Ouzbékistan : Mutabar Tojibaeva, enfin libérée !

21/07/2008
Impact

Mutabar Tojibaeva, directrice de l’organisation de défense des droits de l’Homme « Burning Hearts’Club » a été libérée le 2 juin 2008, pour des raisons de santé.

Arrêtée le 7 octobre et condamnée à huit ans de prison pour « extorsion de fonds » et « appartenance à une organisation illégale », Mutabar Tojibaeva est l’une des victimes de la vague de répression extrêmement sévère lancée par les autorités ouzbèkes contre les défenseurs des droits de l’Homme, à la suite des événements d’Andijan (août 2005). Condamnée au terme d’un procès inéquitable, Mutabar a subit de mauvais traitements en prison – si durs que sa libération était devenue une question de vie ou de mort.

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (FIDH – OMCT) a oeuvré activement pour sa libération en faisant pression sur le gouvernement ouzbek. Il faut maintenant que les autorités acceptent que Mutabar quitte le pays pour pouvoir recevoir les soins nécessaires et fassent suivre son dossier médical, resté entre les mains de l’administration pénitentiaire.

Lire la suite
impact