Meurtre de Hrant Dink : l’assassinat du dialogue

19/01/2007
Communiqué
en fr

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et ses organisations affiliées en Turquie, L’association des droits de l’Homme en Turquie (IHD) et la Human Rights foundation of Turkey (HRFT), la Ligue des droits de l’Homme (LDH) et l’Organisation mondiale contre la contre la torture (OMCT) expriment leur profonde indignation devant le lâche assassinat de Hrant Dink, journaliste turc d’origine arménienne, et éditeur du journal bilingue turc-arménien Agos, ce jour à Istanbul.

Nous condamnons avec extrême fermeté ce meurtre sur une personnalité qui était avant tout l’un des piliers de la defense des droits de l’Homme, un citoyen qui s’est engagé avec ardeur dans les combats récents menés par la Turquie pour rentrer dans l’Union européenne (UE) et pour sa démocratisation. Il était enfin l’incarnation même de la main tendue et du dialogue intercommunautaire aux fins de réconcilier progressivement la République turque avec son passif en lien avec le traitement des minorités.

Nous exigeons des autorités turques qu’elles recherchent activement les exécutants et les commanditaires de cet assassinat. Nous leur rappelons que leurs propos et actes concernant les minorités peuvent conduire et inciter à ce type de tragédie.

Pour rappel, le 26 septembre 2006, M. Hrant Dink, avait été inculpé pour "dénigrement de l’identité turque", après avoir qualifié de "génocide" le massacre des Arméniens en 1915.

Lire la suite
communique