Tchad : Harcèlement à l’encontre de la Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme

04/05/2021
Appel urgent

TCD 002 / 0521 / OBS 055
Harcèlement /
Entraves à la liberté d’association
Tchad
4 mai 2020

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et la FIDH, vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Tchad.

Description de la situation :

L’Observatoire a été informé du harcèlement à l’encontre de la Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme (LTDH), une ONG de défense et de promotion des droits humains, œuvrant pour la bonne gouvernance au Tchad, en Afrique et dans le monde.

Depuis le 26 avril 2021, date à laquelle huit véhicules de police ont encerclé ses bureaux, la LTDH fait l’objet d’une surveillance accrue de la part des autorités tchadiennes, et ses membres ont vu leur accès aux locaux de l’ONG limité en raison de la présence quotidienne de policiers dès 6h du matin. Cette surveillance intervient à la suite de la passation inconstitutionnelle du pouvoir subséquente au décès du Président tchadien Idriss Déby Itno, le 20 avril 2021. Dans ce contexte, des manifestations ont été organisées les jours suivants par des membres de l’opposition et de la société civile et ont été violemment réprimées par les autorités tchadiennes, provoquant au moins neuf morts, une cinquantaine de blessés, ainsi que des centaines d’arrestations.

Déjà en novembre 2020, la LTDH a été victime d’actes de harcèlement de la part des autorités tchadiennes dans le cadre de la tenue du deuxième Forum National Inclusif organisé par le Président défunt, et boycotté par une grande partie de l’opposition et des organisations de la société civile tchadienne, y compris par la LTDH. À la suite de leur participation à la mise en place du forum alternatif « Forum Citoyen 2020 », des membres de la LTDH ont été victime de harcèlement et d’intimidations, et les locaux de l’ONG ont été encerclés.

L’Observatoire dénonce ces actes de harcèlement envers la LTDH qui ne semblent viser qu’à entraver le bon fonctionnement de l’organisation et à sanctionner les activités légitimes de défense des droits humains menées par ses membres, en particulier dans le contexte de crise politique actuel dont le Tchad fait l’objet. L’Observatoire appelle les autorités militaires tchadiennes à mettre un terme à toute forme de harcèlement, y compris au niveau judiciaire, à l’encontre de l’ensemble des défenseurs des droits humains au Tchad.

Actions requises :

L’Observatoire vous prie de bien vouloir écrire aux autorités militaires tchadiennes en leur demandant de :

i. Garantir en toutes circonstances l’intégrité physique et le bien-être psychologique des membres de la LTDH et de l’ensemble des défenseurs des droits humains au Tchad ;

ii. Mettre un terme à toute forme de harcèlement, y compris au niveau judiciaire, à
l’encontre de la LTDH, de ses membres, et de l’ensemble des défenseurs des droits
humains au Tchad afin qu’ils puissent mener leurs activités quotidiennes et de défense2 des droits humains librement et sans entrave.

Adresses :

• M. Mahamat Ahmat Alhabo, Ministre de la Justice, Email : contact@minjustchad.org
• M. Acheick Ibn Oumar, Ministre de la Réconciliation et du Dialogue, Twitter : @Acheikh
• Mission permanente de la République de Tchad auprès du Royaume de Belgique, des
Pays Bas, du Grand-Duché de Luxembourg, du Royaume Uni et Représentation Permanente
auprès de l’Union Européenne et du Groupe Afrique Caraïbes et Pacifique, Belgique. Email :
contact@ambassadedutchad.be
Prière d’écrire également aux représentations diplomatiques du Tchad dans vos pays
respectifs.

***
Paris-Genève, le 4 mai 2021

Merci de bien vouloir informer l’Observatoire de toutes actions entreprises en indiquant le code de cet appel. L’Observatoire, partenariat de la FIDH et de l’OMCT, a vocation à protéger les défenseurs des droits de l’Homme victimes de violations et à leur apporter une aide aussi concrète que possible. La FIDH et l’OMCT sont membres de ProtectDefenders.eu, le mécanisme de l’Union européenne pour les défenseurs des droits de l’Homme mis en œuvre par la société civile internationale.

Pour contacter l’Observatoire, appeler La Ligne d’Urgence :

• E-mail : Appeals@fidh-omct.org
• Tel. OMCT : +41 22 809 49 39
• Tel FIDH : +33 1 43 55 25 18

Lire la suite
appelobs