Ouzbékistan : Les experts anti-torture des Nations Unies réprimandent l’Ouzbékistan pour leurs résultats lamentables.

13/12/2013
Impact
en es fr ru

Un rapport cinglant des Nations Unies condamne l’Ouzbékistan pour son utilisation étendue, systématique et approuvée par le gouvernement de la torture. Ceci suit le compte-rendu du Comité Contre la Torture des Nations Unies (CAT Committee Against Torture) du 29 octobre 2013. Ce compte-rendu souligne le recours à la stérilisation forcée et les violences sexuelles subies par les prisonniers. Ils citent notamment l’affaire de Mutabar Tadjibaeva, directrice de l’organisation membre de la FIDH « Fiery Hearts Club » (Club des Cœurs Enflammés).

La FIDH a constamment et activement dénoncé le bilan lamentable en matière de droits humains de l’Ouzbékistan. Avant le compte-rendu, la FIDH a contribué à la publication d’un rapport sur la « mise en œuvre du CAT par l’Ouzbékistan ». Lors de la session du CAT, la délégation Ouzbèque a nié que son pays commis des actes réprehensibles, a menti de façon éhontée et a raillé les obligations internationales de l’Ouzbékistan. La FIDH se félicite des conclusions des Nations Unies qui reflètent ses propres conclusions
Lire l’article complet (en anglais)

Lire la suite
impact