Honduras : assassinat du leader autochtone Lenca Pablo Hernández

20/01/2022
Appel urgent
en es fr

HND 001/ 0122/ OBS 003
Meurtre
Honduras
19 janvier 2022

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains, un programme conjoint de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et de la FIDH, sollicite votre intervention urgente dans la situation suivante au Honduras.

Description de la situation :

L’Observatoire a reçu avec beaucoup d’inquiétude des informations sur l’assassinat du leader autochtone Lenca Pablo Hernández, défenseur du droit à la terre et à l’environnement, président du Réseau d’agroécologistes de la Biosphère Cacique Lempira Señor de Las Montañas, directeur de Radio Tenán, "La Voz Indígena Lenca", membre du Réseau des défenseurs des droits humains du département de Lempira et promoteur de l’Université autochtone et des peuples.

Le 9 janvier 2022, des inconnus ont tué Pablo Hernández avec des armes à feu dans la municipalité de San Marcos de Caiquín, département de Lempira. Suite à ses dénonciations, en tant que journaliste communautaire, de violations des droits humains et d’actes de corruption de l’administration de la municipalité de San Marcos de Caiquín, qui seraient liés à la pandémie de COVID-19, Pablo Hernández a été la cible d’attaques et de menaces, qu’il a publiquement dénoncées. De même, en février 2021, l’installation électrique de Radio Tenán, "La Voz Indígena Lenca" a été sabotée par des inconnus, empêchant la rediffusion des programmes radio. Malgré ces attaques, qui constitueraient des représailles pour son travail de dénonciation et de défense des droits humains, les autorités n’ont pris aucune mesure pour garantir sa sécurité.

L’Observatoire condamne avec véhémence l’assassinat de Pablo Hernández et exprime sa plus grande préoccupation quant au climat de persécution et d’attaques contre ceux qui défendent la terre, l’environnement et les droits des peuples autochtones au Honduras.

L’Observatoire exhorte les autorités honduriennes, en particulier la Direction des enquêtes de la police et la police nationale, à mener une enquête immédiate, approfondie et impartiale sur le meurtre de Pablo Hernández afin d’identifier les responsables et d’appliquer les sanctions prévues par la loi.

L’Observatoire exhorte les autorités compétentes à prendre les mesures nécessaires pour garantir la sécurité et l’intégrité physique et psychologique de tous les défenseurs des droits humains au Honduras et à mettre en œuvre des politiques de protection et de reconnaissance publique du travail légitime qu’ils effectuent.

Action requise :

Veuillez écrire aux autorités honduriennes pour leur demander instamment de :

i. Mener une enquête indépendante, immédiate, approfondie et impartiale sur l’assassinat de Pablo Hernández, afin d’en identifier les auteurs intellectuels et matériels, de les traduire devant un tribunal compétent, indépendant et impartial, et d’appliquer les sanctions pénales et/ou administratives prévues par la loi. L’enquête doit privilégier l’hypothèse selon laquelle ce crime est le résultat de ses activités de défense des droits humains, comme l’établissent les normes internationales en la matière ;

ii. Adopter immédiatement toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité et l’intégrité physique et le bien-être psychologique de tous les défenseurs des droits humains au Honduras ;

iii. Mettre fin à tous les types d’attaques et de harcèlement, y compris au niveau judiciaire, à l’encontre de tous les défenseurs des droits humains au Honduras ;

iv. Mettre en œuvre des politiques de reconnaissance, y compris la reconnaissance publique par le président de la République et d’autres hauts fonctionnaires, de l’importance du travail légitime réalisé par les défenseurs des droits humains au Honduras.

Adresses :

M. Juan Orlando Hernández, Président de la République. Courriel : diseloalpresidente@presidencia.gob.hn, info@presidencia.gob.hn
Mme Jackeline Ancheta, Secrétaire d’Etat à la justice, aux droits humains, à la gouvernance et à la décentralisation. Courriel : observatorio@sdhjgd.gob.hn
M. Oscar Chinchilla, Procureur général de la République. Courriel : suazog@mp.hn
M. Danilo Morales, directeur général du Système de protection des défenseurs des droits humains, des journalistes, des communicateurs sociaux et des opérateurs de justice. Courriel : proteccion.ddhh.hn@gmail.com
Mme Blanca Sarahy Izaguirre Lozano, Commissaire national aux droits humains. E-mail : consultorinternacionalhn1@gmail.com ; central@conadeh.hn
M. Rolando Edgardo Argueta Pérez, Président de la Cour suprême de justice. Courriel : cedij@poderjudicial.gob.hn ; justiciaenaccion@poderjudicial.gob.hn
Ambassadeur Mario Alberto Fortín Midence, Mission permanente du Honduras auprès des Nations unies à Genève. Courriel : mission@hondurasginebra.ch
Ambassadeur Roberto Ochoa Madrid, ambassade du Honduras à Bruxelles. Courriel : ambassade.honduras@chello.be
Ambassadeur Luis Cordero Montoya, Ambassade du Honduras auprès de l’OEA. Courriel : honduras@oas.org

Veuillez également écrire aux représentations diplomatiques du Honduras dans vos pays respectifs.

***

Genève-Paris, 19 janvier 2022

Veuillez nous informer de toute action entreprise en citant le code de cet appel dans votre réponse.

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains (l’Observatoire) est un programme créé en 1997 par l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et la FIDH et vise à intervenir pour prévenir ou remédier à des situations concrètes de répression contre les défenseurs des droits humains. L’OMCT et la FIDH sont toutes deux membres de ProtectDefenders.eu, le mécanisme de défense des droits humains de l’Union européenne mis en œuvre par la société civile internationale.

Pour contacter l’Observatoire, veuillez contacter la Hotline :

● E-mail : Appeals@fidh-omct.org
● Tel. OMCT : + 41 22 809 49 39
● Tel. FIDH : + 33 1 43 55 25 18

Lire la suite
appelobs