Deux présumés tortionnaires devant la justice française

Les frères Mohamed, accusés de crimes de torture et disparitions forcées commis au nom de la lutte anti-terroriste, lors de la guerre civile, sont enfin renvoyés en Cour d’assises, après 10 années de procédure. Sur cette période d’impunité absolue, c’est une première.
La FIDH avait porté plainte en France contre les frères Mohamed en 2003, en soutien à 7 parties civiles algériennes.

Lire plus

Lire la suite
impact