27 mai 2006 : La Tunisie en état de Siège

29/05/2006
Communiqué

Resumé des évenements du 27 mai 2006

- Le jour du congrès, le local central de la Ligue assiégé

Un dispositif impressionnant de policiers en uniforme et en civil et d’individus douteux a imposé, au matin de l’ouverture du 6ème congrès de la LTDH interdit par les autorités, un siège implacable autour du local central de la Ligue. Seuls les membres du Comité Directeur ont pu y accéder, tous les congressistes ont été bloqués par des barrages placés sur toutes les rues avoisinantes.
Depuis la veille la quasi-totalité des membres du comité directeur étaient déjà soumis à une filature rapprochée continue par des voitures banalisées anonymes et des notes de la police. Cette filature individuelle s’est poursuivie jusqu’à la rédaction de ce flash info.

- La capitale en état de siège

La capitale s’est réveillée le matin du 27 mai 2006 en état de siège. Toutes les entrées de la ville, les stations de bus, de voitures de louage et la gare sont sous haute surveillance pour empêcher les congressistes, membres des Comités de Sections de tous le pays de quitter ces points de passage pour joindre le local centrale de la Ligue où devait se tenir le 6ème congrès interdit par les autorités.

- Campagne de presse calomnieuse contre la Ligue

Une campagne de presse anti-ligue a été orchestrée le matin par plusieurs quotidiens dont la presse, Assabah, le Temps, Echourouk. Cette campagne a pris la forme de communiqués communs signés par les présidents autoproclamés des sections fictives et des interviews de certains d’entre-eux. Fidèle à leurs habitudes, les journaux ont usé d’intox, de menaces et de calomnies contre le Comité Directeur de la Ligue.

- Les invités de la Ligue au 6ème congrès pourchassés et interdits de quitter leurs régions

Les barrages policiers n’ont pas épargné les invités de la Ligue pour assister à la séance d’ouverture du 6ème congrès, parmi les militants des sections, les démocrates et les syndicalistes venant des différentes régions du pays. Munis listes nominatives, du numéro de plaques minéralogiques, les agents de police ont pourchassé les invités et les ont obligé à rebrousser chemin sous les injures et les menaces.

- Plusieurs congressistes arrivent à déjouer le blocus policiers et regagnent Tunis

Plusieurs membres des Comités des sections de la LTDH ont pu regagner la capitale déjouant le blocus policier implacable et les nombreux barrages bloquant les routes du pays tout au long de la journée du 27 mai 2006. Certains ont devancé les agents de police et ont joint la capitale la veille du Congrès.

- Bizerte en état de siège

Des barrages de sécurité ont été placés sur toutes les routes reliant Bizerte aux autres villes du pays. Les agents de police munis de listes arrêtent les voitures pour contrôler l’identité des passagers et identifier les membres du comité des sections dans le but de les empêcher d’arriver à la capitale.
Après vérification ont a constatés que toutes les villes où existe une section de la LTDH ont subi le même sort.

- Le comité de section Bizerte immobilisé sur l’auto-route de Tunis

Les membres du comité de la section de Bizerte Mr. Ali Ben Salem, Abdejabbar Meddani, Lotfi Hajji ; accompagnés de Mr. Med Ben Said, militant de la Section, ont été bloqués par la police à la sortie de la ville. Leurs documents ont été confisqués et leur voiture immobilisée pour les empêcher de prendre la route de Tunis. Deux membres du comité, Ali Taghraouit et Mohamed Bouaynaya ont pu déjouer les barrages policiers et regagner la capitale mais empêchés comme tous les autres congressistes d’arriver au local central.

- Anouar Kousri détourné puis relâché

Anouar Kousri, Membre du Comité Directeur, a été arrêté ce matin sur la route de Bizerte-Tunis par une patrouille de la Garde Nationale qui l’a détourné vers la poste de police. Et a confisqué ses papiers avant de le libérer mais il a été filé par une voiture de police puis par un agent de la Garde Mobile jusqu’au local central. La veille M. Kousri a été soumis toute la journée à une filature implacable.

- Le Président de la section de Béja harcelé

M. Zouheir Ben Youssef, Président de la Section LTDH de Béja a été arrêté à la sortie de la ville par plusieurs policiers qui ont fouillé sa voiture et voulu prendre possession des copies d’examens devant ses protestations, les policiers l’ont relâché après avoir consulté par téléphone leur supérieur. Il a été soumis à une filature implacable jusqu’au lieu de son travail à la faculté des lettres de Kairouan

- Le comité de Kélibia interpellé

Une filature rapprochée a été imposée dès le matin du 27 mai 2006 par la police de la ville de Kélibia aux membres du Comité de la Section. La voiture louage transportant Mr. abdelkader Dardouri, Président de Section et Mr. Nabil Mtaallah membre du Comité a été bloquée au niveau du village de Liba durant plus d’une heure sous prétexte de contrôle de papier.
Relâchés, ils ont été de nouveau arrêtés à la place Barcelone à Tunis par le chef de l’équipe de renseignement de Menzel Temim qui les a talonnés depuis Kélibia. Il les a obligés de rebrousser chemin et les a embarqués sur la voiture même qui les a filés.

- Même scénario d’harcèlement contre les congressistes de Mahdia

Les congressistes, membres du Comité de Section de Mahdia, Mr. Ahmed M’Sallemi et Mr. Mohamed Sayoud, ont été empêchés de quitter la ville pour se rendre à Tunis et participer aux 6ème Congrès National de la LTDH.

- Surveillance rapprochée imposée à Mr. Abderrahman Hidhili, membre du Comité Directeur

Mr. Hidhili Abderrahman, membre du Comité Directeur de la LTDH a été soumis durant les journées de vendredi et samedi à une surveillance rapprochée à Ksibet el Mediouni par deux voitures de police qui ont passé la nuit devant son domicile. La filature s’est poursuivie, samedi 27 mai 2006, sur la route de Tunis. La voiture louage le transportant a été arrêtée plusieurs fois pour contrôle de papier.

- Mr. Salem Haddad intercepté

M. Salem Haddad, Président de la Section LTDH de Monastir a été intercepté par des agents de police à sa descente du taxi louage venant de Monastir. Empêché de quitter la station de Moncef Bey, police lui a signifié qu’il devra regagner son point de départ.

- Journée de solidarité à l’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme

Dans une communication téléphonique du Mercredi 24 mai 2006 Mme Aicha Sediki, Vice-Présidente de l’Association Mauritanienne pour la Défense des Droits de l’Homme, nous a informé que leur Association a déclaré la journée du 24 mai 2006 comme journée de solidarité avec la LTDH et pour son droit à tenir son 6ème Congrès prévu pour les 27 et 28 mai 2006.

- Les invités arabes et étrangers arrivés à Tunis mais empêchés de rejoindre le siège de la LTDH :

Abdelhamid Amine : AMDH
Boubaker Lagou : OMDH
El Hassine Aloui Hassne : Forum justice et vérité
Eva Nostrom : REMDH
Robert Bret : Sénateur PCF
Jean René Farthouat : Ancien Bâtonnier de Paris
Dominique Tricaud : C. Ordre des Avocats Paris
Moncef Garrouri : FTCR
Michel Tubiana : LDH/FIDH
Lakhdhar Ellala : ATF
Hélène Flautre : Députée Européenne
Mme Agnès Herzog : Vice-Présidente du Syndicat de la Magistrature (France)
Fatma Kesila : CRLDHT

- A Kairouan

Les membres du comité de la section de Kairouan de la LTDH congressistes au 6ème congrès de la Ligue ont été empêchés de quitter leur ville pour rejoindre la capitale. Les voitures particulière Président de la section Massoud Romdhani et des membres Mahmoud Oueslati et Ali Baazaoui a été bloqués à la sortie de la ville et obligé de retourner. Un autre membre du comité Hamda Maamer a été empêché de monter dans un louage (Grand taxi).

- Salah Belhouichet ramené de force à Medenine

M. Salah Belhouichet, Secrétaire Général de la Section de Medenine est arrivé à 5h30 du matin à Tunis. Mais il a été séquestré à la station puis remis de force dans le premier bus en direction de Medenine flanqué par un agent de police.

- Idem pour Hichem Bouattour

M. Hichem Bouattour, Vice-Président de la section de Tozeur-Nafta a été intercepté à son arrivé à 7h00 du matin à la station de bus de Tunis. Il a été obligé par la police de reprendre le bus en partance Tozeur à 11h00 du matin.

- Idem pour Fethi Titay

Fethi Titay de la section de Gafsa a subi le même traitement. Séquestrations à la station de louage, contrôle de papier puis chemin de retour forcé à Gafsa.

- Blocage des membres du comité de Nafta

Les membres du comité de la section de Nafta en route pour Tunis ont été bloqués sur la voie publique au niveau de la ville de Gafsa.

- Des congressistes de Sousse et de Monastir empêchés de se déplacer

La police de la ville de Sousse a arrêté la voiture transportant Mr. Jamel M’Salem, Président de la section de Sousse, Mme Rekaya Baazaoui et Abderrazak Athmouni membre du comité de la même section ainsi que Mme Hamida Dridi, Secrétaire Générale de la section de Monastir et Abdelmajid M’Sallemi bloqués par un barrage avant même de quitter Sousse.

- Le café « l’Univers » fermé

acte despotique sans précédent
Les autorités ont donné l’ordre vers 14h30 de fermer le café l’Univers au centre de la capitale pour empêcher les congressistes et les invités de la Ligue interdits d’accéder au local central de se réunir.

- Tous les cafés de l’entourage du siège ont été fermés

Tous les cafés de l’entourage du siège central de la Ligue ont été fermés sur l’ordre de la police et ce pour empêcher tous les congressistes et les invités de la Ligue de se retrouver ensemble après leur refoulement.
Les militants de Mateur bloqués par la police
Les membres du Comité de la section de Mateur ont été empêché par plusieurs agents de l’ordre de quitter la ville et rejoindre la capitale pour assister aux travaux du 6ème congrès.

- Habib Bou’ouni de la section de Sfax Nord intercepté

M. Habib Bou’ouni, membre du comité de la section de Sfax Nord a été intercepté par la police à son approche du local central de la Ligue

- Maître Nejib Hasni empêché d’arriver à Tunis

Maître Nejib Hasni, et un ami qui l’accompagnant à Tunis pour des contrôles médicaux nécessaires avant une intervention chirurgicale ont été bloqués, au niveau de la ville de Testour.

- Le comité de section de Hamma-Lif - Zahra - Radès

Ridha Barakati, Abdallah Garram, Lassaad ben Sliman, Jamel Malki et Moncef Chrigui, membres du comité de la section Hamma-Lif - Ezzahra - Radès ont été empêché d’arriver au local central de la Ligue et de participer au 6ème Congrès National.

- Message de solidarité de Mr Yves Steiner

Je m’imagine la situation sur place. Toute ma solidarité avec la LTDH. Amitiés. Yves STEINER.

- Violences et agressions verbales obscènes contre des membres du comité directeur devant les invités étrangers

Les membres du Comité Directeur Souhayr Belhassen, Hatem chaabouni, Abderrahman Hdhili, Balkis Allagui et Abdellatif Baili ont été physiquement et verbalement agressés par les agents de police. Ces scènes de violence inouïe se sont déroulées devant la délégation européenne Hélène Flautre que les membres du Comité Directeur voulaient accueillir derrière les barrages les empêchant d’accéder au local central.
Les amis marocains et d’autres invités étrangers ont été également agressés et bloqués par les barrages de la police alors qu’ils étaient accompagnés par Mokhtar Trifi Président de la Ligue.
Mme Khadija Cherif, ex-membre du comité directeur de la LTDH et militante associative a été giflée et agressée verbalement par des agents utilisant un langage ordurier.

Flash infos Sur les évènements du 27 mai (Suite)

Le secrétaire Général de la Section de Kebili refoulé

Les policiers ont intercepté Mohamed B Zaïed Secrétaire Général de la Section de Kébili à son arrivée à Tunis. Sans autre forme de procès, ils l’ont forcé à rebrousser chemin et à prendre une voiture de louage à destination de Kébili.

Le Président de la Section de Sfax-Sud
refoulé à l’entrée de l’auto-route

Vers 13h30, et alors que Lassaâd Jamoussi Président de la section de Sfax-Sud arrivant de Sfax, s’apprêtait à s’engager sur l’auto-route M’Saken / Tunis, il est stoppé par les policiers qui l’ont forcé à reprendre le chemin de Sfax.
Habib Bou’ouni, membre du comité de la section de Sfax-Nord, a pu voyager sur Tunis et arriver jusqu’aux abords du siège de la Ligue à El Omrane. Là, il a été refoulé à l’un des barrages dressés par les policiers.

Michel Tubiana, Envoyé de la Plate-forme civile Euro-Med

Michel Tubiana, refoulé par la police à l’un des barrages dressés à l’entrée des rues menant au siège de la Ligue, était venu à Tunis pour représenter la LDH et la FIDH. Il était également mandaté par la Plateforme Civile Euro-Med. Mourad Allal, Coordinateur de la Plateforme avait, l’avant-veille du Congrès, envoyé à la Ligue une lettre de soutien et de solidarité.

Hichem Sekik et Mahmoud Ben Romdhane mandatés
par ATTAJDID et par l’Initiative Démocratique

Parmi les représentants de partis et mouvements politiques refoulés le samedi 27 mai aux abords du siège de la Ligue, figurent MM Hichem Sekik, mandaté par ATTAJDID et Mahmoud Ben Romdhane, représentant l’Initiative / Entente Démocratique et Progessiste.

Tunis : Mouvements de Solidarité avec la LTDH

L’Initiative / Entente Démocratique et Progressiste a publié le 23 mai une déclaration dénonçant les agissements du pouvoir contre la LTDH et ses tentatives de paralyser ses activités. Elle réclame la levée de toutes les mesures répressives et le droit de la Ligue de mener librement ses activités et de tenir son VIème congrès.
Le « Mouvement du 18 Octobre » a publié une déclaration appelant tous les défenseurs des libertés et des Droits de l’homme à soutenir activement la LTDH, et s’élevant contre les agressives permanentes des autorités contre la Ligue et ses militants et contre l’ensemble de la société civile. Elle soutient le droit de la Ligue à tenir normalement son VIème congrès.
L’Initiative / Entente Démocratique et Progressiste a tenu le vendredi 26 au siège de Ettajdid à Tunis un meeting de solidarité avec la Ligue et de soutien à son droit de tenir son VIème congrès national et de mener normalement ses activités aux niveaux régional et national. Mr. Mokhtar Trifi, Président de la Ligue a pris la parole et informé le public des derniers développements. De nombreux membres du comité Directeur de la Ligue étaient présents, ainsi qu’un certain nombre de militants du grand Tunis.

Lire la suite
communique