Tunisie : La parité n’est pas négociable !

25/04/2014
Communiqué

« Le principe de la parité n’est pas négociable ». C’est ce qu’a exprimé une délégation d’organisations tunisiennes conduite par la présidente d’honneur de la FIDH Mme Souhayr Belhassen lors d’un entretien avec le Président de l’Assemblée nationale constituante le 23 avril 2014 à Tunis.

La délégation a fait part des appréhensions de la société civile tunisienne quant à des tentatives de remettre en cause le principe de la parité sur les listes électorales. Des centaines de personnes s’étaient rassemblées devant le siège de l’ANC le même jour pour exprimer leurs inquiétudes.

rencontre_psdt_ANC_tunisie

***

De gauche à droite : Faïza Zouaoui Skandrani (Egalité et Parité), Sana Ben Achour (Beity pour les femmes sans domicile), Mustapha Ben Jaafar (Président de l’ANC), Souhayr Belhassen (FIDH), Nihel Ben Amar (Tunisie Vote), Besma Soudani Behaj (Ligues des electrices tunisiennes ), Emna Emna Zahrouni (ATFD) et Halima Jouini (LTDH) au siège de l’Assemblée Nationale Constituante, le 23 avril 2014.

L’article 23 de la loi électorale qui doit être adoptée par l’ANC dans les prochains jours, risque en effet sous la pression de certains membres de l’ANC opposés à la parité de remettre en question l’égalité pleine et entière telle que prescrite dans l’article 46 de la constitution.

Le président de l’Assemblée nationale constituante, Mostapha Benjaafar, s’est montré sensible aux arguments exposés par les différentes représentantes des associations constituants cette délégation.

Lire la suite
communique