Tribunaux nationaux

Les tribunaux des pays dans lesquels les crimes les plus graves sont commis ont une compétence première pour les juger.

La FIDH œuvre pour le renforcement d’une bonne administration de la justice et le fonctionnement indépendant et impartial des tribunaux, dans le cadre du rétablissement de l’État de droit.

La FIDH travaille ainsi pour que les crimes les plus graves soient incriminés en droit national et fassent effectivement l’objet de poursuites au niveau national.

La FIDH soutient directement des victimes de crimes internationaux dans leur quête de justice et de réparations, et se constitue parfois partie civile en tant qu’organisation, dans les procédures nationales contre les auteurs des crimes les plus graves, en particulier en Guinée, en Côte d’Ivoire, au Mali et en République centrafricaine.

Actualités

Nos vidéos