Surveillance rapprochée pour l’Autriche

04/02/2000
Communiqué

Les 1er et 2 février dernier, Patrick Baudouin, Président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), et Georges-Henri Beauthier, Président de la Ligue belge des droits de l’Homme (LDH - affiliée à la FIDH) se sont rendus à Vienne, afin de manifester la préoccupation de la FIDH concernant l’évolution de la situation politique en Autriche.

Cette visite visait également à apporter aux démocrates et aux ONG de droits de l’Homme autrichiens un soutien international.Cette visite visait également à apporter aux démocrates et aux ONG de droits de l’Homme autrichiens un soutien international.

Au lendemain de l’annonce officielle de la création d’une coalition ÖVP-FPÖ au sein du gouvernement, force est de constater que les manifestations de solidarité à l’égard des démocrates n’ont pas permis d’empêcher le pire, à savoir l’avènement d’un parti d’extrême droite au sein d’un gouvernement européen.

La FIDH et l’ensemble de ses affiliées à travers le monde déplorent vivement cette situation. En ce sens, la FIDH se félicite de la position de l’Union européenne, qui prévoit des sanctions politiques à l’encontre de l’Autriche, tant que le parti populiste de Jörg Haider sera représenté au sein du gouvernement. Les valeurs humanistes et démocratiques sur lesquelles reposent l’Union européenne - et auxquelles a adhéré l’Autriche - fondent légitimement une telle position.

Au vu de cette nouvelle situation, la FIDH entend suivre avec une attention toute particulière les développements politiques en Autriche, et notamment la situation des droits de l’Homme. C’est avec une extrême vigilance qu’elle se tient prête, avec la ligue autrichienne et l’ensemble de ses ligues, à réagir par les moyens appropriés à toute violation des libertés fondamentales pouvant survenir dans la mise en œuvre du programme du nouveau gouvernement.

Lire la suite
communique