EGYPTE : le défenseur des droits de l’Homme Alaa Abdel Fattah libéré sous caution

Le 15 septembre 2014, la Cour Pénale du Caire a ordonné la libération provisoire d’Alaa Abdel Fattah, ainsi que Ahmed Abdel Rahman et Wael Metwalli, après plus de trois mois d’emprisonnement.
Alaa Abdel Fatah, militant des droits civils et politiques, faisait la grève de la faim depuis le 18 août. Il devait être jugé à nouveau, avec 24 autres militants condamnés par contumace le 11 juin 2014 à 15 ans d’emprisonnement sur des chefs d’accusation liés à une manifestation devant le Conseil Consultatif (chambre haute) le 26 novembre 2013. Le juge devant présider la reprise du procès s’est récusé à la demande des avocats de la défense. La procédure reprendra lorsqu’un nouveau juge aura été désigné.
La FIDH s’est fortement mobilisée en soutien à Abdel Fattah à travers sa campagne #ForFreedom .
La FIDH se félicite de cette libération provisoire, et appelle les autorités judiciaires égyptiennes à abandonner sans conditions toutes les charges.
Pour de plus amples informations, consulter (en anglais).

Lire la suite
impact