Coopération FIDH / Carrefour

Pour veiller au respect des droits fondamentaux par ses fournisseurs, le groupe Carrefour s’est tourné vers la FIDH dès 1997, à un moment où les partenariats entreprise/ONG étaient peu courants. Cette coopération s’est concrétisée dès 2000 par l’adoption d’une Charte sociale, d’un mécanisme de contrôle et la création de l’association Infans (association de loi 1901) qui offre un cadre aux travaux conjoints. Cette approche fut novatrice et largement reconnue comme telle. La charte avec sa grille d’audit a été actualisée en 2005. Après une première période centrée sur les audits sociaux jusqu’en 2002, le mandat de l’association Infans a évolué, la priorité étant désormais le renforcement d’une approche réglementaire concernant la responsabilité des entreprises et la formation, pour le moment au Bangladesh, de dirigeants et travailleurs aux normes internationales du travail et aux autres droits de l’Homme.

Nos vidéos