un e-mail à hgabbero@fidh.org et ibutunoi@fidh.org
    Les offres compètes doivent être adressées avant le 13 mai 2022 à hgabbero@fidh.org, ibutunoi@fidh.org avec pour objet : « Offre évaluation Défenseurs ».
    Elles devront comprendre :

    • • Une offre technique comprenant :
    • ◦ Une note de compréhension des TdR ;
    • ◦ Une note de présentation de l’équipe de consultants soulignant son expertise et son adéquation avec la prestation ;
    • ◦ Une note présentant les différentes étapes de la démarche d’évaluation avec, pour chaque étape, les livrables envisagés (type, contenu).
    • • Une offre financière détaillée libellée en euros TTC faisant apparaître l’ensemble des rubriques, coûts unitaires, nombre d’unités, etc.

    Les principaux critères d’évaluation des offres seront :

    • La compréhension et l’interprétation des termes de références
    • La méthodologie proposée au regard des objectifs à atteindre
    • L’expérience du consultant

    (Les critères ne sont pas hiérarchisés, liste non exhaustive).

  • UN.E COMPTABLE CONFIRME.E (H/F) - BASE.E A PARIS

    La FIDH (Fédération Internationale pour les Droits humains) est une ONG internationale de défense des droits humains. Depuis 1922, nous sommes engagé.e.s dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Vous pouvez nous retrouver sur nos réseaux sociaux :
    https://www.fidh.org/fr
    https://www.instagram.com/fidh/
    https://www.facebook.com/FIDH.HumanRights
    https://twitter.com/fidh_fr
    https://www.youtube.com/c/FidhOrg/videos

    Nous fédérons 192 associations nationales de défense des droits humains actives dans 117 pays. Pour nous, la transformation des sociétés est d’abord du ressort des acteurs locaux. Nos activités visent à renforcer leur capacité d’action et leur influence.

    Le Secrétariat International de la FIDH est une organisation à taille humaine et composé d’une équipe internationale engagée (49 salarié.e.s en France, 20 salarié.e.s. réparti.e.s dans plusieurs bureaux à l’étranger (Belgique, Genève, La Haye, Bangkok, Tunis). Notre bureau parisien est situé dans un quartier vivant et central de Paris (près de Bastille et Gare de Lyon).

    Nous recrutons : UN.E COMPTABLE CONFIRME.E (H/F) EN CDD 12 mois

    Sous la responsabilité hiérarchique de la Responsable comptable, au sein d’un service composé de 3 salarié.e.s avec vous (1 responsable comptable, 2 comptables), vos principales responsabilités, afin de faire face à un surcroît d’activité, sont les suivantes :

    • Participer à la tenue de la comptabilité générale, auxiliaire et analytique : codification et saisie des factures, virements bancaires et suivi, enregistrement des opérations bancaires et des écritures de paie, rapprochements bancaires, classement.
    • Participer à l’enregistrement et contrôle des opérations comptables des Bureaux à l’étranger : vérification de la comptabilité et affectations analytiques, contrôle des soldes de trésorerie (rapprochements bancaires, inventaires de caisses, …), intégration des écritures comptables, interface avec les comptables ou responsables de ces bureaux, classement.
    • Autres responsabilités : participation à la préparation du bilan comptable et des situations intermédiaires, analyse des comptes, contrôle des comptes de charges sociales et fiscales, gestion et suivi des cotisations des organisations membres, participation à l’amélioration des procédures et à l’automatisation des outils.

    Profil requis
    • BTS/DUT Comptabilité gestion, ou une formation de type BEP à Bac professionnel accompagnée d’une expérience dans la comptabilité.
    • Vous avez impérativement 3 à 5 ans d’expérience professionnelle dans un poste similaire. L’expérience associative est un atout.
    • Maîtrise impérative d’Excel avancé (TCD).
    • Maîtrise des principes de la comptabilité générale.
    • Maîtrise d’un logiciel de comptabilité générale. La connaissance et pratique de l’ERP Agresso est appréciée.
    • Vous êtes organisé.e, rigoureux.se, consciencieux.se et avec un esprit de synthèse.
    • Vous avez une bonne aisance relationnelle. Vous aimez le travail d’équipe et êtes force de proposition pour des solutions ou améliorations.
    • Vous savez prioriser et planifier vos activités. Vous savez vous adapter face aux situations urgentes, et face à de nombreux.ses interlocuteurs.trices et canaux d’information.
    • Anglais (niveau B1 sur l’échelle européenne) et français (niveau C1) impératifs.

    Vous êtes en total accord avec les valeurs au travail du Secrétariat international de la FIDH (professionnalisme, respect, engagement, égalité, intégrité, participation, audace), ainsi qu’avec les combats portés par la FIDH pour la défense des droits humains de toutes et tous, partout dans le monde, explicités notamment dans ses statuts et au travers de ses publications accessibles depuis son site internet : www.fidh.org

    La FIDH recherche la diversité et s’engage en faveur de l’égalité, en ne faisant aucune discrimination dans ses pratiques d’embauches, sans distinction aucune, fondée sur la race, la religion, l’âge, la situation d’handicap, le sexe, l’état matrimonial, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’état de santé ou toute autre situation protégée par le droit français et le droit international relatif aux droits humains.

    Pour les personnes en situation de handicap, nous vous demandons d’indiquer dans votre lettre de motivation les éventuelles adaptations qui seraient utiles pour vous permettre de participer au processus de recrutement de façon optimale.

    Conditions d’emploi
    • CDD 12 mois. Poste basé à Paris.
    • Salaire : à partir de 31,9 K€ brut par an sur 13 mois, selon expérience.
    • Télétravail possible avec un minimum de 4 jours de présentiel par mois.
    • 25 jours de congés payés et 24 jours de RTT par an.
    • Complémentaire santé : participation de l’employeur de 85 € par mois.
    • Titres restaurant d’une valeur faciale de 9 €, pris en charge à 60 % par la FIDH.
    • Prise en charge à 50% du coût des abonnements aux transports en commun.

    Poste à pourvoir  : courant septembre 2022.

    Vous correspondez au profil que nous recherchons ?

    Envoyez votre CV et une lettre de motivation à recrutement@fidh.org en indiquant obligatoirement la référence COMPTA 07 22 dans l’objet du mail au plus tard le 21 juillet 2022 à l’attention d’Halème REKAYA, Responsable comptable.

    Les entretiens se feront au fur et à mesure de la réception des candidatures.

    La FIDH se réserve le droit de clôturer le recrutement avant la date limite de dépôt des candidatures.

    Seul.e.s les candidat.e.s dont les dossiers auront été retenus seront contacté.e.s.

  • Consultancy to conduct an external final evaluation of a multi-country programme

    Terms of References for a Consultancy to conduct an external final evaluation of a multi-country programme “Human rights within the framework of economic globalisation and just and sustainable development”

    About FIDH
    The FIDH (International Federation for Human Rights) is an international human rights NGO.
    Since 1922, FIDH has been committed to the defense of all civil, political, economic, social and cultural rights as defined in the Universal Declaration of Human Rights. With more than 192 member organizations working in 117 countries across five continents, FIDH is the oldest international human rights organization.

    What are our mission and our actions ?
    We bring human rights to the attention of the international community wherever they need to be supported and protected. Our member organizations are present at the national and local levels and work together to expose human rights violations, hold duty bearers accountable and advocate for societal change.

    How do we make a difference ?
    • We alert the international community to human rights wherever they need to be respected, protected and enforced.
    • We provide support to strengthen our network of human rights defenders and civil society organizations. We stand together so that each member can speak with a strong and determined voice for universal rights within our international federation.
    • We investigate where human rights are violated and provide reliable and verifiable evidence for decision-makers to act, based on documentation of facts and accountability.
    • We use our research and analysis to urge governments, international institutions and companies as well as public and private investors to uphold protection of human rights and environment from corporate abuses. We raise public awareness of key issues to encourage change based on justice, social and environmental rights, equality, inclusiveness and respect for the freedoms of all people.
    • We demand that governments recognize the human rights obligations of economic actors and enshrine them in law so that those who violate human rights can be prosecuted.

    The FIDH Globalisation and human rights desk

    FIDH’s Globalisation and Human Rights Office assists FIDH member organisations and local partners in documenting the impacts of economic activities on human rights and the environment by conducting human rights impact assessments and fact-finding missions, by advocating for the strengthening of the international, regional and national normative framework as well as by supporting FIDH members and partner organizations in access to justice for cases of violations of human rights and environment linked to corporate activities. You can find more information about the activities of the FIDH Globalisation desk on the website at the following address : www.fidh.org
    The Globalisation Desk is the leading team within the International Secretariat implementing and coordinating the funding programme that will be subject of the evaluation.

    The program under review

    Private actors, in particular transnational corporations, have widely benefited from globalisation and have accumulated tremendous power. However, this power has not been matched with corresponding obligations. Businesses continue to cause or contribute to human rights and environmental abuses through their activities, both at home and across borders. Communities affected by corporate activities struggle to obtain justice and reparation.

    The program ‘Human rights within the framework of economic globalisation and just and sustainable development’ aims to support the work of local CSOs partners and members of FIDH in protecting and reinforcing human rights in the context of economic activities. It constitutes the first phase of a multi year strategy (2020-2023) and it has a budget of 1.500.000 for three years. The program is co-funded mainly by the French Agency for Development (AFD) and Bread for the World (BFTW) through the program called “CSOs seek accountability and redress for human rights violations related to economic activities”.

    The main focus of the program are the (potential) negative impacts on human rights and the environment as a result of business activities as well as the economic activities of State actors and private investors. The overarching objective of the program is to contribute to improving the participation of civil society in the respect and protection of human rights and environment in the context of economic activities and to pursue accountability of economic actors for their human rights violations. The specific objectives of the program are the following : 1) Targeted CSOs and communities are strengthened in their capacity to document the negative impacts of the activities on human rights ; 2) Targeted CSOs hold economic actors (states, investors, companies etc..) accountable for human rights violations ; 3) Targeted CSOs have influenced public policies and companies due diligence efforts for prevention of human rights violations linked to economic activities.

    FIDH’s main areas of work supported by the program include :
    • Using robust and participatory methodologies to document and analyse the impact of economic activities on environment and human rights ;
    • Creating and encouraging cross regional exchanges and learning between FIDH member and partner organisations ;
    • Advocating with States, investors and businesses around respect, prevention and reparation of negative impacts of economic activities on environment and human rights ;
    • Improving access to justice for affected individuals and communities ;
    • Advocating for stronger institutional and legal frameworks at the national, regional and international levels, based on legal analysis performed by FIDH and partners.

    The program is implemented together with FIDH partner and member organisations working on Business and Human Rights (around 60 organisations), which constitute the FIDH Working Group on Business and Human Rights and it has a specific focus on FIDH members and partners in 13 countries (Palestine, Armenia, Myanmar, Thailand, Cambodia, Turkey, Peru, Colombia, Brazil, Ecuador, Uganda, Tanzania, South Africa), targeting International regional and national decision makers, companies and investors.


    About the evaluation

    Purpose and scope of the evaluation
    FIDH is looking for an evaluator to assess the first phase of this significant program (2020-2023) devoted to the accountability of economic actors.

    The evaluation will focus on contextualising (taking into account the evolution of the context over the past 3 years) and following up on insights, lessons learned, recommendations and changes made by FIDH in the past 3 years and formulate advice on further increasing the strategic coherence, relevance and efficiency of the work. We expect pragmatic insights and advice that can be used in planning our next programming period (2023-2026).

    We expect the evaluation to respond to the evaluation standards and criteria of our donors (Bread for the World and AFD) : The evaluation should be conducted under OECD DAC criteria and should follow AFD methodological guidance.1

    Overall approach to learning question
    We would like the review to reflect complexity, context and dynamic changes over time. For each question, enablers and challenges should also be reflected. Finally, for each area of reflection, we would like evaluators to take a forward-looking stance, translating insights (= lessons learned based on the observations and assessments) into concrete recommendations for the next round of programming.

    Key evaluation questions
    This final evaluation will strive to address the following key questions, taking into account discussions, questions and potential challenges identified during the program appraisal phase.

    Relevance & coherence
    • Are program’ objectives in line with the needs of partner and member CSOs ? Have the needs of partners and member CSOs changed in the past 3 years ?
    • Has the choice of program’ countries been relevant, given the context and the objectives ? How has FIDH responded to emerging needs and changing circumstances in the past 3 years ?
    • What is FIDH’s added value in the context of other organisations working in the same space ? Has this changed in the last 3 years ?

    Effectiveness
    • What are the types of contributions or outcomes achieved by FIDH’s interventions in the context of this program ? Any gaps between the expected outcomes and the outcomes that were achieved ? What are the observations in relation to these gaps ?
    • To what extent were the programmed activities implemented according to expectations ? If there are discrepancies with planning, what can be learned from them ?
    • How does the use of COBHRIA methodology in the documentation activities respond to the needs of communities and local CSOs impacted by corporate activities ?
    • Does the advocacy strategy with companies and investors developed under the program respond to the objectives of the program and to the need of beneficiary CSOs ?
    • To what extent does the recourse to strategic litigation contribute to the achievement of the program objectives ?

    Efficiency
    • How efficiently is the program managed and monitored ? Are there opportunities for increasing the efficiency or usefulness of management and monitoring structures ?
    • What were the strengths and weaknesses of the support to CSO partners (e.g. reactivity, structure, management of support) ? How has this changed in the past 3 years ?

    Impact
    • What kind of long-term contributions or differences does the program make ?
    • Have there been any unforeseen positive or negative impacts ?
    • How does the program take into account the negative impacts of climate change and environmental degradation ? Has this evolved in the last 3 years ? How could this evolve in the next phase of the program ?

    Sustainability
    • How have FIDH’s partnerships evolved in the past 3 years with respect to its work on business and human rights ? And what key conditions are relevant to support sustainability of the outcomes and the work of the member and partner organisations in this programme ?

    Methodology and stakeholder involvement

    The evaluation will rely on desk review of previously conducted evaluations, project documentation and monitoring documents. We expect the evaluators to provide a framework for triangulation of information from these sources : interviews with representatives of FIDH’s CSO members and partners. We expect the evaluators to conduct in-person interviews with partner and member representatives who will be in Paris during the congress of FIDH (Paris, 23-27 October 2022). The methodology should outline how the evaluators will approach in-person interviews at the congress (Interviews are expected to take place outside of the agenda). Most of the interviews will need to take place at the Congress, but a limited number of interviews can be organised remotely.

    In addition, remote or in-person interviews can be organised with other stakeholders (donors, partners, the Globalisation Desk team, other relevant staff members from the International Secretariat, EU and UN...).

    We expect the evaluation to follow up on the Outcomes Harvesting exercise which was conducted before the starting of the program and on the Monitoring and Evaluation consultancy that was conducted in the mid term of the program.
    The evaluators can conduct a facilitated lunch conversation at the Congress on outcomes, and follow up on key outcomes through review of documentation and interviews.

    The evaluation will be guided and facilitated by a steering committee within the FIDH team via Inception meeting ; Provision of relevant documents and introduction to key project staff ; Regular consultation when required ; Providing feedback and approval of evaluation methodology, instruments and reports.

    Deliverables
    • A draft report by 31 November 2022 should include all relevant insights, lessons learned and recommendations. It should provide concrete illustrations of impacts or progress regarding economic actors’ respect for human rights, if such illustrations can be identified.
    • The proposals should outline the evaluators’ approach to sharing insights or summary points with interviewees.
    • The final report by 5 January 2023 should not exceed 30 pages (excluding annexes) ; include a stand-alone executive summary and be proofread to publishable quality.
    • As part of the evaluation, the evaluators will present the evaluation draft findings and moderate an internal reflection session with the relevant team members before finalizing the evaluation.
    • The evaluators will present their final findings and recommendations to FIDH teams and its donors AFD and BFTW in a dedicated session, following the final report.

    Budget/Time investment
    The available budget for this assignment is EUR 20000 excl VAT (approximately 30 days of work).
    Travel costs to the Congress in October will be covered separately by FIDH.
    No other travel is expected for the assignment.

    About the evaluators
    Profile and expertise required for this assignment
    • Proven familiarity with FIDH, the broader field of defense of human rights and the intersection of business and human rights .
    • Proven experience conducting evaluations using a mix of qualitative methodologies, including Outcomes Harvesting and Most significant Change.
    • Proven experience engaging with activists and CSOs from a variety of global backgrounds and lived experience.
    • Ability to conduct data collection and analysis in English and French (Spanish, is preferable).
    • Proven experience conducting complex evaluations with a strategic angle.
    • Experience working with Bread for the World and AFD frameworks.
    • Evaluators and teams of all gender, background and global location are welcome to apply.

    How to apply

    Offers should be submitted in English or French, in PDF format.

    Offers should include :
    • An introduction, focusing on how the skills and previous experience of the evaluator(s) correspond to the requirements of the TOR.
    • An understanding of the TOR.
    • An outline of the proposed approach with an expected workplan/timeframe (3 pages maximum).
    • Proposed team structure along with key personnel resume.
    • A financial offer including the breakdown of responsibilities by day and team member, daily rate for each of the proposed evaluators (if more than one) ; and VAT status.
    • Two previous examples of evaluations.
    • Two references of previous clients.

    Selection of offers :

    FIDH will review the submitted proposals according to the following criteria :
    • quality of the proposal and methodology
    • and qualification and experience of team members
    • Previous experience
    • Financial proposal

    Shortlisted candidates will be invited for a remote interview in the first week of September.

    Deadline and submission

    The proposals should be sent before 9 September 2022 to mneglia@fidh.org, with subject line ‘Final evaluation- NAME OF CONTRACTOR OR COMPANY”
    Questions can be addressed to mondialisation@fidh.org with subject line Question-Final Evaluation - NAME OF CONTRACTOR OR COMPANY

  • UN.E CHARGE.E DEVELOPPEMENT RESSOURCES HUMAINES (H/F) CDD 12 mois temps plein - BASE.E A PARIS

    La FIDH (Fédération Internationale pour les Droits humains) est une ONG internationale de défense des droits humains. Depuis 1922, nous sommes engagé.e.s dans la défense de tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Vous pouvez nous retrouver sur nos réseaux sociaux :
    https://www.fidh.org/fr
    https://www.instagram.com/fidh/
    https://www.facebook.com/FIDH.HumanRights
    https://twitter.com/fidh_fr
    https://www.youtube.com/c/FidhOrg/videos

    Nous fédérons 192 associations nationales de défense des droits humains actives dans 117 pays. Pour nous, la transformation des sociétés est d’abord du ressort des acteurs locaux. Nos activités visent à renforcer leur capacité d’action et leur influence.

    Le Secrétariat International de la FIDH est une organisation à taille humaine et composé d’une équipe internationale engagée (49 salarié.e.s en France, 20 salarié.e.s. réparti.e.s dans plusieurs bureaux à l’étranger (Belgique, Genève, La Haye, Bangkok, Tunis). Notre bureau parisien est situé dans un quartier vivant et central de Paris (près de Bastille et Gare de Lyon).

    Nous recrutons UN.E CHARGE.E DEVELOPPEMENT RESSOURCES HUMAINES (H/F) CDD 12 mois temps plein

    Sous la responsabilité hiérarchique de la DRH, au sein d’un service composé de 3 salarié.e.s avec vous (1 DRH, 1 Chargée de gestion RH et 1 Chargé.e de développement RH), vos principales missions afin de faire face à un surcroît d’activité, sont les suivantes :

    • Gérer le processus du recrutement en collaboration avec les managers
    • Organiser les Induction week (semaines d’intégration) des nouveaux.elles collaborateur.trice.s
    • Rédiger et mettre à jour les fiches de poste
    • Gérer les formations individuelles et collectives de A à Z
    • Gérer les campagnes d’entretiens annuels d’évaluation et entretiens professionnels
    • Mettre à jour le DUERP (Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels) et élaborer le PAPRIPACT(PRogramme Annuel de Prévention des Risques Professionnels et d’Amélioration des Conditions de Travail),

    Profil requis
    • De formation Bac +2 à Bac +5 dans le domaine des Ressources Humaines
    • 5 à 8 ans d’expérience sur une fonction similaire.
    • Vous savez conduire un processus de recrutement et diffuser une image employeur positive.
    • Maîtrise des dispositifs de formation dans sa globalité.
    • Autonomie. Aisance relationnelle et rigueur administrative. Écoute et organisation. Sens du service.
    • Capacité à prioriser ses tâches et agir avec réactivité.
    • Capacité d’analyse. Vous avez un esprit constructif facilitant le travail en équipe, auquel vous pouvez également apporter votre créativité.
    • Vous travaillerez avec l’environnement Ubuntu et Libre Office.
    • Anglais (niveau B1 sur l’échelle européenne) et français (niveau C1) impératifs.

    Vous êtes en total accord avec les valeurs au travail du Secrétariat international de la FIDH (professionnalisme, respect, engagement, égalité, intégrité, participation, audace), ainsi qu’avec les combats portés par la FIDH pour la défense des droits humains de toutes et tous, partout dans le monde, explicités notamment dans ses statuts et au travers de ses publications accessibles depuis son site internet : www.fidh.org

    La FIDH recherche la diversité et s’engage en faveur de l’égalité, en ne faisant aucune discrimination dans ses pratiques d’embauches, sans distinction aucune, fondée sur la race, la religion, l’âge, la situation d’handicap, le sexe, l’état matrimonial, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’état de santé ou toute autre situation protégée par le droit français et le droit international relatif aux droits humains.

    Pour les personnes en situation de handicap, nous vous demandons d’indiquer dans votre lettre de motivation les éventuelles adaptations qui seraient utiles pour vous permettre de participer au processus de recrutement de façon optimale.

    Conditions d’emploi
    • CDD 12 mois. Poste basé à Paris.
    • Salaire : à partir de 33,2 K€ brut par an sur 13 mois, selon expérience.
    • Télétravail possible avec un minimum de 4 jours de présentiel par mois.
    • 25 jours de congés payés et 24 jours de RTT par an.
    • Complémentaire santé : participation de l’employeur de 85 € par mois.
    • Titres restaurant d’une valeur faciale de 9 €, pris en charge à 60 % par la FIDH.
    • Prise en charge à 50% du coût des abonnements aux transports en commun ou forfait mobilités durables (37,60 € par mois).

    Poste à pourvoir : courant septembre 2022.

    Vous correspondez au profil que nous recherchons ?

    Envoyez votre CV et une lettre de motivation à recrutement@fidh.org en indiquant obligatoirement la référence RH 07 22 dans l’objet du mail au plus tard le 31 août 2022 à l’attention de Sandrine MAHIER, Directrice des Ressources Humaines.

    Les entretiens se feront au fur et à mesure de la réception des candidatures.

    La FIDH se réserve le droit de clôturer le recrutement avant la date limite de dépôt des candidatures.

    Seul.e.s les candidat.e.s dont les dossiers auront été retenus seront contacté.e.s.

Candidature spontanée

benevolat@fidh.org

suivez nous sur linkedin