Chypre : Confirmation du caractère infondé des poursuites

08/06/2012
Appel urgent
en fr

Le 5 juin 2012, Doros Polycarpou, directeur exécutif de l’ONG chypriote de lutte contre le racisme KISA, a été acquitté de l’accusation d’« émeutes » se référant aux événements du “Rainbow Festival” de Lanarca en 2010. Cette décision est définitive et ne peut faire l’objet d’un appel. Le juge a ainsi estimé que les témoignages à charge n’étaient pas crédibles.

Ce jugement confirme la vision partagée par une large coalition d’ONGs internationales : ces accusations étaient manifestement infondées et représentaient seulement le plus récent exemple d’une série de tentatives par les autorités chypriotes de museler KISA, organisation qui combat la xénophobie et le racisme à Chypre depuis 14 ans. Il est regrettable que ces accusations n’aient pas été retirées avant qu’un aussi long procès ait lieu.

Nous déplorons que, malgré des demandes répétées à l’avocat général du conseil des ministres, aucune enquête indépendante n’ait été menée au sujet des événements survenus à Lanarca en 2010, en particulier concernant l’absence alléguée de protection des participants au Rainbow Festival par la police. Plus d’un an et demi après, personne n’a été poursuivi pour les crimes qui ont engendré de sérieuses blessures et l’hospitalisation des personnes qui participaient au Festival. Les preuves démontrent que les attaquants avaient des motivations xénophobes et racistes.

Cette affaire emblématique rappelle la nécessité d’une vigilance permanente face à un phénomène croissant en Europe, ainsi que celle de supporter ceux qui défendent les droits des réfugiés et des migrants. Chypre s’apprête à prendre la présidence de l’Union Européenne en juillet. Les autorités ont annoncé qu’ils allaient se saisir du problème de l’intégration des migrants et du système d’asile européen commun (SAEC) de manière prioritaire. Nous recommandons aux autorités chypriotes d’assurer un environnement sûr et propice permettant aux ONG et aux autres défenseurs des droits de l’homme de mener à bien leurs missions.

Nous appelons les autorités chypriotes à se saisir de l’occasion de l’acquittement de Doros Polycarpou pour marquer le début d’une nouvelle ère dans la coopération entre l’état chypriote et les défenseurs des droits de l’homme.

Signataires

Association européenne des droits l’Homme (AEDH)

Réseau Euro-mediterranéen des droits de l’Homme

Réseau européen contre le Racisme

Fahamu Refugee Legal Aid Programme

Front Line Defenders

Migreurop

Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (un programme conjoint de l’OMCT et de la FIDH)

Plate-forme pour la Coopération Internationale sur les Sans-papiers

Lire la suite
appelobs