En matière de violences sexuelles et basées sur le genre, les mots comptent

Paris, La Haye – Aujourd’hui, la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) lance un nouveau glossaire mettant en lumière la terminologie essentielle en matière de violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG). La publication de 115 pages, disponible en anglais, français et espagnol (bientôt disponible en arabe et en persan) se veut un outil indispensable afin d’informer et d’accompagner les chercheur.euses, juristes, avocat.es, journalistes et autres personnes pour qui l’utilisation d’un langage approprié est essentielle afin d’accomplir leur travail de documentation, de dénonciation, de sensibilisation, de contentieux lié à de telles violences, ainsi que de soutien aux victimes de VSBG.

Inscrivez-vous à l’événement de lancement ici : → https://bit.ly/3lLhpeo

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et le commencement des 16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence basée sur le genre, la FIDH publie le document « Violences sexuelles et basées sur le genre : Un glossaire de A à Z » afin de faciliter la compréhension de 61 termes clés liés aux VSBG, le contexte dans lequel de telles violences peuvent survenir, ainsi que les standards devant être respectés lors d’interactions avec les survivant.es.

« Alors que les mots peuvent contribuer à apporter aux survivant.es de violences sexuelles et basées sur le genre une certaine forme de visibilité, vérité et justice, ils peuvent aussi discriminer, revictimiser et détruire. Il est essentiel d’utiliser les bons mots, de la bonne manière et au bon moment. »

Guissou Jahangiri, Vice-Présidente de la FIDH et Directrice d’Open ASIA/ Armanshahr.

Des millions de personnes dans le monde sont affectées par les violences sexuelles et basées sur le genre, tant les femmes et les filles que les hommes, les garçons et les minorités de genre. Ces violences prévalent en temps de paix comme en temps de guerre. Elles sont directement liées aux inégalités structurelles entre les genres, et particulièrement à la domination des hommes sur les femmes. Malgré leur nature généralisée, très peu de victimes reçoivent la protection, la reconnaissance ou la justice dont elles ont besoin.

Avec cette publication, la FIDH vise à contribuer à remédier à la sous-documentation et au manque d’enquête et de poursuite des VSBG – une carence en partie enracinée dans une incompréhension généralisée sur ce que sont les VSBG, le contexte dans lequel de telles violences peuvent survenir et la manière d’interagir avec les survivant.es. Ce glossaire est donc un manuel pratique et représente un point de départ pour ceux et celles impliqué.es dans la documentation, la sensibilisation, le contentieux, ou qui mènent un plaidoyer sur cette question. Il cherche à identifier et à clarifier les définitions clés avec lesquelles les praticien.nes travaillant sur les violences sexuelles et basées sur le genre doivent être familier.es.

Alors que de plus en plus de gens s’efforcent de comprendre la nature, la portée et les conséquences de ces violences, il est important de reconnaître que les mots ont un impact puissant – du « consentement » aux « tests de virginité », en passant par les « crimes de guerre » le « féminicide » et le « genre ». Il est tout aussi essentiel de s’assurer que les standards internationaux – tels que le principe de « ne pas nuire » ou la « confidentialité » - soient bien compris et respectés lors de toute interaction avec les survivant.es de VSBG.

La FIDH a l’honneur d’organiser aujourd’hui un événement en ligne pour lancer le glossaire et de réunir des experts locaux et internationaux sur les VSBG afin d’échanger sur les défis rencontrés dans leur travail et sur la manière dont le glossaire pourrait contribuer à les relever. Le séminaire se tiendra entre 15:00 et 16:30 (GMT+1). Vous pouvez vous enregistrer ici : https://bit.ly/3lLhpeo

Intervenant.es :
Adriana Benjumea, Directrice de la Corporación Humanas en Colombie
Alix Vuillemin Grendel, Conseillère principale en plaidoyer, Women’s Initiatives for Gender Justice
Annika Markovic, Ambassadrice de la Suède aux Pays Bas, International Gender Champion à La Haye
Chris Dolan, Directeur de Refugee Law Project
Guissou Jahangiri, Vice-Présidente de la FIDH et Directrice d’OPEN ASIA/Armanshahr
Patricia V. Sellers, Conseillère spéciale sur les questions de genre du Bureau du Procureur de la Cour pénale internationale
Paul van den Ijssel, Représentant permanent des Pays-Bas à la CPI et à l’OIAC
Yosra Frawes, Présidente de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates et Responsable du Bureau MENA à la FIDH

Modératrice :
Dorine Llanta, Chargée de programme à la Représentation permanente de la FIDH à la CPI

Contact presse :
Eva Canan : +33 6 48 05 91 57 / ecanan@fidh.org / http://twitter.com/EvaCanan

Lire la suite
rapport