Nous avons été Charlie, nous avons été Christchurch, nous sommes aujourd’hui Colombo.

29/04/2019
Déclaration
en es fa fr

Une vague d’attentats dans des églises et hôtels de luxe a secoué l’île du Sri Lanka dimanche 21 avril. Au total huit explosions et déjà 253 morts de recencés.

A l’origine de ces attaques-suicides, selon le gouvernement : le National Tawheed Jama’ath, un mouvement islamiste local. L’Organisation de l’ Etat Islamique ( EI) a depuis revendiqué ces attentats mais les autorités sri lankaises n’ont pas confirmé cette implication.

La FIDH et ses 184 associations membres condamnent cette barbarie. Nous exprimons notre émotion et notre totale solidarité avec le peuple sri lankais et les familles des victimes.

De l’odieuse attaque contre le journal parisien Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 à l’assassinat par un terroriste d’extrême-droite de 49 personnes dans deux mosquées de la ville de Christchurch ( Nouvelle - Zéland) le 15 mars dernier... le radicalisme, quelle que soit sa nature - religieuse ou politique - tue.

Notre Fédération lutte au quotidien pour le respect des droits humains à travers le monde. Des droits qui fondent un cap, une boussole que nous suivons toujours et encore depuis notre création en 1922.

Lutter contre l’obscurantisme qui nourrit la folie terroriste s’accompagne aussi aujourd’hui du besoin absolu de placer le respect des droits humains au centre des réponses des États et institutions.

Reculer sur les libertés fondamentales au nom de la lutte contre le terrorisme est un risque grandissant dans nos sociétés démocratiques.

Au devoir de solidarité avec les victimes s’ajoute aussi pour nous un devoir de vigilance contre toutes les dérives sécuritaires que nous documentons avec sérieux.

Nous avons été Charlie, nous avons été Christchurch, nous sommes aujourd’hui Colombo.

Nous sommes déterminés à demeurer les défenseurs des droits humains pour tous et toutes, et partout.

Lire la suite
statement