Affaire du Probo Koala : Cinq ans après ce drame, absence de sanction des responsables et de réparation effective pour les victimes

Dans la nuit du 19 août 2006, 528m3 de déchets toxiques provenant des cales du navire « PROBO KOALA », affrété par la société européenne TRAFIGURA, étaient déversés à l’air libre dans une dizaine de sites du district d’Abidjan sans aucune forme de traitement. Cinq ans après, les nombreuses victimes de ce drame n’ont toujours pas obtenu justice ni réparation pour les graves préjudices subis.

Aucune des juridictions saisies par les victimes, en Côte d’Ivoire, en France, en Angleterre, aux Pays-Bas, n’a, à ce jour, sanctionné les plus hauts responsables, répondant au besoin de vérité et de justice des victimes de ce drame. En outre, toutes les victimes de cette catastrophe environnementale et humaine n’ont pu bénéficier des millions d’euros d’indemnisation versés par TRAFIGURA suite à des accords conclus à l’amiable avec le gouvernement ivoirien ainsi qu’un cabinet d’avocats londonien, représentant une partie des victimes.

La FIDH, la LIDHO et le MIDH ont publié en avril 2011 un rapport, qui dresse un bilan du traitement du dossier par la justice ivoirienne, présentant également les autres procédures engagées à l’étranger, qui illustrent les nombreux obstacles auxquels demeurent confrontées les victimes ivoiriennes oubliées.

Lire la suite
communique