Solidaridad con los movimientos sociales de los jóvenes en Túnez

15/02/2021
Columna
ar en es fr

Oleadas de represión brutal y detenciones masivas se han abatido estos últimos días sobre cientos de jóvenes de barrios populares de numerosas ciudades en todo el país. Estos jóvenes que padecen una pauperización creciente no quieren más que reclamar sus derechos al trabajo, a la libertad, a la justicia, y a la igualdad, cuya ausencia fue, hace una década, al origen del estallido de la "Revolución de la dignidad."

Nosotros, personalidades, organisaciones, asociaciones y sindicatos a través del mundo – particularmente del Maghreb y de Europa – expresamos nuestra solidaridad así que nuestra indignación. Recordamos también con vigor al Gobierno y al Estado tunecinos que se ven obligados, conforme a los principios consagrados en la Constitución de 2014, de respetar la dignidad de estos ciudadanos. Condenamos el uso de los malos tratos y de la tortura y los procedimientos judiciales sumarios.

Consideramos que la falta de replanteamiento de las opciones económicas y sociales del antiguo régimen por parte de los sucesivos Gobiernos tunecinos desde 2011, no ha hecho más que aumentar la pobreza de una gran parte de la población, particularmente de los sectores marginados de la sociedad, obligando a miles de jóvenes y adultos a hacer trabajos precarios, alimentando así los canales de la economía informal o los redes del extremismo religioso. Tal situación solo podría llevar a una confrontación con las autoridades que, incluso hoy y otra vez más, responden a su desconcierto y légitimos peticiones solo por la vía represiva.

Estos movimientos de protestas de jóvenes tunecinas y tunecinos han puesto en evidencia no solo el estancamiento económico y social en el que el Gobierno de Túnez ha sumido a la sociedad, sino también la indiferencia de la Unión Europea y los Gobiernos que la integran, al mantener la deuda que pesa sobre el país. Más que nunca, es necesario cancelar esta deuda y ofrecer a la juventud en Túnez nuevas perspectivas de vivir y trabajar en el país.

En nombre de nuestro apego a los principios de justicia y libertad para todos los pueblos y al derecho de los jóvenes a una vida digna y decente, hacemos un llamamiento al Gobierno tunecino para que libere a todas las personas injustamente detenidas y tome las medidas adecuadas conforme a las aspiraciones del pueblo tunecino y a las metas de su revolución.

Asimismo, hacemos un llamamiento a todos aquellos que defienden la democracia, la libertad y la justicia en Europa y en todo el mundo a ejercer presiones sobre las autoridades tunecinas para que la Revolución de 2011 no se convierta en una pesadilla donde las viejas prácticas de violencia policial del pasado, pasan a ser la única respuesta a las legítimas aspiraciones del pueblo tunecino.

Leer más

  • Co-firmantes

    Adel Abderezak, universitaire, syndicaliste (Algérie)
    Gilbert Achcar, professeur, SOAS, (Grande-Bretagne)
    Hakim Addad, militant politique (Algérie)
    Ayad Ahram, défenseur des droits humains (Maroc)
    Farid Aissani, membre du conseil national du PS, conseiller municipal du Pré-Saint-Gervais (France)
    Nadia Leïla Aïssaoui, sociologue (Algérie)
    Arezki Aït-Larbi, journaliste/éditeur (Algérie)
    Azeddine Akesbi, professeur d’économie (Maroc)
    Sanhadja Akhrouf, militante associative de l’émigration en France
    Vittorio Alessandro, amiral des gardes-côtes, retraité (Italie)
    Zineb Ali-Benali, professeur émérite des universités (Algérie)
    Arié Alimi, avocat, membre du bureau national de la LDH (France)
    Tewfik Allal, militant associatif de l’émigration en France
    Ariana Aloisi, fonctionnaire (Italie)
    Ghanima Ammour, poétesse (Algérie)
    Samia Ammour, artiste, militante associative de l’immigration en France
    Jean-Loup Amselle, anthropologue, directeur d’études émérite à l’EHESS (France)
    Tassos Anastassiadis, journaliste (Grèce)
    Maria Arena, présidente de la sous-commission des droits de l’Homme du Parlement européen (Belgique)
    Sion Assidon, militant des droits de l’Homme, cofondateur de Transparency Maroc
    Pierre Audin, fils de Josette et Maurice Audin (France)
    Abdelkader Azriah, coordinateur du Collectif moderniste marocain (Maroc)

    Malika Bakhti, ingénieure d’études (Algérie)
    Brigitte Bardet-Allal, professeure de lettres (France)
    Roberto Barni, sculpteur (Italie)
    Alain Baron, syndicaliste (France)
    Roberto Barzanti, journaliste, ancien vice-président du Parlement européen (Italie)
    Pedro Ivo Batista, porte-parole national du réseau Durabilité, membre de la coordination politique du leadership du réseau du Sénat (Brésil)
    Julien Bayou, secrétaire national d’EELV (France)
    Adda Bekkouche, maire adjoint de Colombes (France)
    Akram Belkaïd, journaliste (Algérie)
    Farouk Belkeddar, militant associatif de l’émigration en France
    Malika Benarab Attou, ancienne eurodéputée, militante associative (France/Algérie)
    Madjid Benchikh, professeur émérite de l’Université de Cergy-Pontoise, ancien doyen de la faculté de droit d’Alger (Algérie)
    Raymond Benhaïm, économiste (Maroc)
    Abdelmoughit Benmessaoud, universitaire, directeur de la « Revue marocaine des sciences politiques et sociales » (Maroc)
    Ali Bensaad, géographe (Algérie)
    Othman Benzaghou, expert en risques financiers (Algérie)
    Barbara Bernardini, formatrice (Italie)
    Olivier Besancenot, postier, NPA (France)
    Eric Beynel, syndicaliste (France)
    Roland Biache, secrétaire général de la LDH (France)
    Babis Bikas, journaliste (Grèce)
    Laurent Binet, romancier (France)
    Angela Boitano, philosophe (Chili)
    Giovanna Botteri, journaliste (Etats-Unis)
    Mustapha Bouaziz, universitaire, historien, directeur scientifique du CEREM (Maroc)
    Fatma Boufnik, militante féministe, universitaire (Algérie)
    Alima Boumedienne, avocate (France)
    William Bourdon, avocat (France)
    Nassos Bratsos, journaliste (Grèce)
    Rony Brauman, cofondateur et ancien président de Médecins sans frontières (France)
    Geneviève Brisac, romancière (France)
    Jean Louis Brochen, avocat, ancien président du Syndicat des avocats de France (SAF)
    Paolo Brogi, journaliste (Italie)
    Frédéric Brun, membre de la rédaction de la revue « Multitude » (France)
    Cristovam Buarque, député, ancien ministre (Brésil)
    Marie-Georges Buffet, députée, ancienne ministre (France)

    Dominique Cabrera, cinéaste (France)
    Ronald Cameron, militant associatif et politique (Québec)
    Alejandro Carrasco, sociologue (Chili)
    Patrick Chemla, psychiatre (France)
    Alice Cherki, psychanalyste (France/Algérie)
    Stéphanie Chevrier, éditrice (France)
    Hervé Christofol, syndicaliste, membre du bureau national du SNESup (France)
    Félice Cimatti, universitaire (Italie)
    Yves Cohen, historien (France)
    Jean-Louis Comolli, cinéaste, écrivain (France)
    Antoine Comte, avocat, (France)
    Antoine Condeza, chercheuse en éducation (Chili)
    David Cormand, eurodéputé (France)
    Rodrigo Cornero, psychologue (Chili)
    Lella Costa, comédienne, écrivaine (Italie)
    Cristina Costa Tsomo, religieuse boudhiste (Italie)
    Fanny Cottençon, comédienne (France)
    Guido Couck, traducteur (Belgique)
    Guido Crainz, historien (Italie)
    Gianni Cuperlo, député (Italie)

    Didier Daeninckx, romancier (France)
    Ahmed Dahmani, universitaire (Algérie)
    Leyla Dakhli, chargé de recherche CNRS (France)
    Jocelyne Dakhlia, historienne, anthropologue, directrice de recherche EHESS (France)
    Laurence De Cock, historienne (France)
    Erri De Luca, romancier (Italie)
    Ricardo Demarco, astronome (Chili)
    Ariana De Santis, retraitée (Italie)
    Camille De Toledo, écrivain (France)
    Enrico Deaglio, écrivain (Italie)
    Michel Debon, ancien responsable syndical, vice-président de Solidarité laïque (France)
    Karima Delli, eurodéputée, présidente de la Commission des transports (France) Pietro Del Zanna, agriculteur (Italie)
    Monique Dental, militante féministe (France)
    Cosimi Dentizzi, médecin (Italie)
    Karima Dirèche, historienne, chercheure CNRS (France/Algérie)
    Saïd Djaafer, journaliste (Algérie)
    Nacer Djabi, sociologue (Algérie)
    Habiba Djahnine, documentariste (Algérie)
    Nadir Djermoune, architecte (Algérie)
    Louisa Djouadi, juriste (Algérie)
    Marcel Drach, psychanalyste (France)
    Bernard Dréano, président du CEDETIM (France)
    Graça Druck, sociologue (Brésil)
    Jean-Pierre Dubois, président d’honneur de la LDH (France)

    Wahid El Asmar, président d’Euromed-droit, militant des droits humains (Liban)
    Driss El Yazami, militant des droits de l’Homme (Maroc)
    Mathias Enard, écrivain (France)
    Carlos Enrique Diaz, éditeur (Argentine)
    Annie Ernaux, écrivaine (France)

    Giulia Fabbiano, anthropologue (Italie)
    Abbes Fahdel, réalisateur (Irak)
    Mireille Fanon-Mendès France, Fondation Frantz-Fanon (France)
    Didier Fassin, anthropologue et médecin, Institut d’étude avancée de Princeton et Collège de France
    Jacques Fath, spécialiste des relations internationales (France)
    Michele Feo, philologue (Italie)
    Roger Ferrari, syndicaliste (France)
    Abdelouaheb Fersaoui, président de RAJ (Algérie)
    Aurélie Filippetti, écrivaine, ancienne ministre (France)
    Luis Manuel Flores, philosophe (Chili)
    Sofia Flores, vidéaste (Chili)
    Anna Foa, historienne (Italie)
    Giorgio Fontana, écrivain (Italie)
    Mario Fuentealba, médecin (Chili)

    Jacques Gaillot, évêque (France)
    Carmelo Galioto, universitaire (Chili)
    Réné Galissot, historien (France)
    Carolina Garcia, historienne (Chili)
    Dario Gentil, philosophe (Italie)
    François Gèze, éditeur (France)
    Béatrice Giblin, professeure émérite, directrice de la revue « Hérodote » (France)
    Cristina Girardi, députée (Chili)
    Guido Girardi, sénateur (Chili)
    Ghislaine Glasson-Deschaumes, directrice de Fondation (Paris)
    Ruy Gomes Braga Neto, sociologue (Brésil)
    Dominique Grange, chanteuse engagée (France)
    Robert Guédiguian, cinéaste (France)
    Ali Guenoun, historien (Algérie)
    Nadim Gursel, écrivain (Turquie)

    Saddek Hadjou, militant politique (Algérie)
    Abdallah Hammoudi, anthropologue, professeur émérite de l’Université de Princeton (Etats-Unis)
    Benoît Hamon, ancien ministre (France)
    Mohammed Harbi, historien (Algérie)
    Damien Hazard, travailleur social (Brésil)
    Ahmed Henni, économiste (Algérie)
    Franck Hofmann, universitaire (Allemagne)

    Toufik Ibelkissene, militant politique et associatif de l’émigration en France

    Rolando Jeldres, doctorant en sciences de l’éducation (Chili)
    Alfredo Joignant, politiste (Chili)
    Samy Joshua, professeur émérite (France)

    Aïssa Kadri, sociologue, professeur émérite des universités (France/Algérie)
    Leslie Kaplan, romancière (France)
    Salam Kawakibi, politologue (France)
    Tahar Khalfoun, juriste, membre du FORSEM (France/Algérie)
    Myriam Kendsi, artiste peintre (France)

    Abdellatif Laabi, poète (Maroc)
    Kamel Lahbib, militant associatif (Maroc)
    Samik Lahiri, ancien député (Inde)
    Mehdi Lahlou, universitaire (Maroc)
    Annie Lahmer, conseillère régionale d’Ile-de-France
    Jaffar Lakhdari, militant associatif (Algérie)
    Xavier Lambert, professeur émérite, membre du bureau national du SNESup (France)
    Pierre Larrouturou, eurodéputé (France)
    Hichem Lasri, cinéaste, écrivain (Maroc)
    Pierre Laurent, sénateur (France)
    Henri Leclerc, avocat, président d’honneur de la LDH (France)
    Philippe Legrand, membre du bureau national de la LDH (France)
    Marcia Leite, sociologue (Brésil)
    Gilles Lemaire, militant écologiste, ancien secrétaire national des Verts (France)
    Renée Le Mignot, co-présidente du MRAP (France)
    Paula Lenguita, sociologue (Argentine)
    Edith Lhomel, responsable d’édition à la Documentation française
    Christian Louedec, syndicaliste enseignant (Grèce)
    Benjamin Lucas, coordinateur national de Génération.s (France)

    Ziad Majed, professeur, universitaire (Liban)
    Noël Mamère, écologiste, ancien député (France)
    Gilles Manceron, historien (France)
    Luigi Manconi, sociologue, ancien ministre (Italie)
    Matteo Marchesini, écrivain (Italie)
    Guillermo Marini, philosophe (Chili)
    Petros Markaris, écrivain (Grèce)
    Pablo Marquet, biologiste (Chili)
    Roberto Marquez Bugneno, chanteur et compositeur (Chili)
    Gustavo Massiah, économiste, ancien président du CRID (France)
    Nicolas Mathieu, romancier (France)
    Ezio Mauro, journaliste (Italie)
    Achille Mbembe, philosophe (Afrique du Sud)
    Hanny Megally, New York (États Unis)
    Marina Meintani, journaliste (Grèce)
    Jean-Luc Mélenchon et le groupe parlementaire de la France insoumise
    Daniel Mermet, journaliste (France)
    Markus Messling, universitaire (Allemagne)
    Umit Metin, militant associatif (France/Turquie)
    Arezki Metref, écrivain, journaliste (Algérie)
    Marissa Meza, philosophe (Chili)
    Amar Mohand-Amer, historien (Algérie)
    Olivier Mongin, écrivain, éditeur, essayiste, ancien directeur de la revue « Esprit » (France)
    Rosa Montero, romancière, journaliste (Espagne)
    Gérard Mordillat, romancier, cinéaste (France)
    Bachir Moutik, militant associatif (Sahara occidental)
    Cristina Moyano, historienne (Chili)
    Alfonso Musci, journaliste, écrivain (Italie)

    Sébastien Nadot, député (France)
    Jamel Eddine Naji, universitaire (Maroc)
    Elimar Nascimento, écologue, universitaire (Brésil)
    Toni Negri, philosophe (Italie)
    Stanislas Nordey, comédien metteur en scène (France)

    Salah Oudahar, directeur du Festival Strasbourg-Méditerranée

    Juanita Palma Muñoz, artisane, (Chili)
    Matina Papachristoudi, journaliste (Grèce)
    Alfredo Pena-Vega, sociologue, enseignant-chercheur et coordinateur du Tribunal international de la nature
    Yves de Pereti, cinéaste (France)
    Marcelo Pérez Pérez, philosophe, photographe (Chili)
    Eric Piolle, maire de Grenoble (France)
    Adriano Prosperi, historien (Italie)

    Edi Rabini, Fondazione Alexaner Stiftung (Italie)
    Àlvaro Ramis, philosophe (Chili)
    Jacques Rancière, philosophe (France)
    Jesùs Redondo, psychologue (Chili)
    Hassan Remaoun, historien (Algérie)
    Ivan Repila, écrivain (Espagne)
    Jaime Retamal Salazar, philosophe (Chili)
    Judith Revel, philosophe (France)
    Gigi Riva, journaliste, écrivain (Italie)
    Gabriel Rockhill, philosophe (Etats-Unis)
    Roberto Romero Aguila, conseiller régional Île-de-France
    Laurence Rossignol, sénatrice, ancienne ministre (France)
    Fabien Roussel, secrétaire général du PCF, député (France)
    Luiz Ruffato, écrivain (Brésil)
    Khadija Ryadi, lauréate du prix des Nations unies pour les droits de l’Homme (Maroc)

    Lana Sadeq, militante associative (Palestine)
    Emir Sader, sociologue (Brésil)
    Isabel Sàez, psychologue (Chili)
    Malik Salemkour, président de la LDH (France)
    Saïd Salhi, vice-président de la LADDH (Algérie) et membre de la CMODH (Maghreb)
    Jean-Marc Salmon, sociologue (France)
    Marco Santana, sociologue (Brésil)
    Régis Sauder, cinéaste (France)
    Roberto Savio, vice-président, European Center for Peace and Development (Italie)
    Kenza Sefrioui, éditrice, journaliste (Maroc)
    Cristina Seixas, psychologue (Brésil)
    Brahim Senouci, écrivain (Algérie)
    Salvatore Settis, archéologue, historien (Italie)
    Marc Shade-Poulsen, chercheur à l’Université de Roskilde (Danemark)
    Danielle Simonnet, conseillère de Paris LFI (France)
    Shumona Sinha, romancière (Inde/France)
    Guy Sitbon, journaliste (France)
    Francis Sitel, codirecteur de la revue « Contretemps » (France
    Adriano Sofri, journaliste (Italie)
    Giani Sofri, historien (Italie)
    Dominique Sopo, président de SOS Racisme (France)
    Hamouda Soubhi, membre du secrétariat international du Forum social mondial (Maroc)
    Vaggelis Spyridonidis, journaliste (Grèce)
    Sergio Staino, directeur de l’Unita, dessinateur, metteur en scène (Italie)
    Benjamin Stora, historien (France)
    Mauricio Stuardo Fuentealba, ingénieur en contrôle industriel (Chili)

    Sophie Taillé-Polian, sénatrice, coordinatrice nationale de Génération.s (France)
    Khaoula Taleb-Ibrahimi, linguiste, universitaire (Algérie)
    Tardi, dessinateur (France)
    Bernard Tavernier, réalisateur, scénariste (France)
    Nadia Tazi, philosophe (Maroc)
    Silvio Tendler, cinéaste (Brésil)
    Emmanuel Terray, anthropologue, historien (France)
    Icléia Thiesen, historienne (Brésil)
    Carlos Tiburcio, journaliste (Italie)
    Michel Tubiana, président d’honneur de la LDH (France)
    Dominique Tricaud, avocat (France)

    Clara Uson, écrivaine (Espagne)

    Carlos Vainer, économiste (Brésil)
    Marie-Christine Vergiat, vice-présidente de la LDH, ancienne eurodéputée (France)
    Marco Verrugigio, directeur de PuntoCritico.info (Italie)
    Pedro Vianna, poète, homme de théâtre, enseignant universitaire
    Beatriz Viera, historienne (Brésil)

    Sophie Wahnich, historienne (France)
    Bruno Jirardino Wiesenborn, directeur du syndicat universitaire, université de Santiago (Chili)
    Carlos Willat, chercheur en éducation (Chili)

    Farid Yaker, militant associatif (Algérie)
    Moh Idir Yakoub, militant politique FFS (Algérie)

    Piedro Paulo Zahluth Bastos, économiste (Brésil)
    Lahsen Zinoun, réalisateur, chorégraphe et metteur en scène (Maroc)
    Abdallah Zniber, militant associatif de l’immigration (France/Maroc)

    Asociaciones
    Agir pour le changement et la démocratie en Algérie (ACDA)
    Association Alternative Terrazul (Brésil)
    Association des citoyens originaires de Turquie (ACORT)
    Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM)
    Association N’Aoura, droits des migrants (Belgique)
    Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF)
    Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis (AFAPREDESA)
    Association Femmes Plurielles - AFP (France)
    Association pour la taxation des transactions financières et l’action citoyenne (ATTAC)
    CEDETIM / Initiative pour un Autre Monde (IPAM)
    Coalition marocaine de la justice climatique – CMJC (Maroc)
    Collectif Bahia du Forum social mondial – CBFSM (Brésil)
    Collectif Centro Corrente - CCC (Italie)
    Commission altermondialiste et Solidarité internationale - CASI (Québec-Canada)
    Conseil latino-américain de sciences sociales (CLACSO) (Brésil)
    Droit aux logements-DAL (France)
    Conseil de l’éducation populaire de l’Amérique latine et Caraïbes (CEAAL)
    Europe Solidaire sans frontières-ESSF (France)
    Fédération des associations de solidarité avec tous les immigrés-FASTI (France)
    Fondation Frantz-Fanon – FFF (France)
    Forum des alternatives Sud - FMAS (Maroc)
    Forum Palestine Citoyenneté-FPC (France)
    Immigration Développement Démocratie-IDD (France/Maroc)
    Instituto Paulo Freire (Brésil)
    Les Jeunes Génération.s (France)
    Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme-LADDH (Algérie)
    Ligue des droits de l’Homme-LDH (France)
    Linea d’Ombra OVD – Gènes (Italie)
    Mouvement le Cri (France)
    Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples-MRAP (France)
    Observatoire marocain des libertés publiques - OMLP (Maroc)
    PARTENIA 31 (France)
    Rassemblement Actions Jeunesse – RAJ (Algérie)
    Solidarité internationale LGBTQI (France)
    SOS Racisme (France)
    Union brésilienne des femmes-UBL (Brésil)
    Union juive française pour la paix-UJFP (France)
    Universidad Popular de Movimientos Sociales – UPMS (Argentine)
    Vida Brasil, ONG de Salvador de Bahia (Brésil)

    Redes
    Alternatives internationales – AI - Réseau international (Montréal-Canada)
    Association brésilienne des organisations non-gouvernementales ABONG (Brésil)
    Associazionz Ricreativa Culturale Italia-ARCI (Italie)
    Centre de recherche et d’information pour le développement-CRID (France)
    Coordination maghrébine des organisations des droits de l’Homme - CMODH (Rabat-Maroc)
    Euromed-Droit (réseau euro-méditerranéen des organisations de droits humains, Copenhague (Danemark)
    Fédération internationale des droits de l’Homme-FIDH (France)
    Forum brésilien des ONG et des mouvements sociaux pour l’environnement et le développement (FBOMS) (Brésil)
    Global Social Justice, - GSJ - Bruxelles (Belgique)
    IPS-Unter Press Service
    No Vox International (Réseau international pour le droit au logement)
    Plateforme altermondialiste, Québec (Canada)
    Réseau Euromed France (REF)
    Réseau féministe « Ruptures » (France)
    Réseau pour les droits civils et politiques (DIKTIO) (Gèce)
    Réseau syndical international de solidarité et de luttes (France)
    Solidarité laïque – SL (France)

    Sindicatos
    Confédération générale italienne du travail (CGIL) iTALIE
    Confédération générale du travail (CGT) - France
    Confédération générale autonome des travailleurs algériens (CGATA)
    Fédération syndicale unitaire (FSU) - France
    Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique-SNAPAP (Algérie)
    Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESup)
    Union syndicale Solidaires

    Partidos Políticos
    Ensemble (mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire)
    Europe Ecologie Les Verts (EELV)
    Génération.s
    La France insoumise
    Nouveau parti anticapitaliste (NPA)
    Parti communiste français (PCF)
    Parti communiste des ouvriers de France (PCOF)
    Pour une écologie populaire et sociale (PEPS)
    Rencontre pour une Gauche Anticapitaliste Internationaliste (Synantissi) (Grèce)

  • Organismos miembros - Túnez
    vignette contact
    Túnez

    vignette contact
    Túnez


Actuar

tribune