Expulsion d’Arafat : la force contre le droit

12/09/2003
Rapport

Le gouvernement Israélien a pris la décision de procéder à l’expulsion de Yasser Arafat tout en en reportant la mise en œuvre.

La FIDH et la LDH condamnent cette nouvelle fuite en avant des autorités israéliennes.

Expulser de son pays un responsable démocratiquement élu par son peuple, c’est adopter une attitude dictée par la force et non par le droit.

Les violences aveugles supportées par les civils israéliens, les assassinats extra judiciaires commis par l’armée israélienne comme le sort dramatique que connaît toute la population palestinienne ne cesseront pas parce que le gouvernement israélien aura désigné son interlocuteur parmi les responsables palestiniens. Tout au contraire, expulser Yasser Arafat ne peut que rendre un peu plus difficile toute perspective de paix et attiser le conflit.

Plus que jamais, il est indispensable que la communauté internationale intervienne et impose un processus qui permette d’en terminer avec les violences et d’ouvrir de réelles négociations.

La FIDH et la LDH demandent aux autorités françaises d’agir en ce sens et d’intervenir auprès des membres de l’Union européenne pour qu’ils manifestent auprès du gouvernement israélien leur opposition résolue à la décision d’expulser Yasser Arafat.

L’Union européenne doit enfin et par tous moyens utiles, prendre toutes ses responsabilités en faveur du droit et de la paix.

Lire la suite
rapport