Istanbul accueille le 38e congrès de la FIDH

25/04/2013
Communiqué
ar en es fr ru tr

Le 23 mai, Istanbul deviendra, le temps d’une semaine, la capitale mondiale des droits humains. Plus de 200 ONGs de 130 pays se retrouveront pour débattre et échanger sur un thème actuel : Transitions démocratiques et droits humains : expériences et défis”.

400 défenseurs des droits humains seront présents, dont Shirin Ebadi (Prix Nobel de la Paix en 2003, Iran), Asma Jahangir (Rapporteur spécial des Nations unies sur la liberté de religion de 2004 à 2012, Pakistan) ou bien encore Kamel Jendoubi (Président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections,Tunisie).

Le Président de la Cour pénale internationale, Song Sang-Hyun, et la Procureur générale, Fatou Bensouda, participeront également à cet événement.

« La Turquie traverse actuellement une étape décisive. Notre congrès tombe à point nommé et nous espérons que les échanges qui se tiendront pendant ces 5 jours permettront à la société civile de mieux appréhender les défis qui l’attendent sur les questions de la liberté d’expression, des droits des minorités et de la justice » a déclaré Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH.

« Les négociations de paix entre les autorités turques et le PKK ont marqué un véritable tournant dans la gestion de ce conflit. Le choix du dialogue a été le bon. Il faut maintenant persévérer pour un changement décisif. » a rajouté Mme Belhassen.

Les libérations récentes de 22 syndicalistes et de 8 représentants de l’IHD témoignent de la volonté des autorités d’améliorer la situation des droits humains dans le pays. Ces initiatives doivent maintenant s’appliquer à l’ensemble des avocats, journalistes et militants injustement emprisonnés. La Turquie vit une étape charnière et elle est observée par de nombreux pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Elle se doit donc d’être exemplaire.

Dans ce contexte, la FIDH a remis hier en mains propres au Vice Premier Ministre turc une lettre adressée à M. Erdogan l’appelant à prendre 8 mesures essentielles afin, conformément aux obligations internationales souscrites par la Turquie, de garantir la liberté d’expression, d’assurer une lutte contre la violence politique respectueuse des droits humains, de libérer les personnes détenues arbitrairement, et d’assurer aux victimes des violations les droits à la justice, à la vérité et à la réparation, et des garanties de non-répétition.

Lire la lettre adressée au Premier Ministre turc.

La FIDH est une ONG internationale qui fédère 164 organisations de défense des droits humains dans plus de 100 pays. La FIDH tient son congrès tous les trois ans ; événement durant lequel les membres définissent ensemble des stratégies d’actions et élisent le bureau international de la FIDH.

Programme du Congrès mondial de la FIDH


  • 23/24 mai : Forum sur “Transitions démocratiques et droits humains : expériences et défis”. Ouvert à la presse. Programme disponible ici.
  • 25/26/27 mai : Congrès interne de la FIDH.
Lire la suite
communique