Attentat au Musée juif de Bruxelles : lutter contre l’antisémitisme sans céder à la peur

26 mai 2014 - S’il faut rester prudent à ce stade vu le peu d’informations dont on dispose, le lieu et les modalités de l’incident laissent fortement penser qu’il s’agit d’un acte antisémite.

La Ligue des droits de l’homme belge tient à exprimer son soutien aux familles et proches des victimes, ainsi qu’à la communauté juive dans son ensemble. En s’en prenant à un site symboliquement associé à la communauté juive, qui constitue également une institution culturelle et un lieu public ouvert à tous, le tueur s’en est pris à l’ensemble de la société belge et à ses valeurs démocratiques.

L’urgence est évidemment l’arrestation du ou des responsables de cette tuerie pour éviter d’autres drames et permettre à la justice de faire son travail. Mais la Ligue appelle à ne pas céder à des réponses purement sécuritaires, décidées dans l’émotion. Elle tient à rappeler la réaction admirable du roi Harald de Norvège au lendemain de l’attentat qui avait coûté la vie à 77 personnes en juillet 2011 : « Je m’accroche à la croyance que la liberté est plus forte que la peur, je m’accroche à la croyance en une démocratie et une société norvégienne ouverte. »

La lutte contre l’antisémitisme, et contre toute forme de haine, doit être intensifiée. Tant les acteurs institutionnels, notamment à travers l’adoption d’un plan interfédéral contre le racisme, que la société civile ont un rôle à jouer pour investir à long terme dans des réponses pédagogiques, en particulier à destination de jeunes, qui allient l’apprentissage du respect et l’éveil à l’esprit critique. Le contexte européen d’une montée en force des idées d’extrême droite ne rend cette action que plus urgente.


Ceci est un communiqué de presse de la Ligue belge des droits de l’homme.
Pour lire le communiqué de presse de la Ligue française des droits de l’homme, cliquez ici.

Voir en ligne : http://www.liguedh.be/espace-presse...
Lire la suite
communique