Nouvelles informations - Libération

20/09/2004
Appel urgent

L’Observatoire a été informé que Mme Louisa Saker, Secrétaire générale de l’Association des familles de disparus de Constantine, a été libérée le 20 septembre 2004 au soir.

DZA 001 / 0301 / OBS 018.4

Nouvelles informations :

Mme Saker avait été arrêtée le 20 septembre 2004 dans la matinée, lors de la dispersion violente de plusieurs dizaines de personnes, membres de familles de disparus, qui manifestaient pacifiquement devant le siège provisoire du Comité ad hoc sur les disparus à Constantine.

Selon les informations reçues, Mme Louisa Saker, a été interrogée dans la caserne de la Police judiciaire de la zone palma à Constantine. Elle a été intimidée par des agents des services des renseignements généraux qui ont, notamment, produit un couteau et une bombe lacrymogène devant elle, la menaçant de l’inculper pour troubles à l’ordre public. Mme Saker a été libérée sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle. Le médecin a constaté des traces de violence sur elle, dues à l’intervention des forces de police pendant le rassemblement.

Ces faits s’inscrivent dans le cadre du harcèlement dont fait l’objet Mme Saker depuis plusieurs années, en raison de ses nombreuses prises de position critiques quant à la gestion du dossier des disparus par les autorités algériennes.

M. Hmamlia, frère de disparu, qui avait été arrêté alors qu’il tentait de venir en aide aux personnes malmenées, a également été libéré.

L’Observatoire remercie toutes les personnes, organisations et institutions qui se sont mobilisées en faveur de leur libération.

*****

Paris - Genève, 21 septembre 2004

Merci de bien vouloir informer l’Observatoire de toutes actions entreprises en indiquant le code de cet appel.

L’Observatoire, programme de la FIDH et de l’OMCT, a vocation à protéger les défenseurs des droits de l’Homme victimes de violations et à leur apporter une aide aussi concrète que possible.

L’Observatoire a été lauréat 1998 du prix des Droits de l’Homme de la République Française.

Pour contacter l’Observatoire, appeler La Ligne d’Urgence :
Tel et fax FIDH : 33 (0) 1 43 55 20 11 / 01 43 55 18 80
Tel et fax OMCT : +4122 809 49 39 / 41 42 809 49 29
E.Mail : observatoire@iprolink.ch

Lire la suite
appelobs