La FIDH se mobilise pour les 35 ans de la Convention CEDAW

16/12/2014
Communiqué
ar en es fa fa fr ru

La Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) fêtera ses 35 ans le 18 décembre. A cette occasion, la FIDH a souhaité la promouvoir et diffuser son texte au travers d’outils originaux et créatifs dessinés par des étudiantes de l’École des Arts Décoratifs de Paris. Cet instrument universel a déjà permis de réaliser d’immenses avancées pour les droits des femmes dans le monde et reste aujourd’hui plus pertinent que jamais.

« En cette période particulièrement critique pour les droits des femmes, la FIDH tient à affirmer son engagement contre le sexisme et la misogynie. Alors que nous assistons aujourd’hui dans de nombreux États à de graves menaces de reculs, beaucoup de combats restent à mener et le respect de la CEDAW s’impose plus que jamais », a déclaré Karim Lahidji, président de la FIDH.

La Convention CEDAW est la référence universelle pour la protection des droits des femmes dans le monde. Elle a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies en 1979 et est aujourd’hui ratifiée par la quasi-totalité des États, pour certains avec des réserves. En invoquant ses dispositions, des militantes et militants ont pu obtenir d’importantes avancées dans leurs pays respectifs : abolition de lois discriminatoires, augmentation de la représentation des femmes dans les instances politiques, adoption d’un âge minimum au mariage, accès au planning familial, interdiction des mutilations génitales féminines...

Télécharger nos livrets, cartes postales et affiches

Pour fêter le 35ème anniversaire de la CEDAW, la FIDH publie des affiches, livrets et cartes postales. « Nous sommes très heureux de partager ces outils avec toutes celles et ceux qui - dans le monde - s’engagent dans la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des sexes. La FIDH continuera à se mobiliser sans relâche, aux côtés des ONG nationales, pour la ratification sans réserve de la CEDAW – et de son Protocole – et sa pleine mise en œuvre en droit et dans les faits » a affirmé Khadija Cherif, responsable du Groupe d’action sur les droits des femmes de la FIDH.

GIF - 253.1 ko
Lire la suite
communique