Laos : Les bailleurs de fonds internationaux font part de leurs préoccupations

01/12/2014
Impact
en es fr

Lors de leur réunion de mise en œuvre qui s’est tenue le 14 Novembre à Ventiane au Laos, la délégation de l’UE a publié une déclaration exprimant de graves préoccupations concernant les mesures restrictives devant être imposées aux organismes sans but lucratif OSBL) dans le cadre de nouvelles propositions de lois qui réduiraient considérablement leurs activités.

La FIDH et son organisation membre, le Mouvement Lao pour les Droits de l’Homme (MLDH) a lancé un appel aux donateurs de l’EDP par le biais d’un communiqué de presse et d’une lettre, pour exiger que le gouvernement assume la responsabilité pour les violations des droits de l’homme, en particulier pour la disparition de Sombath Somphone, militant des droits de l’homme bien connu. La FIDH et le MLDH ont également souligné les restrictions croissantes imposées aux organisations de la société civile et aux organisations non gouvernementales. Ces préoccupations sont clairement exprimées dans la déclaration de la Délégation de l’UE qui demande instamment au Laos de mettre fin à la disparition prolongée de Sombath Somphone, ajoutant que si cette demande n’était pas suivie d’effet, cela porterait préjudice au prochain l’Examen Périodique Universel concernant le Laos. La délégation de l’UE propose également de saisir le Groupe de travail de l’ONU sur les Disparitions Forcées et Involontaires .

Lire la suite
impact