Justice maintenant ! Ratifier pour protéger tous les droits de l’Homme

Protocole PIDESC

Un nombre incalculable de gens dans le monde souffre de violations de leurs
droits économiques, sociaux et culturels, dont des violations de leurs droits
au logement, à la nourriture, à l’eau, à des installations sanitaires, à la
santé, au travail et à l’éducation. La discrimination dans l’accès aux services
publics tels qu’à la santé, à l’éducation ou au système de distribution
alimentaire, le travail sans protection sociale et les expulsions forcées ne
sont que quelques exemples des abus auxquels font face de nombreuses personnes.
L’accès à la justice est un droit pour toutes les victimes, mais dans certaines
parties du monde, les gens ne peuvent pas obliger les gouvernements, sociétés
et autres, à rendre des comptes en cas de violations. Dans de nombreux pays,
certains voire aucun des droits économiques, sociaux et culturels ne sont
reconnus par la loi ou applicables, laissant aux gens peu d’espoir d’obtenir un
recours efficace. Quand ils existent, les recours peuvent également être
inefficaces ou mal appliqués.

Les Nations Unies ont créé un nouveau mécanisme international, au travers du
Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits économiques,
sociaux et culturels (Protocole facultatif). Une fois en vigueur, le Protocole
facultatif permettra aux gens dont les droits économiques, sociaux et culturels
sont violés et qui se voient refuser un recours dans leurs pays, d’obtenir
justice au niveau international. Cela influencera également les décisions
rendues par les tribunaux aux niveaux régional et national, et offrira aux gens
de nouvelles opportunités pour défendre les droits économiques, sociaux et
culturels dans leurs propres pays.

Signez la
pétition en soutien au Protocole facultatif. Agissez maintenant !

Lire la suite
communique