Lettre ouverte à monsieur ben ali, président de la Tunisie

19/06/1998
Communiqué

la fidh est vivement preoccupée par les pressions et intimidations dont est victime le journaliste taoufik ben brik, intervenues après la publication, le 12 juin, d’un article de sa plume concernant la situation des droits de l’Homme en tunisie dans le journal français la croix.

en effet, monsieur taoufik ben brik a ete arrêté le jeudi 18 juin dans la matinee, a son domicile, a tunis. la fidh a toutes les raisons de penser que cette arrestation est en relation directe avec la parution de cet article, qui dresse un tableau des atteintes a la liberté d’expression prévalant actuellement en Tunisie.

monsieur taoufik ben brik a ensuite ete libéré le même jour, en fin de matinée, après avoir été reçu par le secretaire d’etat aux affaires interieures. ce dernier l’a prié de changer de métier et de présenter un projet relatif a une nouvelle activité dans les trois jours.

monsieur taoufik ben brik est un journaliste independant depuis huit ans ; il est notamment correspondant du journal la croix depuis quelques mois.

la fidh condamne les pressions dont il est la cible, qui visent à le contraindre à interrompre sa carrière de journaliste. elle considère que ces faits constituent une violation des libertés d’opinion et d’expression, pourtant garanties tant par la déclaration universelle des droits de l’homme que par les instruments internationaux de protection des droits de l’homme liant la Tunisie.

la fidh appelle une fois encore les autorités tunisiennes a garantir l’exercice des libertés fondamentales, notamment le droit d’exprimer et échanger idées et opinions sans entrave aucune.

Lire la suite
communique