Iran : Pour le droit au travail, pour le droit à une opinion libre

10/04/2015
Communiqué
es fa fr

Campagne de soutien à Nasrine Sotoudeh

Association des Iraniens Républicains à Paris – AIRP

Comité Independent Contre la Répression des Citoyens Iraniens - CICRCI

Ligue de défense des droits de l’Homme en Iran - LDDHI

Juriste, membre de l’association des défenseurs des droits de l’homme en Iran, avocate de nombreux prisonniers politiques et d’opinion, récipiendaire du prix des droits de l’homme de l’ONU et du prix Sakharov du Parlement européen en 2007 et 2012, Nasrine Sotoudeh a passé plusieurs années en prison et s’est imposée à de nombreuses reprises des grèves de la faim afin de protester contre les conditions des prisons en Iran.

Le 15 octobre 2014, après l’intervention des services ministériels du Renseignement, l’Ordre des avocats lui a interdit d’exercer sa profession d’avocate pour trois ans. Depuis le 21 octobre, elle fait un sit-in tous les jours ouvrables devant l’Ordre des avocats, avec pour slogan : « Pour le droit au travail, pour le doit à une opinion libre ». Elle a annoncé qu’elle continuerait son combat jusqu’à la réalisation de ses revendications.

Elle a déclaré : « Parallèlement à toutes les privations qu’elle impose à ses opposants, la République islamique se sert également des privations économiques et professionnelles. Regardez autour de vous : tous les opposants et les personnes qui pensent autrement sont privés de travail. Pourtant les personnes qui pensent autrement ont également droit au travail, aux études et à exercer une profession. La République islamique doit mettre fin aux privations du droit à la vie, aux licenciements, aux interdictions de travail et aux privations des droits à la retraite de ces personnes ».

Dans la mesure où dans la République islamique d’Iran, de nombreux citoyens subissent ces privations en raison de leurs idées, valeurs et de leur droit à avoir leur propre opinion, la mobilisation civique de Nasrine Sotoudeh pour défendre ses propres droits s’est transformée en une mobilisation sociale pour la défense du droit au travail de toutes les personnes qui comme elles osent penser autrement.

Le nombre de citoyens qui à Téhéran et ailleurs dans le pays soutiennent son action augmente tous les jours.

Nous soutenons et partageons le combat de Nasrine Sotoudeh et de ses compagnons de route. Nous ferons tout notre possible pour sensibiliser l’opinion publique mondiale aux mobilisations des citoyens iraniens pour les droits civiques.

Nous invitons toutes les personnes, les institutions de la société civile et les associations de défense des Droits Humains et des organisations politiques de tous les pays à se joindre à la campagne de soutien à Nasrine Sotoudeh.

Lire la suite
communique