Changement Climatique : les communautés locales demandent justice aux entreprises responsables

23/09/2021
Communiqué
en es fr

Paris, Santiago, Bogota, Quito - 23 septembre 2021 - Aujourd’hui, des communautés affectées par la crise environnementale à travers l’Amérique latine, la FIDH et ses organisations membres* annoncent le dépôt d’une série d’actions en justice. Deux d’entre elles sont déposées aujourd’hui au Chili et en Colombie, contre des entreprises, pour leurs activités nocives et polluantes et pour leur contribution au changement climatique. Cet événement marque le lancement de #SeeYouInCourt, une campagne d’ampleur mondiale visant à multiplier les recours de ce type et à faire du droit à un environnement sain un droit humain internationalement reconnu. En effet, #SeeYouInCourt ne se limite pas à un hashtag ou aux effets d’annonces d’une campagne de communication : il s’agit de marquer le lancement d’une série d’actions visant à demander des comptes aux entreprises nuisibles à l’écologie. Leurs pratiques empêchent des dizaines de milliers de communautés dans le monde, de vivre dans un environnement sain, sûr et propre.

Pour découvrir notre kit de communication, n’hésitez pas à vous manifester en contactant l’équipe #SeeYouInCourt : mondialisation@fidh.org !

"L’argent ne peut pas tout : la nature n’a pas de prix et sa destruction cause des dommages perpétuels et irréparables. La défendre, c’est dénoncer les impacts sociaux, économiques et spirituels que les entreprises ont causés par sa destruction, mettant en danger la survie de notre peuple."

Luis Misael Socarras Ipuana, défenseur des droits et leader des communautés Wayuu de la Guajira, en Colombie.

Depuis plus d’un an, nous lançons des actions contentieuses coordonnées contre des multinationales impliquées ou des États qui les laissent faire. Aujourd’hui, deux nouvelles actions que nous espérons déterminantes sont déposées.

→ Au Chili, l’Observatorio Ciudadano et deux autres organisations introduisent aujourd’hui une action en protection contre les impacts environnementaux et climatiques et les épisodes d’intoxication massive causés par les centrales électriques au charbon, principalement d’AES Gener, et l’incapacité des autorités environnementales à contrôler adéquatement leurs émissions.

→ En Colombie, le CAJAR, ainsi qu’un groupe de communautés locales, saisissent la Commission inter-américaine des droits humains face au risque de dommages irréparables causés par le détournement de la rivière Arroyo Bruno et son exploitation pour permettre l’expansion de la plus grande mine de charbon à ciel ouvert d’Amérique latine, Carbones del Cerrejón.

"Face à la complaisance de l’État et au manque d’engagement, même la plus élémentaire, de la part des entreprises responsables des émissions de gaz à effet de serre qui provoquent des changements climatiques ayant de graves répercussions sur les droits humains, nous avons décidé de saisir la justice en dernier recours pour empêcher que cela ne se produise."

M. José Aylwin, directeur de l’Observatorio Ciudadano, l’organisation membre de la FIDH au Chili.

La campagne #SeeYouInCourt vise à mettre en place des ressources permettant la multiplication des contentieux du même type à l’échelle internationale : accompagnement d’organisations locales par la FIDH, développement de l’expertise judiciaire, mise à disposition d’un guide complet sur les voies de recours disponibles, constitution d’un réseau d’ONG pour favoriser l’échange et le soutien, etc. Pour soutenir la multiplication des actions en justice contre les entreprises polluantes, la FIDH invite le grand public à participer au financement de nouvelles actions.

Car si freiner la destruction de la planète et le dérèglement climatique constituent les plus grands défis de notre époque, la responsabilité des entreprises reste à ce jour un des angles morts des politiques environnementales. Il est urgent de renforcer les dispositifs et la jurisprudence permettant d’adresser la responsabilité des industriels dans leur impact sur l’environnement.

Il est par ailleurs devenu essentiel de lier la défense des droits humains aux politiques environnementales pour amener les industriels à assumer leurs responsabilités. Grâce à la multiplication de ces actions en justice intentées par des communautés affectées par l’action de ces sociétés transnationales, qui détruisent la planète en toute impunité, la campagne vise à obtenir réparation et à faire progresser la lutte internationale pour la reconnaissance du droit de vivre dans un environnement sain.

" La protection de la planète et la lutte contre la crise climatique sont deux des plus grands défis de notre temps. Les États doivent entendre les demandes des communautés pour reconnaître le droit humain à un environnement sain. Ils doivent mieux réguler les entreprises quant aux impacts de leurs activités."

Alice Mogwe, présidente de la FIDH.

Le lancement de la campagne #SeeYouInCourt intervient dans un contexte de débats déterminants au sein des institutions internationales - notamment aux Nations unies et lors de la COP26-, concernant la crise environnementale. Une manière de prendre part aux échéances qui marqueront cette fin d’année 2021, et de peser dans les débats.
Les catastrophes environnementales, le changement climatique, les conflits autour des ressources naturelles et l’épuisement des ressources alimentaires ont des conséquences directes sur le droit à la santé, le droit à l’eau, le droit à l’alimentation, le droit au logement et, plus généralement, le droit à une vie digne. C’est pourquoi la FIDH s’engage résolument pour que le droit à un environnement sain soit reconnu et défendu comme un “nouveau” droit humain à part entière.

Pour voir la conférence de presse, cliquez ici.

#SeeYouInCourt

Pour découvrir notre kit de communication, n’hésitez pas à vous manifester en contactant l’équipe #SeeYouInCourt : mondialisation@fidh.org !

Contact presse France
Marc de Boni : +33 6 72 28 42 94 | mdeboni@fidh.org | @MarcdeBoni

Lire la suite
communique