« Violations des droits de l’Homme : le prix à payer de la révolution égyptienne »

17/05/2011
Rapport
en fr

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) publie son rapport « Violations des droits de l’Homme : le prix à payer de la révolution égyptienne ».

Ce rapport fait suite à une mission d’enquête conduite en Egypte en Mars 2011 pour documenter les principales violations des droits humains perpétrées par les forces de sécurité contre les manifestants au cours du soulèvement populaire.

L’enquête couvre la période comprise entre le 25 janvier et le 11 février 2011, jour de la chute du Président Moubarak et se concentre en particulier sur les villes qui ont connu les plus grandes violences : le Caire, Alexandrie et Suez.

La mission a rencontré des manifestants, des blessés, des familles des victimes, des militants des droits humains, des militants politiques et religieux, des groupes de jeunes, des avocats, des journalistes et des médecins. La mission de la FIDH a également rencontré le Procureur général et son équipe qui ont montré une volonté réelle de coopérer avec les organisations des droits humains concernant les violations commises.

La FIDH a concentré son enquête sur deux catégories de crimes commis par les forces de sécurité lors de la révolte égyptienne : le meurtre et la tentative de meurtre de manifestants pacifiques, et l’arrestation arbitraire et la torture de manifestants.

La FIDH rapporte qu’entre le 25 janvier et le 11 février, 846 personnes ont été tuées et 6.467 ont été blessées, dont plus de 1.000 ont perdu la vue. Les médecins interrogés par la FIDH ont mentionné que les manifestants ont le plus souvent été touchés dans la partie supérieure du corps.

« La mission d’enquête contribuera, nous l’espérons, à mettre fin à l’impunité des plus hauts agents de l’Etat et des services de sécurité impliqués dans la perpétration de graves violations des droits humains sous le régime de Moubarak », a déclaré Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH.

Le procès de plusieurs de ces hauts responsables reprendra devant la cour criminelle du Caire le 21 mai 2011.

Rapport en anglais :

PDF - 706.8 ko
Rapport Egypte Violations des droits humains

Rapport en arabe :

PDF - 439.3 ko
Rapport Egypte Violations des Droits Humains - Arabe
Lire la suite