Publication d’un rapport du Groupe d’action judiciaire de la FIDH sur l’affaire Hissène Habré

A l’occasion de la réunion du Comité international pour le jugement équitable de Hissène Habré à Dakar, les 24 et 25 novembre 2008, et alors qu’aucune suite n’a encore été donnée à la plainte déposée le 16 septembre 2008 devant le Procureur général du Tribunal de grande instance de Dakar, la FIDH publie un rapport sur l’affaire Hissène Habré.

Ce rapport retrace plus de 10 ans de combat mené par les victimes tchadiennes et sénégalaises avec le soutien de la FIDH et de ses organisations membres au Tchad et au Sénégal pour qu’enfin Hissène Habré puisse répondre de ses actes.

Des membres du Bureau international de la FIDH et des amis de la FIDH ont tenu à témoigner du caractère symbolique que revêtirait l’ouverture de ce procès :

***

« La comparution de personnages tels qu’Hissène Habré devant une cour de justice donne de l’espoir aux victimes d’autres pays ayant connu des oppresseurs semblables. Tous ceux qui mettent à mal les droits des individus doivent être conscients qu’ils auront un jour ou l’autre à rendre compte de leurs actes face à la justice de l’humanité. »
- Shirin Ebadi, prix Nobel de la Paix 2003

***

« Es imperativo de justicia que Senegal procese a Hissène Habré con todas las garantías del debido proceso. Las víctimas de tortura en Chad no pueden seguir esparando. La universalización de la justicia es un avance para la humanidad en la lucha contra la impunidad. »
- Francisco Soberon, Représentant de la FIDH auprès de l’OEA et Directeur exécutif de Asociación Pro Derechos Humanos - APRODEH (Pérou)

***

« Enfin, un tyran sanguinaire africain devant les juges d’un autre Etat africain, sur la base de la compétence universelle, pour répondre à ses graves accusations sur des violations massives des droits de l’Homme alors qu’il était au pouvoir.
Bien sûr c’est une avancé, mais les autres notamment les chefs des Etats élus d’une manière démocratique qui sont accusés de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité en Palestine occupée, en Irak, en Afghanistan, en Tchétchénie.........Quand répondront-ils de leurs actes ? »

- Karim Lahidji, Vice-Président de la FIDH et Président de la Ligue pour la défense des droits de l’Homme en Iran

***

« Hissene Habre and Universal Jurisdiction -
The point about universal jurisdiction is that it must be truly universal. Africans have a right to be upset about the fact that the first six cases pending in the International Criminal Court are all against African defendants. But universal jurisdiction is broader than the ICC. It must reach Americans guilty of giving a green light to torture, French officials complicit in the Rwandan genocide and Serbian officers using rape as a weapon of war. And it must deal with former Presidents guilty of horrendous massacres, wherever these may have taken place. The trial of Hissene Habre in Senegal will demonstrate that universal jurisdiction is not just a white man’s game. In doing so, it will advance the cause of justice in the whole world. »

- Peter Weiss, FIDH Vice-President and Vice-President of the Center for Constitutional Rights (USA)

Lire la suite
rapport